Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 07:00

 Let's go ! Dans une bonne heure, j'aurai en face de moi vingt-six trolls de 4e: quelques têtes connues pour avoir croisé leur route en 6e, d'autres découvertes lors du voyage en Aveyron l'année dernière et quelques autres encore à découvrir... En attendant, je profite de ce début de matinée en savourant mon petit déj' et en parcourant mon ELLE et les Inrocks. Les vacances s'achèvent donc tout en douceur... Côté équipement, me voilà prête. Mon sac en cuir (l'autre ayant rendu l'âme après cinq ans de bons et loyaux services) une trousse Cath Kidston achetée à Glasgow, mon mini-PC so girly, le cahier de "réunions", mon agenda et mon semainier customisés. Marilyn et Rimbaud m'accompagneront cette année.

Une-journee-comme-.-4801.JPG

Matériel de guerre.

Mon-nombril-4712.JPGSemainier et agenda (recto)

Mon-nombril-4714-copie-1.JPGSemainier et agenda (verso)

Repost 0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 06:55

Une-journee-comme-.-4818.JPG

Petite robe, jambes sûrement trop blanches même après deux mois d'été, le grand retour des talons et des cloques, un effort sur le brushing (moi qui zappe souvent cette étape par manque de temps) et mes doigts vernis : aucun doute possible, c'était la rentrée des profs. On se retrouve autour d'un café et de quelques viennoiseries à grignoter, on papote vacances (sans blague ?) , prép' d'été etc. On laisse traîner une oreille durant la grande messe du chef en nous comportant parfois comme des élèves trop peu studieux. Parce que ce jour-là, beaucoup n'ont qu'une hâte : découvrir le fameux emploi du temps (EDT pour les initiés). Moi ce qu'il me tarde de découvrir, ce sont les listes de mes futures classes. Connaître le nom des trolls, associer ces patronymes à des visages familiers ou à des réputations qui devancent certaines de nos futures vedettes. En quelques coups d'oeil, même si nous ne sommes pas à l'abri des surprises, cela nous donne une rapide idée du "climat" qui règnera en classe. (Bon on peut aussi s'attendre à tout...) Ensuite, on découvre les noms des collègues avec qui l'on va pouvoir plus ou moins travailler, échanger, construire des projets qui motivent. J'avoue que j'aime beaucoup cette journée de retrouvailles, cette "rentrée avant l'heure" qui ravive toujours  les souvenirs de rentrée de l'élève que j'étais. L'après-midi arrive vite: premières réunions pédagogiques, petit détour par ma salle pour modifier l'affichage, et pour voir si tout est en ordre pour le jour J. L'impression que mes élèves de l'année dernière hantent encore un peu cette salle B21 où j'ai passé tant de bons moments. Laissons maintenant place à d'autres visages.

Une-journee-comme-.-4839.JPGBilan de la journée : une nouvelle fois, je partagerai une cinquième avec ma Blonde et j'aurai également deux classes en commun avec Al', et ça, ça me fait vraiment plaisir. Quelques nouveaux visages rejoignent l'équipe, Agathe, Elke et Lucie font leur grand  retour, et on pense encore à ceux et celles qui sont partis dans d'autres établissements et qui nous manquent... (Nathalia, bonne rentrée au lycée, Steph, j'ai toujours en tête notre première rencontre lors de ton arrivée ici, Elise, Marie Golotte, Julie qui savoure ses nuits plus longues, Max, Agnès, Lucie...) Et puis cette année, l'autre belle surprise, c'est une nouvelle collègue mais surtout amie qui arrive au collège après avoir décroché le fameux sésame. Mél, bienvenue dans l'EN et surtout dans notre  équipe. (Tu vas être assez vite briefée, mais il va falloir valider la compétence "Faire des gâteaux pour les récrés en salle des profs". D'autant que ta tutrice excelle en la matière.)

Aujourd'hui, les sixièmes arrivent et découvrent le collège. Pour la première fois de ma "carrière", je n'aurai pas ce niveau. Ma "vraie" reprise aura donc lieu mercredi avec les quatrièmes dont je suis responsable ("PP" étant mon titre honorifique).

Bonne rentrée à tous !

 

 

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 08:00

Mon-nombril-4715.JPG

On se retrouve chez Céline et on se dit qu'il y a deux mois, nous fêtions joyeusement jusqu'à une heure tardive la fin de l'année scolaire. Jeudi, le vin était débouché, les petites choses à grignoter ont eu beaucoup de succès, les copains étaient là, plus reposés, plus détendus, le teint hâlé (même pour Yo qui n'est pas parti en vacances...) On ne parle plus tellement de nos séjours respectifs mais les conversations boulot reprennent l'air de rien. On se prépare, en douceur.

Une-journee-comme-.-4806.JPG

Et puis il y a ma petite soeur qui déménage alors, je lui prête quelques meubles (eux qui prenaient la poussière depuis la vente de ma maison), je l'aide à les monter et découvre son appartement qui me plaît énormément. C'est aussi l'occasion d'un papotage-grignotage avec ma Dom qui bien évidemment est de la partie. Que ce nouveau départ te fasse le plus grand bien ! (Et on attend les soirées "Sud Planète...")

Un peu d'ordre aussi dans ma maison qui commence vraiment à ressembler à quelque chose après plusieurs journées de vacances consacrées au tri et au rangement. Mon bureau est "presque" impeccable et toutes les choses qui traînaient ont enfin trouvé une place. Je profite aussi des derniers rayons de soleil en lisant. J'achève mes lectures pour le boulot juste avant la rentrée et je poursuis celles du prix Confidentielles. Le temps qu'il me reste va à mon autre passion, la cuisine.

Demain, c'est la pré-rentrée, et comme chaque année, je suis ravie d'y retourner !

Mon-nombril-4732.JPG


 

Repost 0
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 07:00

My-August-2012.JPG

Lire le commentaire de Camille dans "My July" et regarder aussitôt Rebecca / Aimer Rebecca et se demander comment j'ai en effet pu le laisser de côté si longtemps / Envie de découvrir les "grands classiques du cinéma" / Une terrasse à trois puis quatre qui se termine autour d'un Get 31 offert. /Aller à reculons comme chaque mois, chez l'esthéticienne / Construire une armoire avec ma Blonde / Avoir enfin une pièce dressing digne de ce nom /Faire un goûter chocolaté très gourmand / Une soirée à trois autour d'un barbecue /Un apéritif chez Camille / Revoir Louis /Avoir des envies de Pérou et d'Argentine / Avoir aussi envie de Cracovie Budapest et penser sérieusement à Stockholm /Prévoir une virée parisienne/Se dire qu'elle n'a vraiment rien compris/ Un faux-vrai contrat signé pour des pâtisseries /6 éclairs au chocolat offerts et dégustés sur un banc à l'heure de la messe / Deux heures passées à faire un gâteau /Deux anniversaires chez les F. /Mêler quelques gouttes salées à l'eau douce /Un Central. Encore/La coupe fruits rouges so yummy ! / Conduire Elise et Gaëlle à l'aéroport pour leur séjour à Prague / Repenser à Prague et à son lot de bonnes ou mauvaises surprises /Finalement reporter son séjour parisien pour une carte égarée/ S'éteindre un petit peu /Une nouvelle couette fleurie / Ressortir ma MAP oubliée depuis trop longtemps/ Réaliser une brioche de folie grâce à Hélène /Prendre RDV à la banque/ Regarder les sites des agences immobilières /Un coup de coeur / La palme d'or de la goujaterie /Echappée nocturne /Aimer sa Blonde, follement. /"Vivre aux frais de la princesse" /Découvrir Orwell / Relire des classiques/ Retrouver mes pauses revues de presse / Une pizza maison parfaite ! /Faire son sac pour l'Ecosse / Toutes les choses écrites ici /Un mug écossais offert / Retrouver Dom après l'Ecosse/Les piqûres de moustiques /Suivre avec ferveur les aventures de Dora et d'Octopus/ Des semences qui portent leurs fruits/Un paradis artificiel qui fait terriblement perdre son charme /Des secrets qui dorment encore /Les retrouvailles des princesses / Une discussion improbable sur Zola dans un bar avec un passionné de La Curée/ Un parcours fléché et feuillu / Un requin dans un buisson / Voir sa Blonde touchée et émue sortir de sa zone de confort / Aimer incroyablement sa façon d'être/ Des mots qui font un bien fou à entendre / Les yeux d'un autre / Une grande absente /L'insoutenable légèreté de l'Autre /Des efforts qui font du bien / Un rhume de fin de vacances / Des macarons Ladurée et une grenadine /Une affectation enfin obtenue pour ma petite soeur / Son nouvel appart' / Espérer un nouveau départ / Achever des démarches administratives qui traînaient un peu trop / Un RDV à la banque pour "estimer" des projets à venir /Une raclette en plein été avec les copines / Un verre en terrasse avec Yo et Céline / Une soirée de "pré-pré-rentrée" avec les copains/ Préparer "mon cartable" / Profiter des derniers jours de vacances tout en étant contente de reprendre le chemin du collège.

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 09:45

Carnet-de-voyage-4705.JPG

ENFIN ! Il m'aura fallu du temps pour tourner ces pages et achever ce livre maintes fois commencé, maintes fois reposé. Les vacances d'été et l'envie de relancer le défi Zola  ont suffi à me faire relire les cent premières pages que j'avais déjà parcourues et à achever le huitième tome des fameux Rougon-Macquart.

Le début du livre nous plonge dans une pièce chaleureuse pleine de douceur. Un moment de sérénité vite terni par une scène dramatique : une enfant, Jeanne, en pleine crise se meurt. Sa mère Hélène parcourt les rues, totalement désemparée, tentant de trouver un médecin coûte que coûte. Elle trouve alors secours auprès d'Henri Deberle, un jeune médecin (marié) qui parvient à soulager l'enfant. Jour après jour, une grande amitié se crée entre Hélène et la famille Deberle. Toutefois, le lecteur n'est pas dupe : nos yeux ont vite épousé le regard d'Henri tombé sous le charme de cette femme meurtrie à deux doigts de perdre sa fille. "Par derrière, son chignon dénoué laissait pendre des mèches folles jusqu'à ses reins. Elle avait dégagé ses bras nus, pour être plus prompte, oublieuse de tout, n'ayant plus que la passion pour son enfant. Et devant elle, affairé, le médecin ne songeait pas davantage à son veston ouvert, à son col de chemise que Jeanne venait d'arracher." Ces premières pages zoliennes donnent immédiatement le ton : ce sont des pages d'amour, parfois gorgées d'érotisme pour celui qui veut bien lire entre les lignes, que nous allons tourner.

En effet, la passion est là, bien présente et ancrée au coeur des personnages. Hélène ne cessera, en femme aimante mais rongée par le devoir moral de canaliser cette passion qui la dévore. Puis, au fil des moments partagés, elle fera tomber toutes les barrières qui la séparent d'Henri, se livrant à lui et se laissant aller aux émois d'un amour naissant. Jusque-là, c'est une histoire toute classique que nous offre Zola. Mais, c'est sans compter sur la présence, ou plutôt l'omniprésence de Jeanne. Là où la femme d'Henri pourrait être l'obstacle infranchissable pour vivre pleinement leur amour, c'est en réalité la jeune enfant qui viendra étouffer cette idylle. D'un égoïsme sans nom, profondément attachée à sa mère et d'une jalousie maladive, Jeanne incarnera la Morale à ne pas bafouer et jouera de sa santé fragile pour déstabiliser sa mère. L'amour maladif s'immisce alors dans ces jolies pages d'amour. Je ne vous cacherai pas que j'ai détesté le personnage de Jeanne (enfant qui vous dissuade à tout jamais d'en avoir). Elle impose consciemment à sa mère un choix douloureux et la manipule avec cruauté tout en se faisant passer pour une enfant fragile et naïve, elle qui a vite compris les enjeux d'un potentiel remariage de sa mère. Qu'il s'agisse d'Henri ou d'un autre, il n'y a de place pour personne dans sa petite bulle familiale. Une relation bien trop fusionnelle pour être saine en somme.

Et enfin, en arrière-plan, témoin de ces multiples enjeux amoureux, une autre déclaration d'amour voit le jour : celle d'un Zola qui dresse avec poésie et magie, le portrait d'un Paris sublimé par ses mots.

J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce huitième tome qui me/nous mène vers le fameux Nana dont j'attends beaucoup.

Je vous invite aussi à nous rejoindre sans attendre  pour poursuivre ce défi zolien. Je publierai mon prochain article le 29 septembre. (La fin du mois me semble une bonne échéance en ce qui me concerne.) J'attends vos liens et vos avis lectures et n'oubliez pas que vous pouvez vous inscrire ponctuellement pour un titre ou un autre. Les inscriptions se font ici.

Les autres lectrices d'Une Page d'amour...

Si j'oublie l'un(e) d'entre vous, un petit mail et je rectifierai tout cela !

Kalistina, fidèle au défi...

Farine et fils qui a rejoint le défi avec enthousiasme !

A_Meli_Melow du blog Mon Blog-note qui a "retrouvé ses bons vieux chaussons" en replongeant dans Zola.

 

Prochain rendez-vous zolien : Nana

 

Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 10:40

Attention, lire ce billet va immédiatemment vous faire prendre une bonne dizaine de kilos... Ne dites pas que vous n'étiez pas prévenus... Carnet-de-voyage 3307 Les petits feuilletés du Prêt à manger à deux pas de chez nous. Une tuerie.

Je tente une recette et je vous la propose aussitôt si elle me plaît.Carnet-de-voyage 3313

Thé, hot chocolate...

Carnet-de-voyage 3486

Le classique Fish & chips

Carnet-de-voyage 3488Pain au beurre aillé et persillé. Un délice.

Carnet-de-voyage 4053

Le meilleur burger du séjour. (Et Dieu sait si on en a testé !)

Et la sauce Cheddar n'a pas encore recouvert le tout !

Dinner Route 66 Inverness  

Carnet-de-voyage 3677Guinness, cidre,vin...

Carnet-de-voyage-4266.JPGTester non sans une certaine appréhension le célèbre Haggis !

Verdict : un délice ! Bravo Al' et Poule !

Carnet-de-voyage 4629

Une soupe de lentilles au bacon que je compte bien réaliser. So good !

Carnet-de-voyage 4647The scottish pie. Miam !

Carnet-de-voyage 4204

Parce qu'il ne faut pas négliger le sucré !

  Carrot cake et thé

Carnet-de-voyage 4603Gourmandise en direct du Starbucks

Carnet-de-voyage 4604Blueberry cheesecake !

Alors combien de kilos en plus pour quatre personnes d'après vous ?

Repost 0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 16:00

A quelques heures de bus d'Edimbourg, les Highlands. Les fabuleux et majestueux Highlands. Visiter Inverness et apprécier sa beauté et sa simplicité. M'endormir devant le château (photo censurée), poursuivre nos lectures et prendre notre temps. Manger dans un dinner pour se croire un peu aux USA. Goûter aux soirées écossaises autour d'une bière, de cidre ou de whisky et aimer le son des violons, des guitares et de l'accordéon. Déguster des framboises et boire du lait frais. Quitter Inverness pour Dumnadrochit, ville proche du Lochness. Savourer les paysages et revoir le soleil après une escapade en forêt et quelques heures de pluie. Et le temps qui passe, toujours aussi vite. Glasgow nous attend désormais.

Ndlr : Avec la rentrée qui approche, je suis un peu moins présente sur la blogosphère. Je travaille beaucoup ces derniers temps et délaisse un peu mon blog, les vôtres et mes récits de voyages... Je vais essayer d'équilibrer un peu les choses.

Carnet-de-voyage 4119

Un ciel écossais que l'on n'osait même pas espérer...

Carnet-de-voyage 4153

Rester des heures et profiter d'un lieu serein et incroyablement beau.

Carnet-de-voyage 4075

Tours écossaises...

Carnet-de-voyage 4141

Ici et là-bas.

Carnet-de-voyage 4184

N'oubliez pas votre livre pour une pause lecture incontournable...

Carnet-de-voyage 4191

... ou pour une sieste au soleil !

Carnet-de-voyage 4486

Soirée en musique dans un des pubs de la ville.

Carnet-de-voyage 4438

Loch Ness, here we go !

Carnet-de-voyage 4432

"Là, tout n'est qu'ordre et beauté // Luxe, calme et volupté."

Highlands, je vous aime.

Carnet-de-voyage 4310

Carnet-de-voyage 4435

Carnet-de-voyage 4320

Le mystérieux et brumeux Loch Ness Carnet-de-voyage 4254

Vous reprendrez bien un peu de whisky ?

Repost 0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 06:50

Une ville, la nuit. Ses pubs, ses lumières, une musique et une atmosphère différentes de l'effervescence de la journée. Entrer dans un pub atypique au charme fou. Commander sa première pinte et constater que les écossais ne lésinent pas sur les quantités. Faire un peu plus la connaissance de Brieuc, entendre parler de l'ultimate burger du Shakespeare's bar. Apprécier la douceur de la nuit alors que nous pensions avoir si froid. Se sentir bien tout de suite et se dire avant même de découvrir le reste du voyage que c'était une idée de génie de venir ici.

Carnet-de-voyage 3281

Ou l'art de transformer une ancienne église en pub.

Carnet-de-voyage 3289

A l'entrée de ce lieu magnifique...

Carnet-de-voyage-3263-copie-1.JPG

Le temple du vice.

Carnet-de-voyage 3250Ambiance médiévale assurée.

Carnet-de-voyage 3287-copie-1

Coins et recoins

Carnet-de-voyage 3286

Demain, direction Inverness et les Highlands...

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 07:00

Être accueillis chez Brieuc grâce à Quentin et découvrir nos deux chambres. Poser les sacs à dos et les valises et vite partir tester un des nombreux pubs de la ville (Amazing !) . Le lendemain, découvrir la capitale sous le soleil et les nuages en plein festival international. Que demander de plus ? Des rues pleines de gens, de curiosités, des visages et des figures qui ne laissent indifférents. Des spectacles ici et là, du théâtre, des chansons, des gens qui vous interpellent pour vous convaincre que leur représentation est définitivement la meilleure. Des personnalités atypiques. Un régal. Une ville pleine de vie qui fourmille de monde sans pour autant étouffer ceux qui veulent juste errer ici et là, lire ou s'embrasser dans un parc.


Carnet-de-voyage 3300 A deux pas du centre...Carnet-de-voyage 3350

A deux pas du château...Carnet-de-voyage 3452 S'habituer à traverser en regardant de "l'autre" côté.

Carnet-de-voyage 3407

Le Festival international ou le mélange des genres.

(On a retrouvé Dawson !)

Carnet-de-voyage 3394 Voyage dans le temps.

Carnet-de-voyage-3409.JPGNymphe au regard troublant pour promouvoir une oeuvre shakespearienne.

Carnet-de-voyage 3411

Chorale de rue.

Carnet-de-voyage 3530

Princes park. Là où il fait bon lire... (Entre autres)

Carnet-de-voyage 3697

De la dernière demeure d'inconnus...

Carnet-de-voyage-3708-copie-1.JPG ... à celle d'un écrivain plutôt reconnu...

Carnet-de-voyage 3764 Vue sur le célèbre château.

Repost 0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 08:00

Carnet-de-voyage 3220Carnet-de-voyage 3219

Carnet-de-voyage 3221 Carnet-de-voyage 3235

 

 

 

Déjà. Tout s'est une fois de plus déroulé à une vitesse incroyable. Préparer ses valises, les poser ici et là, en prendre plein la vue et se dire qu'évidemment on reviendra. Pour les cottages écossais, pour revoir Brieuc, pour les bières et le cidre dans les pubs, pour les douches froides, pour les paysages splendides, pour les Highlands et leurs patchworks de verdure qui s'étendent à perte de vue, pour le temps incertain, pour reprendre des kilos après une semaine burgers, gâteaux et autres délices, pour le Lochness, pour le shopping, pour se laver les cheveux dans un évier, pour le fantôme de la vieille qui rôdait parmi nous, pour enfin trouver le mot en "k" dans mon livre, pour les bouteilles de lait, pour les écossais, pour les concerts "so scottish" d'Inverness, pour le Festival d'Edimbourg, pour lire au bord de la rivière en plein soleil, pour s'endormir devant un château, pour manger du haggis dans le petit restaurant de Drumnadrochit , pour voyager dans les bus Gold, pour déguster du carrot cake, pour passer une heure dans un bois sous la pluie, pour les concours de photos, pour retourner une cinquième fois dans la boutique Ness, pour dévorer des tonnes de framboises, pour dévaliser le magasin Cath Kidston, pour boire du thé et manger des cookies fondants, pour parcourir Edimbourg à pied, pour les Hot chocolate with cream du Starbucks ou des Cafés Costa, pour l'accent écossais, pour les courabatures d'après longues marches, pour boire des bières dans une église réhabilitée en pub, pour croiser des cheveux de toutes les couleurs, pour Glasgow, pour ramener d'autres mugs, pour craindre les attaques de Casper , pour les boutiques de cartes postales, pour les prisons du château, pour le dinner Route 66, pour la soupe aux lentilles, pour les pauses "bon maintenant, on se parle seulement en anglais", pour les perles de la Rousse toutes habilement consignées dans un petit carnet, pour les fish & chips, pour découvrir un autre Ellory entre deux voyages en bus, pour improviser encore une dégustation de whisky dans l'aéroport, pour avoir peur que les agents très méchants de Ryanair retrouvent la bouteille de whisky cachée sous le manteau de Poule, pour retrouver tout ce qui a fait mon coup de coeur pour ce pays.

Repost 0

Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg