Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 06:30

Accords sensiblesUne petite paire de gants oubliée sur un comptoir. Une tentative avortée de rendre cet accessoire saumoné à sa propriétaire. Des rendez-vous manqués. C'est ainsi que nous entrons dans l'univers d'Accords Sensibles. L'engrenage est lancé, nous suivrons pas à pas chacun des six personnages : Simon, Gordon, Gabrielle, Lester, Hannah, Audrey à la manière d'un film choral, le tout sous fond de musique de Jazz des années 50/60.

 

L'intrigue est ainsi résumée :

"Une ville, six personnages, quatre variations autour d'un thème éternel : un homme aime une femme qui aime un homme qui... "

Quelques siècle auparavant, Racine exploitait déjà ce lieu commun littéraire. Ne résume-t-on pas Andromaque en annonçant très vite la couleur :

"C’est l’histoire d’Oreste qui aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort."

Si le parallèle avec la tragédie racinienne est ici facile, la passion qui déchaine les personnages de la pièce n'est pas au rendez-vous dans Accords Sensibles. Au contraire. Les sentiments sont contenus, les personnages ont perdu leurs illusions et se contentent de leur quotidien , loin des tourments de la passion où le non-dit devient le mot d'ordre. Lester le coureur de jupons se dit toutefois qu'il serait peut-être temps de vivre plus de trois mois avec une femme, Hannah se lasse de son aventure avec son amant quadragénaire, Gordon reste paralysé dès qu'il se trouve face à une femme qui lui plaît, Audrey ne peut contenir son émotion lorsqu'elle entend la mélodie de Leading note...

Une bande-dessinée de la frustration et des actes manqués où le lecteur assiste de manière passive à l'échec de la vie sentimentale des personnages. Même la musique, omniprésente à travers toute l'oeuvre contribue à la grande mélancolie qui se diffuse au fil des pages. Six vies aussi monotones que le tempo régulier d'un métronome. Et si l'un de nos personnages cherche à sortir du rang, ce n'est que pour mieux retomber dans la solitude... Une tragédie moderne en somme.

Quant aux illustrations, j'ai beaucoup aimé l'atmosphère de la ville, l'ambiance du caveau des Lombards où l'on aurait envie de s'attabler pour y boire un martini en fumant une cigarette vêtue d'une jolie petite robe noire, sans parler de l'expression triste des personnages qui sait vous saisir et vous "piquer" au bon moment...  Mention spéciale également au Sketchbook qui retrace la génèse de la BD. Une jolie parenthèse qui fait durer le plaisir de lecture...

Je ne connaissais pas cette oeuvre avant de la croiser chez un libraire que j'aime beaucoup mais je connaissais de nom son auteur puisqu'il a récemment publié une autre bande-dessinée polar, De Briques et de sang , autour d'une enquête qui se déroule au célèbre familistère de Guise. Elle m'attend d'ailleurs sagement sur ma PAL et la lecture d'Accords sensibles me pousse à la découvrir un peu plus vite...

Et pour l'ambiance so Jazzy, je vous laisse savourer une petite vidéo de Chet Baker et du langoureux morceau My Funny Valentine...

 

Bonne lecture et bon début de semaine...


Partager cet article

Repost 0
Published by Moka - dans Comic strip !
commenter cet article

commentaires

L'Irrégulière 30/05/2011 10:24



Je note, ça a l'air bien intéressant !



Moka 31/05/2011 17:31



J'attends ton avis si tu viens à le lire...



Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg