Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 07:00

Non, ne soyez pas surpris, j'ai juste "un peu de retard" sur mon défi lecture... Il va me falloir redoubler d'efficacité ce mois-ci ! Mais en même temps je ne vais pas me mettre une pression folle et avancer à mon rythme, n'étant pas partisane d'une boulimie livresque nous laissant finalement peu de souvenirs de lectures...

Conquete-de-Plassans.jpg

La tragique Conquête de Plassans.

 

Les livres de Zola étaient à l'Index (liste de livres condamnés par l'Eglise). Ainsi, un livre comme La Conquête de Plassans dont le héros n'est autre qu'un abbé tout auréolé de mystère, n'en trouve que plus d'envergure...

Le rideau se lève. Pas de grandes scènes parisiennes cette fois-ci puisque Zola revient vers ses premières amours. Plassans, cœur du livre genèse des Rougon-Macquart  va devenir le théâtre de bien des maux.

Côté jardin, les Rastoil , côté Cour les Pequeur des Saulaies . La maison et le jardin  des Mouret feront office de scène.  Au fond du jardin, une petite serre. (Clin d’œil entendu à la magnifique Curée ?) Le décor est fixé. Scène d’exposition : les acteurs sont en place. Une maison pleine de vie : une mère aimante, Marthe, ses enfants dont Désirée, la petite dernière qui joue tranquillement à la poupée. Un autre acteur rejoint les comédiens : voilà Monsieur Mouret qui fait son apparition. Ordre et rigueur, il dirige sa famille  avec une poigne de fer et son autorité semble résister à toute épreuve. Mais comme un jeune premier à qui l’on ravirait déjà le premier rôle voilà qu’entre Faujas, annoncé par « un bruit dans le corridor ». Les trois coups ont été frappés. Les choses sérieuses peuvent commencer.

Faujas, l’homme d’Eglise dont tout le monde parle, l’homme qu’il faut connaître, introduire dans les salons, l’homme à fréquenter, l’homme à critiquer, l’homme dont il faut se méfier, l’homme à  plaindre, à craindre, à admirer. Ses facettes sont multiples et il semble parfait pour endosser tous ces rôles, au fil des jours.  Faujas, une survivance de Tartuffe, un imposteur discret mais omniprésent. Sombre et machiavélique en coulisse, simple et humble sous la lumière des projecteurs.

Mouret se perdra en voulant lutter contre ce talentueux Faujas. Du drame à la farce il n’y a d'ailleurs qu’un pas. Alors que Faujas brille dans ses rôles dramatiques et sérieux, Mouret n’est que le pantin de tristes et vulgaires farces. Il en viendra à errer dans Plassans sous les railleries des habitants, tel un acteur hué par son public. Cette déchéance sera courronnée par une nouvelle invitée dans ce théâtre social : La Folie. D’ailleurs Zola est toujours là pour nous le rappeler lorsqu’il fait affirme que « La tête n’est pas plus solide chez les Rougon que chez les Macquart » et certains personnages ne sont pas sans nous dire que le spectre de Tante Dide plane au dessus de Plassans et que la folie qui la caractérise tant va bientôt s’exprimer pleinement à travers sa descendance. Je trouve d'ailleurs ce passage merveilleux et ne peut faire autrement que de le partager ici avec vous: " Mais les fous lucides n'ont pas tous cette innoncence. Il en est qui torturent leur famille par quelque vice caché, passé à l'état de manie: des misérables qui boivent, qui se livrent à des débauches secrètes, qui volent par besoin de voler, qui agonisent d'orgueil, de jalousie, d'ambition. Et ils ont l'hypocrisie de leur folie, à ce point qu'ils parviennent à se surveiller, à mener jusqu'au bout les projets les plus compliqués, à répondre raisonnablement, sans que personne puisse se douter de leurs lésions cérébrales; puis dès qu'ils rentrent dans l'intimité, dès qu'ils sont seuls avec leurs victimes, ils s'abandonnent à leurs conceptions délirantes, ils se changent en bourreaux... S'ils n'assassinent pas, ils tuent en détails."

Passées toutes les intrigues politiques et les luttes de pouvoir hypocrites, le dénouement tragique peut enfin se jouer... Le terrible masque de Faujas tombe. (Ce que l'Evèque Rousselot avait d'ailleurs anticipé.) Toute la lenteur de l'oeuvre, qui je vous l'accorde peut lasser et nous égarer, n'a d'autre but que de servir une fin incroyablela folie atteint son paroxysme. Un feu d'artifice spectaculaire. Marthe, telle une grande tragédienne prononcera d'ailleurs un magnifique monologue avant de rendre l'âme et Mouret savourera sa vengeance, quel que soit le prix à payer. Quant à la "bonne société" de Plassans, elle assistera en bon public à cette chute magistrale, à peine surprise de la tournure des événements. 

Quant à Zola, en bon romancier, et sans négliger toute la dramaturgie du roman, il choisira de refermer le rideau sur un homme en soutane (Figure du double de Faujas ? Survivance de l'abbé maléfique victorieux ?) , Serge, le fils des Mouret, pour préparer le lecteur à pénétrer dans l'oeuvre suivante, où le jeune abbé jouera alors à son tour, le premier rôle.

Défi Emile Zola

Et vous, où en êtes vous dans votre défi Zola ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

La conquête de Plassans Faujas complice 20/07/2012 16:49


La complicité du pouvoir et de l'église selon Emile Zola.


La conquête de Plassans a du encore faire grincer des dents à l'époque.

kali 11/07/2011 21:56


Je trouve très pertinent ton parallèle avec le théâtre, je ne l'avais pas analysé.
Je ferai mon billet sous peu, je l'ai terminé la semaine dernière, je suis encore plus en retard!


Moka 15/07/2011 14:01



Oh merci ! J'aurais aimé développer encore plus ce parallèle mais je manquais un peu de temps...En tout cas, nous sommes toutes/tous en retard mais je pense que les vacances (enfin pour moi c'est
sûr) vont venir remettre les pendules à l'heure... 



Alex-Mot-à-Mots 15/06/2011 20:28


Sacré Emile, toujours aussi couru.


Moka 18/06/2011 11:00



Je ne te le fais pas dire...



Camille 14/06/2011 10:32


Tu me diras à quelle période (à peu près) tu commences à lire Pot Bouille, je participerai peut-être à ton défi!
A très bientôt la brésilienne!


Moka 14/06/2011 17:30



Avec plaisir !



Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg