Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 07:00

"Je suis veuf. Sylvie est morte le 12 novembre.

C'est bien triste.

Cette année, on n'ira pas faire les soldes ensemble".

Album 9756

Un nouveau venu sous la plume de Jean-Louis Fournier. Incontestablement, il s'agit là d'un livre que l'auteur n'aurait jamais voulu écrire, puisque la mort a subitement emporté sa femme et qu'il se voit le malheureux narrateur de son livre au titre on ne peut plus clair.

Habitué aux sujets difficiles (alcoolisme, handicap...), Jean-Louis Fournier a le don de dédramatiser la situation en usant de l'humour, prouvant brillamment que l'on peut rire de tout. Sa plume acérée pose un regard parfois féroce sur le monde et ses mots peuvent parfois déranger. J'avoue avoir tout de suite fait partie de celles qui aimaient ses mots, certes déconcertants mais souvent très justes. Ici, la douleur est immense, et si malgré tout, la perte de l'être aimée l'ampute de sa raison d'être,  il souhaite la faire exister encore et encore par le biais de l'écriture. Si humour noir et cynisme sont habituellement ses maîtres-mots, j'ai trouvé ce livre bien plus triste que ses autres ouvrages. (Même si l'auteur s'en défend et espère en faire un livre joyeux.) On retrouve ce décalage propre à l'auteur entre la réalité difficile relatée et  les petits commentaires drôles à souhait, glissés ici et là, imperceptiblement au fil des lignes. Toutefois la peine est moins facilement dissimulée, révélant la sensibilité certaine de l'auteur mais l'immense douleur laissée par l'absente. Ainsi, il partage la vision de Prévert pour affirmer  à son tour qu' "on reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va."  Comme à son habitude, si une page nous fait rire ou sourire, les larmes et l'émotion nous gagnent à la page suivante. Bref, C'est encore un joli titre que nous offre cet auteur qui ne cesse de m'interpeller. Un bel hommage à l'être aimé,son tendre amour, celle qui a fait le choix (difficile ?) de passer le reste de sa courte vie avec lui. Dans un autre registre que mon livre adoré  Lettre à D: histoire d'un amour de Gorz, Veuf est à mes yeux, plus qu'un adieu ou un au-revoir, surtout une magnifique déclaration d'amour comme on en fait rarement. Un livre à savourer, en pensant ce que nous serions sans cet "Autre" qui a partagé des années de votre vie.

" Tu n'aurais certainement pas aimé que j'écrive un livre sur toi. Je t'en avais menacé une fois, à une époque où je ne pensais pas le faire. D'abord, ce livre n'est pas sur toi, il est sur nous. Je l'écris pour nous refaire vivre ensemble. Dans les livres, il n'arrive que ce que veut l'auteur, c'est lui le patron, ce n'est pas comme dans la vie. Tout ce que les machines compliquées de la Salpêtrière n'ont pas réussi à faire, moi je le fais avec des mots. Je te réanime."

Broche-9728.JPGA l'occasion, lisez également Où on va Papa ?

Il a jamais tué personne, mon papa !


Challenge rentrée littéraire : 6/7

1% rentrée littéraire-pola

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Violette 28/03/2012 20:25


j'ai lu Où on va papa? et j'ai été bouleversée. Le sujet du livre dont tu parles m'émeut encore plus... un jour, peut-être! (faut dire qu'il a pas de chance, le gars!)

Moka 01/04/2012 07:51



Cet homme est fabuleux et trouve d'incroyables ressources pour rendre son malheur plus doux malgré la douleur !



denis 28/03/2012 18:47



Moka 01/04/2012 07:51



Merci pour la photo Denis ! La référence est notée !



Leiloona 28/03/2012 06:53


J'ai aimé ce livre, cette écriture, malgré mon appréhension ... Mais je ne sais pas si j'ai envie de lire ce livre sur ses enfants ... Je reste toujours sceptique sur les sujets qu'il
choisit d'exploiter. 

Moka 28/03/2012 07:36



Sincèrement, si tu as aimé ses mots, malgré tes réserves, lis Où on va papa ! . Je crois que c'est mon préféré.



denis 26/03/2012 17:52


et alors, tu te dévoiles de photo en photo : tu te caches derrière les livres et tu as bien raison


ici le thème est triste  Oates a aussi écrit cette année un livre sur son veuvage, comme hymne d'amour à l'être disparu

Moka 26/03/2012 19:31



J'ai déjà lu Oates et je ne connais pas ce titre... Du coup, ça m'intéresse... Merci Denis !



clara 26/03/2012 15:11


J'ai aimé toute sa sensibilté cachée derrière son humour...

Moka 26/03/2012 16:33



C'est exactement ça !



Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg