Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 07:00

Du-train-ou-vont-les-choses-a-la-fin-d-un-long-hiver.jpgDurant ma journée "princesse" au cours de laquelle les seuls mots d'ordre étaient "thé, lecture, détente et sieste" j'ai pu découvrir le livre de Francis Dannemark en me prélassant dans un bain aussi chaud que moussant. J'avais repéré ce livre avec ma copine Nathalie lors d'une escapade amiénoise, dans la librairie que nous aimons beaucoup toutes les deux. Faisant une infidélité à sa propre librairie, j'avais donc choisi, entre autres, ce titre pour sa quatrième de couverture qui commençait ainsi :

« Je croyais avoir besoin de voyager seul et de rester silencieux vingt-quatre heures pour regarder en face le temps qui passe. En réalité, j’avais besoin d’autre chose. J’avais besoin, je crois, de partager un peu de temps volé avec une aimable inconnue. »

Christopher a cinquante ans, un poil blasé et déçu par son travail qui perd chaque jour de son charme en raison du peu d'intérêt que le monde politique daigne avoir pour la culture. Il prend alors un train qui doit le mener jusque Lisbonne. Il y croise Emma. Une conversation débute, conversation qui prendra fin à lors de leur arrivée au Portugal. Les premiers échanges sont ceux que toutes les personnes courtoises pourraient avoir entre elles. Nos deux personnages évoquent tour à tour leur situation familiale et leur profession, et se confient les raisons qui les ont conduits dans ce train. Politique, littérature et cinéma sont au coeur de la conversation. Puis l'échange devient plus intime, chacun abordant des sujets plus personnels. Entre deux thés, ils sympathisent et sont séduits par l'autre (de mon point de vue ) sans que jamais cela soit clairement exprimé.

La thématique de la rencontre amoureuse a été, est et sera encore pleinement exploitée en littérature. Les premiers regards, les premiers mots échangés sont souvent à l'origine de grandes histoires romanesques. Dans le livre de Dannemark, tout est tu. Le peu de pages qu'il consacre à cette rencontre est un peu trop frustrant à mon goût. Il ne fait qu'effleurer tout ce qui aurait pu être dit. Pour un livre dont le héros déplore les restrictions budégtaires et économiques en vigueur à notre époque, je crains que l'auteur ait cédé à cette même tentation d'économie de mots, en amputant ce huis clos de ce qui aurait pu lui donner tant de charme et de magie. Je m'attendais tellement à trouver une jolie histoire de rencontre, dans l'esprit de Before sunrise (oui, que voulez-vous j'aime ce film d'amour) que la déception se fait légèrement sentir... Peut-être que la suggestion de "ce qui est" ou "aurait pu être" est un choix d'écriture, mais cela est finalement très regrettable et frustrant pour la lectrice que je suis. Du coup, je vous suggère non pas de bouder l'histoire (très agréable au demeurant) , mais au moins d'attendre qu'elle sorte en poche. Quitte à faire des économies...

 

Bon et comme je suis généreuse... Un petit extrait de Before Sunrise. Enfin.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noukette 30/08/2011 00:54


Bon, peut-être en poche alors...


Moka 31/08/2011 09:18



Je pense que c'est une bonne solution...



Mélopée 28/08/2011 21:45


La fille qui débarque... tu es amiénoise? J'en suis aussi alors si je trouve une acolyte de blog, laisse-moi te dire que c'est rigolo !
Bon, excepté ça, je ne suis pas totalement séduite par la thématique du livre. Donc, je passe pour cette fois !


Moka 28/08/2011 22:02



Pas d'Amiens même mais je ne suis pas très loin... C'est effectivement très drôle !



L'Irrégulière 28/08/2011 18:30


Bon, et bien, je m'en passerai. Ma PAL te remercie chaudement...


Moka 28/08/2011 20:57



Embrasse-la pour moi ;)



Neph 28/08/2011 15:57


M'étaient inconnus aussi bien le livre que son auteur ! Merci pour ton avis, mais je crains fort de ne pas être séduite...


Anne 28/08/2011 10:21


Tu m'as appâtée avec la chanson de Before sunrise. Je ne connais pas du tout ce film, il date de quand ? (suis pas du totu experte et au courant de tout en ciné, je butine, je laisse un peu faire
le hasard parfois). Mais Ethan Hawke (argh) et Julie Delpy... romantiques en diable !


Moka 28/08/2011 12:09



Il date de 1994. Et si tu aimes, tu as même la suite. Leurs retrouvailles, des années après.(2004)


C'est un film que j'aime follement ! Et double "Argh" pour Ethan Hawke !



Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg