Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:00

Francoise-Sagan.jpgNous voilà arrivés en septembre... Pour prolonger l'ambiance de lecture estivale, Calypso du blog APERTO LIBRO nous a donné rendez-vous aujourd'hui pour son challenge très ludique "Un mot, des titres". Le mot imposé était le mot SOLEIL. J'avoue que mes recherches m'ont d'abord orientée majoriairement vers des titres jeunesses qui ne m'attiraient mais alors absolument pas. Mais en creusant un peu, j'ai été séduite par un titre de Sagan que je trouvais à la fois curieux et teinté de poésie. Je ne connaissais pas cette oeuvre qui reprend en fait un vers d'Eluard et la quatrième de couverture m'a rapidement convaincue.

" Gilles, un brillant journaliste parisien, fait une dépression. Il décide de quitter Paris, trop cynique et trop gai, pour se reposer auprès de sa sœur dans le Limousin. Et c'est là-bas qu'il rencontre Nathalie Sylvener, une femme mariée, entière, sincère qui tombe aussitôt amoureuse de lui. Elle quitte tout, emménage à Paris dans son petit appartement, se livre à lui sans retenue et ne lui demande que d'en faire autant. Mais Gilles, qui croit l’aimer, lui aussi, se rend compte que cette existence trop exclusive, trop passionnelle, l'ennuie. Nathalie l'avait pourtant prévenu, elle resterait avec lui jusqu'à ce qu'il lui demande de s'en aller. Pour une fois dans un livre de Sagan, le personnage féminin est sans détours, sans mensonges. C’est la femme d'une seule passion. "

La première partie du roman est dangereuse car le récit s'articule autour de Gilles et de sa dépression qui fait de lui un homme littéralement éteint. Il n'aime plus sa femme Héloïse, n'a plus aucune envie et se conforte dans une lassitude et une tristesse qui sont à deux doigts de faire fuire le lecteur. Etait-ce là une manière de nous perdre afin de mieux piquer notre curiosité lorsque le protagoniste rencontre Nathalie ? C'est une piste à considérer. Dès la première rencontre, il est intrigué et séduit par cette femme. L'attirance est réciproque.

" Quant à Nathalie Silvener, elle l'aima dès qu'elle le vit." 

"Il s'appuya à un arbre, une seconde. Ah, il fallait qu'il parte, qu'il disparaisse, qu'il laisse cette femme à sa vie. Elle était trop bien pour lui, trop entière pour le malheureux dégénéré, comédien et tricheur qu'il était devenu."

S'en suivent des va-et-vient entre Paris et le Limousin qui vont venir rythmer tout le récit. Car Nathalie est mariée. Ainsi, les amants se retrouvent et s'aiment avec passion. Les corps exultent, revivent au contact de l'autre. Gilles admire cette femme qui lui a redonné vie. Il l'aime pour son intelligence et sa franchise. Chacun entreprend de quitter son conjoint respectif et les voilà qui vivent sous le même toit. Nathalie l'aime. Probablement comme elle n'aimera jamais plus. Gilles ne conçoit pas une vie sans elle. Et pourtant...

A l'heure où je referme ce livre, j'ai très envie de sortir et d'aller jusqu'à ma librairie, d'en commander quelques exemplaires et de les envoyer à des proches qui je le sais apprécieront comme moi cette histoire de couple. C'est une véritable passion amoureuse au sens le plus noble que nous offre Sagan. Autant Bonjour Tristesse m'avait laissée indifférente mais là, le charme opère... Inutile de dire que le personnage de Nathalie est très beau. Son amour inconditionnel qui la décide à quitter son époux pour l'homme dont elle vient de tomber amoureuse ne laisse pas insensible. Nathalie trouve sa place dans la lignée de l'Antigone d'Anouilh et Mademoiselle Liberté de Jardin. Une femme sans demi-mesure, sans concession.

" - Toi, tu aimerais un homme pourri ?

  - On ne choisit pas qui on aime.

  - Pour une femme cultivée, tu n'as pas peur des lieux communs.

  - J'ai très peur d'eux, ils sont presques toujours vrais."

Elle incarne cette quête d'absolu qu'ont ces deux héroïnes "tragiques". A côté d'elle, le personnage de Gilles fait pâle figure. Intellectuel talentueux, il lui doit sa renaissance et n'existe que lorsqu'elle est auprès de lui. Sans elle, il est terne et vide. Ses faiblesses sont d'autant plus impardonnables que Nathalie est très forte et d'une sincérité  résitant à toute épreuve. Cette rencontre avec Nathalie n'est finalement pour lui qu'une parenthèse dans sa descente aux enfers. Sa maladresse et son incapacité à assumer sa "renaissance" lui font parfois frôler le ridicule. 

" Vers cinq heures du matin, il se réveilla et vit Nathalie assise près de lui les yeux ouverts qui fumait une cigarette dans le noir, immobile. Il voulut se réveiller vraiment, la questionner, mais quelque chose en lui lui fit refermer les yeux, se taire, comme un lâche."

Il a beau affirmer son amour pour elle, le malaise qui l'habite est toujours bien présent et refait parfois surface dans ses angoisses, ses incertitudes...

" N'oubliez jamais qu'elle est absolue, dit Lacour à voix basse. Absolue, et passionnée."

" Tâche de ne pas la faire souffrir, de la garder telle qu'elle est, de ne pas être égoïste, de te comporter comme un vrai homme."

Je suis encore touchée et émue de cette lecture qu'il va falloir que je digère tant elle me parle. J'ajoute à cet article une petite note pour L'Irrégulière. Ce livre s'inscrit à merveille dans une des catégories proposées pour son défi amoureux. (catégorie dont je tairai ici le nom puisque je ne veux pas vous dire ce qu'il adviendra de nos amants.)

Je serai bien évidemment de la partie pour la prochaine session.

Le mot sera NUIT et je connais déjà mon titre...

Edit: La chronique de Sèv, du joli blog Les chroniques assidues qui émet beaucoup plus de réserves sur ce livre.


Challenge amoureux-pola Un-mot-des-titres-pola

Partager cet article

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article

commentaires

Julia 02/09/2011 11:34


Ton billet me donne envie de découvrir Sagan... Et je vois que les avais sont partagés, ce qui est intriguant... Je le garde dans un coin de ma tête, à la place de Bonjour Tristesse visiblement ;)


Anis 02/09/2011 08:23


C'est vrai que ce titre est absolument magique et possède une réelle dimension poétique.


Moka 29/09/2011 22:38



Il a vite su obtenir mes faveurs pour ce défi...



Nadael 01/09/2011 18:02


J'ai également lu ce livre dans le cadre du challenge de Calypso. Je suis moins enthousiaste que toi ( autant j'ai aimé le personnage féminin autant Gilles m'a agaçé). En revanche, j'ai aimé le
style d'écriture de Sagan ( que je n'avais jamais lu) donc j'ai très envie de lire d'autres romans d'elle.


Sév 01/09/2011 11:19


Bonjour !
Nous avons lu le même livre pour le challenge de Calypso. Mon billet est beaucoup moins élogieux que le tien (très bien écrit), ce n'est pas le roman que j'ai préféré chez Sagan. As-tu lu Des bleus
à l'âme de Sagan ? Celui-là, j'ai adoré.


Moka 01/09/2011 11:26



Merci beaucoup ! Je vais m'empresser d'aller lire ton article. Je n'ai pas lu Des bleus à l'âme mais je le note tout de suite dans ma rubrique LAL sur tes conseils.



Sara 01/09/2011 10:42


Tu me donnes envie de redécouvrir Sagan : j'avais lu Bonjour Tristesse et comme toi, ce roman m'avait laissée indifférente. Je crois que cette histoire de couple peut me plaire. Merci pour la
découverte ! :-)


Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg