Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 08:30

Mon-nombril-2525.JPG

 

 Un réveil en douceur et tout en gourmandise qui fait remonter des souvenirs d'enfance. Un peu de pain perdu, un thé, de la compote de pomme. Prendre le temps de petit-déjeuner et attaquer le rangement du dressing. Le bureau envahi de vêtements se vide et la pièce commence à prendre forme. Par petites touches, la  personnalisation des murs restés blancs et vides depuis mon arrivée suit son cours...

A la rentrée, le temps me manquera, les soirées copies/prépa de cours viendront s'ajouter à un emploi du temps bien rempli et je profite donc de ces journées d'été pour m'attaquer à un autre type de pile : ma PAV (Pile à visionner). Audrey Hepburn, Cary Grant, Hitchcock et bien d'autres s'invitent donc chez moi. Ainsi, je m'organise des moments thé/cinéma qui m'offrent de jolies pauses estivales. Le Vieux fusil, Rebecca, Charade, Sabrina (pour la prochaine séance). Beaucoup de titres tant vantés et encore à découvrir. Si vous avez des suggestions à faire, des recommandations, des coups de coeurs à partager, une liste de classiques à voir impérativement, je suis preneuse. (Et oui Camille, je veux bien ton coffret Hitchcock !) 

Une-journee-comme-. 2596

Thé et DVD sur couette fleurie

Une-journee-comme-.-2597.JPG

Barney, toujours ausi peu concerné par les considérations cinématographiques.

 

Repost 0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 08:00

Lundi virée chez le géant du meuble en kit pour transformer une de mes pièces en "dressing". Pas d'armoire géante à la Carrie Bradshaw hélas, mais il était sérieusement temps que je me décide à investir pour avoir des rangements dignes de ce nom. Ce passage à Ik** n'était que la face apparente de l'iceberg. Se promener dans les rayons, choisir les meubles qui nous plaisent, avoir envie de refaire toute la déco de la maison en piochant des idées ici et là... Bref, jusqu'à maintenant, rien de fort déplaisant.

Mais arrive le lundi après-midi. Il faut sortir tous les cartons et s'attaquer à la construction. Et là, c'est étonnamment moins tentant.

Début des hostilités : 15h00. Opération commode.

Fin des hostilités: 17h30. Un petit coup de main du Chevelu entre deux lectures d'Aristote. (Le lundi soir, on est déjà nettement moins fringants.)

Home-sweet-home 2187

L'accessoire essentiel de la bricoleuse: son téléphone portable.

Home-sweet-home 2191

Des planches au meuble, compter 2h30 en mode princesse.

Mardi: parenthèse dans mon bricolage (Comment ça déjà ?)

Au programme: cuisine, lecture et pause DVD. Depuis très trop longtemps, mon amie Camille me disait de regarder Rebecca, un film qu'elle apprécie énormément. Alors j'ai pris le temps de le voir et je n'ai vraiment pas regretté. Comme elle l'avait pressenti, j'ai effectivement envie de voir tous les Hitchcock.

Côté cuisine, préparation d'appât chocolaté, car ma Blonde vient le lendemain pour bricoler.

Home-sweet-home-2306.JPGMon Barney qui se contrefout de Rebecca comme jamais.

Home-sweet-home-2346.JPG

Et Marshall plutôt en mode calins...

Mercredi, c'est donc ma Sublime qui est venue avec ses bras musclés m'aider à construire mon armoire trois portes.

Début des hostilités : 16.30

Fin des hostilités : un bon 20.30

Merci à ceux qui ont rapidement fait le calcul du temps écoulé de ne pas esquisser le moindre sourire légèrement moqueur, on a bien passé 1h à régler les portes qui n'avaient pas très envie d'être droites et alignées. Au bout d'une bonne demi-heure de réglages improvisés, nous avons fini par nous dire, que peut-être, dans la notice, nous trouverions quelques explications. Et ce fut le cas. Ou l'art du bricolage entre copines.

Assemblage, excitation extrême lors du plantage de clous, cheveux en bataille, fronts humides (ah non, les princesses ne transpirent pas), corps qui se meuvent et se contorsionnent. Le bricolage a effectivement un sacré potentiel érotique.

Home-sweet-home 2466 Crinière de la Blonde.

Home-sweet-home 2469

Et puis, le Chevelu a tout de même pris le temps de prendre soin de ses princesses une fois l'armoire debout. (Avant l'opération commando "réglage de portes") Biscuits réalisés par votre princesse dévouée (Dans mon Top 3 catégorie biscuits) et jus de pastèque ultra-frais. Le bonheur en bouteille.Home-sweet-home 2476

Un Chevelu aux allures de MessieHome-sweet-home 2480 Ik** ou l'amour des livres.Home-sweet-home 2483

Jus de pastèque "minute" : Hop ! Chair de pastèque dans un robot et une touche de sucre.Home-sweet-home 2494 Bavardages avant de se remettre au travail.

Le résultat, bientôt. (C'est promis, c'est droit et ça tient !)

La soirée se termine autour d'un barbecue et du dessert que j'avais promis à ma Blonde. Une journée faite pour nous.

Home-sweet-home-2289.JPGFondant chocolat et glace vanille-cookies.

 

 

Repost 0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 07:00

Jeunesse-2361.JPG

 

Achetée sur les conseils de Marion, remise en haut de ma PAL après en avoir discuté avec David, voilà une bien jolie découverte estivale en littérature jeunesse que je vais m'empresser de conseiller à mes collégiens ! Dès les premières lignes, ce livre a ce "petit quelque chose" qui vous assure que vous allez le dévorer.

Sally est une jeune fille qui a récemment perdu son père dans des circonstances particulièrement brumeuses. Seules quelques obscures informations sont entre ses mains et toute l'intrigue reposera sur l'élucidation de cette disparition douloureuse. Hantée par certains cauchemars récurrents, elle devra affronter les démons de son passé enfouis au plus profond de son esprit pour pouvoir progresser dans son enquête.

Entre roman d'aventures, d'éducation et intrigue policière, ce livre nous offre un moment de lecture particulièrement prenant. Au fil de ses bonnes ou mauvaises rencontres Sally grandit et tente de retrouver un certain équilibre dans son quotidien. Elle saisit l'opportunité de travailler chez un photographe dont l'équipe lui sera d'une grande aide. De jolis moments de complicité vont naître, les premiers émois amoureux également.

Une héroïne à laquelle on s'attache très vite et dont on suit les aventures avec beaucoup d'intérêt. Quelle frustration de fermer le livre loin de ma bibliothèque et de ne pouvoir immédiatement lire la suite lorsque j'étais en Sardaigne ! Trois tomes m'attendent encore et d'après Marion, ils n'en sont que meilleurs. Je vous abandonne donc, Sally m'attend...

Repost 0
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 07:00

My-July2012.JPG

Le petit-déj apporté par ma Blonde (bis) / Une dissertation de 7h00 /Les grenadines avec Céline / Un tête-à-tête avec Elo au Central / Un oubli sans malheureuse conséquence /La fin de l'année scolaire/Le départ regretté de sa collègue d'allemand pour le Nord /Constitutions des classes pour 2012-2013 /Une colère mal placée /Préparer avec plaisir ses cours pour la rentrée / L'anniversaire de ma Dom d'amour / Une boulimie livresque /Le pique-nique du collège / Boycotter les activités "physiques" du mardi après-midi au collège pour bosser avec Poule / Des progressions qui se finalisent / Un week-end à Toulouse / Du champagne / Ne pas se sentir à sa place l'espace de deux heures /Tourner une page /Des restaurants à perte de vue / Un amoureux doublement masterisé /Le mail d'un auteur touché par un de mes articles / La formation secourisme / - 1 langue de catin  / Du champagne pour fêter un heureux événement /Ceux qui retournent étonnamment (ou non) leur veste / Un barbecue pluvieux mais heureux chez le Roux / Le pot de fin d'année / Un after chez Céline toujours à la hauteur de nos attentes / Danser le Hoch'cul sans même un soupçon de honte/ Faire la fête avec ses amis adorés / Un Yohan très très en forme / Séb qui doit finalement dormir sur place /Les déhanchés étonnants du Roux /L'envol pour la Sardaigne / Souhaiter la mort de l'immonde ordure qui la démolit / Prendre l'avion et rire de mes angoisses passées /Goûter à la chaleur sarde / Les premiers coups de soleil/ Les marques de bronzage / Les glaces à l'italienne / Lire sur la plage / Me baigner dans de l'eau turquoise pour la première fois de ma vie /Le mirto qui nous prend en traître / L'anniversaire de ma Brune /Découvrir Sally Lockhart et regretter de ne pas l'avoir lu plus tôt/ Les perles de ma Rousse / Le resto de retour avec Steph / Craindre l'inconcevable perte d'un ami d'enfance dans le coma / Attendre / Un soulagement sans nom / Détester l'Armée. Encore plus. /Défaire mes valises / Retrouver le climat picard / Rentrer de vacances et avoir le plaisir de lire un mail de mon très estimé fantasme professeur de fac / Retrouver mes deux monstres qui n'ont pas saccagé la maison /Appréhender les prochains mois / Rire aux éclats devant une bonne comédie /Récolter les premières courgettes de notre jardin / Me remettre sérieusement à la cuisine /Passer une journée à Amiens avec Dom' / Essayer de faire des macarons à la framboise / Acheter un nouveau cartable / Craquer pour un sac à main / Acheter des robes / Apprendre qu'on nous prête une chambre pour notre séjour écossais et ne pas regretter d'avoir acheté des robes /Un dîner entre amis chez la Rousse / Réussir mes macarons à la framboise et les trouver vraiment bons/Supporter de moins en moins ses voisins cinglés /Le départ soudain d'un faux-prince /Faire une erreur en pensant que l'herbe est plus verte à Bali / Un mal pour un bien /Rater ses macarons à la violette /Retrouver la saveur nos pauses à Mt St-Q/ Une Brune qui a "TOUT d'une grande" / Un pique-nique aux allures de l'été 2011 / Une annulation / Opération peinture chez Camille / Un barbecue en famille / Être face à la tristesse incarnée /Deux bagues offertes pour ma fête / Reprendre mes lectures zoliennes /S'enrouler en larmes dans une couette en lisant Médée /Recevoir douze livres dans ma boîte aux lettres / Participer à un jury littéraire / Un succulent restaurant à trois, promis au Brésil /Mettre pour la première fois ma robe noire à petits pois blancs Caroll / Une anecdote sur un fromage et Napoléon /Un fossé qui n'a de cesse de se creuser /Une envie de nouveautés dans ma maison /Passer plus de temps avec ma Blonde/ Des lys dans ma maison /Délices dans ma cuisine / Deux kilos perdus après les excès des vacances / Une virée chez les rois du meuble en kit / Construire une commode en 2h30 /Une grande armoire qui attendra un peu /Une surprise sur la couette / Voir pour la première fois Le Vieux fusil / Tomber amoureuse de Romy /Découvrir Juste avant de Fanny Saintenoy et retrouver entre les lignes ma grand-mère, non sans émotion.

Repost 0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 07:34

 Défi Emile Zola

Emile is back ! Un an tout juste après "s’être éteint". Ce mois-ci, et pour ceux à venir, j’espère voir notre défi Zola doucement renaître de ses cendres pour être sérieusement achevé... L’idée reste la même, il s’agit de lire un Zola par mois et de publier un billet quand bon vous semble (en ce qui me concerne, c’est souvent à la fin du mois) en présentant le déroulement du défi, en reprenant le logo et en mettant un lien vers mon blog. D'ailleurs, n'hésitez pas à relayer l'info pour faire connaître le défi !

L’année dernière, notre parcours zolien s’est arrêté avec la lecture de l’Assommoir. Certains avaient déjà un peu perdu pied en route mais c’est l’occasion ou jamais de se lancer… Je sais que Kalistina ne m'a pas oubliée, que Stephie n’était pas contre non plus (malgré son retard) et que Fils et Farine a décidé de nous rejoindre pour cette session  « renaissance » du défi en lisant prochainement Nana. Le blog Brouillard charnel maintient aussi sa participation. Enfin, il me semble que Camille lit Nana en ce moment même (entre deux coups de pinceaux et cartons de vaisselle) et que si le coeur lui en dit elle pourra pousuivre de temps à autre ses lectures zoliennes... Sophie? Marie Golotte ? Les Marion ? Tentées ?

Pour le mois d’Août, il s’agit donc de lire Une Page d’amour (ou de rattraper votre retard sans attendre.) Si vous souhaitez prendre le défi en route, cela est tout à fait envisageable ! Le nouveau calendrier se déroulera ainsi :

Août : Une Page d’amour

(Liens vers les articles actifs)

 Farine et fils, Kalistina,  A_Meli_Melow


Septembre : Nana

Fils et Farine, Kali , Camille


Octobre : Pot-bouille

Fils et Farine , Kali

Novembre : Au Bonheur des dames

(Comme il me tarde de le découvrir !!)


a_Meli_melow, Syl. ,Fils et Farine , Kali

 

Décembre : La Joie de vivre


a_Meli_melow, Fils et Farine ,  Kali


 

Janvier : Germinal

Fils et Farine , Kali

Février : L’Œuvre

Fils et Farine , Kali

Mars : La Terre 

Fils et Farine , Kali

Avril : Le Rêve

a_Meli_melow, Fils et Farine , Kali

 


Mai : La Bête humaine

Fils et Farine , Kali

 

Juin : L’Argent

Céline, Fils et Farine , Kali

 


Juillet : La Débâcle

Céline, Fils et Farine , Kali

 


Août : Le Docteur Pascal

Céline, Fils et Farine , Kali

 


Bref, dans un an exactement, nous aurons achevé le si célèbre cycle des Rougon-Macquart. Si vous ne souhaitez participer qu’à certaines lectures, laissez-moi un commentaire pour m’indiquer quel livre vous souhaitez chroniquer. A la fin du défi, une petite récompense sera envoyée aux trois meilleurs chroniqueurs ! Pour ceux qui veulent écrire un billet sur certains des tomes précédents, n'hésitez pas à m'envoyer les liens de vos billets. D'ici là, je prépare la nouvelle MAJ.

Repost 0
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 07:00

Une-journee-comme-.-1612.JPG

Merci ma Camille

Une journée consacrée au rangement, au tri des vêtements qu'assurément je ne porterai plus, au tri de mes cours, des petits bijoux que je laisse trop souvent traîner ici et là. J'entasse, j'amasse, je garde souvent des bricoles pour des raisons futiles et un jour, ça déborde. Envie de mettre un peu d'ordre ici, d'ajouter quelques touches de déco plus personnelles. Lundi, virée Ikéa pour acheter de quoi me faire un petit dressing digne de ce nom car mes robes pleurent d'être toutes les unes sur les autres recouvrant le petit cabriolet du bureau dans lequel je pourrais être confortablement installée pour lire...


Une-journee-comme-.-2106.JPG

Une journée et un petit passage en cuisine... Des muffins à la framboise et au pavot dans le four, l'odeur qui parcourt les pièces et les étages de la maison. Faire resurgir des souvenirs d'enfance, un quartier de pomme à la main en le glissant dans la pâte encore crue laissée sur le bord du saladier. Le plaisir simple de décoller le papier qui entoure la savoureuse gourmandise. Croquer dedans et choisir le parfait compagnon de ce goûter : mon thé vert Kusmi fraise.


Une-journee-comme-. 1865

Préparer un goûter fruité...

Une-journee-comme-. 1881

Ne pas résister et goûter la pâte avant qu'elle ne cuise...

Une-journee-comme-.-1945.JPG

Pause muffins framboises-pavot et thé Kusmi.

Une journée durant laquelle j'ai "enfin" terminé un livre que je pensais lire l'été dernier dans mon hamac brésilien. Il y a un an, ce séjour à l'autre bout du monde prenait fin. Déjà songer à la lecture de mon prochain Zola (Nana) dont j'attends beaucoup.

Defi-2111.JPG

 

 


Repost 0
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 07:00

" J'ai douze ans et ce soir je serai morte."

 Premier livre de la sélection pour le Prix du roman français Confidentielles.

Prix-litteraire-Confidentielles-1794.JPGLa petite est encore une enfant. Rien de bien étonnant jusque-là. Elle nous relate son histoire. Une histoire qui commence bien curieusement puisque le roman s'ouvre sur sa tentative de suicide. Dès lors, nous sommes projetés trois ans en arrière et nous la retrouvons à neuf ans, âge qui va la confronter à un terrible événement : la mort de son grand-père. La mort de son confident tant chéri conduira l'héroïne à devoir se construire sans lui. C'est alors l'occasion pour elle de revenir sur cette enfance qui la malmène. En effet, elle éprouve cette terrible sensation de ne jamais se sentir à sa place. La petite s'ennuie à l'école, elle se sent tellement loin de ce que ses professeurs lui enseignent et se considère comme une élève médiocre et peu intéressante (Ce qui se révèlera totalement faux). "La tricheuse qui était une menteuse était aussi une voleuse." Dans sa famille, elle souffre silencieusement de ses rapports distants et froids avec son père. Seule sa mère semble trouver grâce à ses yeux mais très vite, les relations se dégradent et la pression parentale devient insurmontable. Que dire de sa soeur, à qui tout réussit et qui se comporte si cruellement avec elle ? Cette demoiselle cherche donc ses marques, commet des erreurs et des maladresses mais avance à petits pas vers l'adolescence. Elle consigne ses pensées dans un petit carnet qu'elle surnomme Laure. Elle observe le monde et ses curiosités.

" J'avais cessé de croire aux cigognes en même temps qu'au Père Noël, mais je ne comprenais toujours pas ce que voulait dire cette formule magique qui, dans les livres, faisait crier les hommes et soupirer les femmes, ce paroxysme autour duquel des pages entières étaient écrites sans jamais en donner le sens, ce parcours du combattant qui, d'un auteur à l'autre, prenait deux heures ou trois minutes, rendait les femmes comblées ou amères, mais très souvent enceintes, tournait la tête aux plus vertueuses et pouvait conduire les plus raisonnables aux portes de la folie."

La Petite est un joli roman qui parvient en peu de mots à retracer quelques années de la vie d'une enfant en pleins questionnements existentiels. Riche de ses passions, elle devra "faire sa révolution" pour pouvoir mieux appréhender l'âge adulte. Un portrait émouvant à l'aube d'une révolution historique. Avoir douze ans en Mai 68.

L'interview de la romancière sur le site Confidentielles  .



Interview Michele Halberstadt - La Petite   par confidentielles  


Repost 0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 07:23

Hier, quelqu'un sonne à l'entrée de ma demeure princière. (Après le passage de Ma Blonde d'amour qui m'a encore apporté un petit-déjeuner matinal comme elle sait si bien le faire.) Un énorme colis de livres m'attendait. Cette année, j'ai été contactée par Marie-Rose pour faire partie d'un jury de lecteurs qui attribuera le prix du roman français Confidentielles. Dix blogueurs sont chargés de lire la sélection de l'année et d'établir un classement. (Voilà qui va alourdir considérablement ma PAL estivale. Damned.) J'ai donc douze livres à  découvrir... Et comme le but sera de "classer" mes lectures, j'ai établi un premier classement : celui des titres qui me tentent le plus, en prenant uniquement en compte l'esthétique des couvertures, les titres et leur résumé.  

Ndlr : oui, un classement qui ne sert pas à grand chose, mais c'est plus fort que moi, j'adore les listes !

Prix-litteraire-Confidentielles-1596.JPG

Prix-litteraire-Confidentielles-1597.JPG 1- Le corail de Darwin de Brigitte Allègre.

Parce que je ne peux m'empêcher de penser à ma Blonde avec un sourire niais quand je vois un livre qui mentionne Darwin et surtout parce que la couverture est d'une beauté incroyable. (Un monde merveilleux à la Lewis Carroll)

Prix-litteraire-Confidentielles-1600.JPG2- Vous prendrez bien une tasse de thé ? de Claude Keller

Bien qu'un peu plus infidèle au thé (à cause du vin), je réponds toujours oui à cette question et encore plus s'il s'agit de thé Kusmi. Et ce n'est pas Camille qui me contredira.Prix-litteraire-Confidentielles 1606

3- Juste avant de Fanny Saintenoy

Une histoire de vieille dame sur son lit de mort. Des promesses de "poésie douce" et "de drôlerie franche". Je suis déjà conquise par ce tire.  

Prix-litteraire-Confidentielles 1601

4- La Petite de Michèle Halberstadt

Pour sa très courte quatrième de couverture qui suffit à me donner envie d'aller plus loin. Prix-litteraire-Confidentielles 1602

5- Grâce de Delphine Bertholon

J'aime la photo de la couverture et quelque chose fait que j'ai vite envie de le découvrir...

Prix-litteraire-Confidentielles 16036- La Femme et l'ours de Philippe Jeanada

Une pin-up sur le dos d'un ours ? Une histoire de tournée des bars et de "conte de fous". Je signe !

Prix-litteraire-Confidentielles 16117-  Au pays des Kangourous de Gilles Paris.

Le petit bandeau me rappelle que j'ai vu L'Autobiographie d'une courgette entre les mains d'Elo et Valou.

Prix-litteraire-Confidentielles 1610

8- Ainsi puis-je mourir Vivianne Moore

Une couverture qui me tente, un résumé qui me fait dire :" tiens, pourquoi pas?"

Prix-litteraire-Confidentielles-1604.JPG

9- Les sacrifiés de Juliette Morillot.

Une couverture sympathique mais une oeuvre qui s'annonce un peu fourre-tout. A voir.

Prix-litteraire-Confidentielles-1609.JPG10- Une femme seule de Marie Vindy.

Ne lisant aucun polar, je ne pars pas conquise d'avance. Mais qui sait ?

11-Mon père c'était toi ? Vincent Pichon-Varin.

Rien de très tentant à première vue. Je ne demande qu'à être surprise.

Prix-litteraire-Confidentielles-1605.JPG12- Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier

Oh mon Dieu, qu'on exige immédiatement la démission de la personne responsable de ce choix de couverture immonde qui donne plus envie de fuir que de lire !

Prix-litteraire-Confidentielles 1608Voilà donc la séléction.

Entre deux bavardages ici et là, j'ai appris avec plaisir que L'Irrégulière participait à ce jury. Et cette idée me plaît beaucoup ! J'ai pu voir également que deux blogs que je ne connaissais pas seront aussi de la partie. Si vous passez par ici chers co-jurys, faites-vous connaître ! J'éditerai la liste ci-dessous.

 

Jury 2012 du prix Confidentielles :

L'Irrégulière.

Les petits livres de Lizouzou

Littérature et français.

Le Blog de Kimcat

Au milieu des livres

 

Edit: les titres des livres déjà chroniqués sont désormais transformés en liens vers mes billets dans la liste ci-dessus.


Et pour ceux qui ont dévoré les publications de la rentrée littéraire,

aviez-vous eu des coups de coeur pour certains des livres sélectionnés ?

J'attends vos impressions !


Repost 0
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 07:00

 

Une-journee-comme-. 1476

Hier, j'ai troqué ma robe estivale contre un tee-shirt et un vieux jean pour aller filer un coup de main à ma bourgeoise d'amie toute jeune propriétaire dans notre capitale picarde. Même si j'avais pu voir sa charmante amiénoise en photo, j'étais ravie de découvrir "pour de vrai" le lieu - entre autres - de nos futures pauses thé Kusmi.

Toutefois, pas encore de canapé douillet ni d'étagères remplies de livres. (Je lui ai tout de même prêté Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère ? de Susin Nielsen). Les murs offriront assez d'espace pour ses guirlandes colorées. Les boîtes de thé et portraits de Catherine Deneuve attendront encore un peu dans les cartons. C'est un lieu avec beaucoup de charme, que Camille saura sans aucun doute rendre chaleureux, acidulé avec ses idées colorées que j'aime toujours beaucoup. Mais avant de se consacrer à la déco (moment le plus plaisant quand on a un nouveau chez soi), il faut s'armer de pinceaux, rouleaux et de pots de peinture pour s'attaquer aux quelques petits travaux d'avant le grand jour. Samedi, toute une troupe de plus ou moins gros bras viendra lui prêter main forte pour le déménagement. (Et là, on se dit qu'être ami avec quelqu'un qui aime lire et qui aime la jolie vaisselle, c'est atroce. Et je ne parle pas de tous ses cartons de chaussures. On préfèrerait tellement que sa passion soit consacrée aux boîtes d'allumettes. Camille, ce déménagement risque de te faire perdre beaucoup d'amis.)

Une-journee-comme-. 1488Bref, hier, j'ai passé l'après-midi avec elle pour lui offrir ses cadeaux d'anniversaire. (Ndlr : la miss est née en avril. Mais c'est bien de prolonger la remise des cadeaux jusqu'en juillet non ?) Je pense que tout lui a plu : un souvenir new-yorkais, des poupées russes sur une jolie trousse Cousines de Léon, un poivrier et une salière "Urban Outfitters", une petite carte avec des parapluies (cherchez donc pourquoi...), des petits torchons fleuris et des étiquettes Cath Kidston que j'avais aussi achetées pour moi également car je les aimais d'amour ! (Tout est en photo sur son blog pour les curieuses !)

Et ensuite : opération peinture des meubles de cuisine et parquets à huiler tout en bavardant d'un tas de petits riens... (Voyage à Stockholm, bouquins, boulot, blogs, garçons, sacs à main et ventes privées...)

Une-journee-comme-. 1479Une-journee-comme-. 1485

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une journée qui me rappelle les premiers travaux et coups de pinceau dans mon ancien chez moi, les joies d'avoir enfin sa maison et de vouloir en faire quelque chose de bien à soi. Une journée qui donne à nouveau envie de parcourir les petites annonces immobilières... Une journée qui me donne envie de repeindre mes meubles et de donner un peu de cachet à une pièce qui manque de tout.


Une-journee-comme-. 1493

 

Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 18:29

L'été dernier avait une saveur toute particulière. Il y a eu Ma Blonde, venue me rejoindre au Brésil (quitte à s'endetter sur plusieurs années), il y a eu ma maison qui s'est transformée en refuge pour princesses et qui a été témoin de bien des histoires (entre fous-rire, tête-à-tête et larmes.) et puis il y a eu nos longues et fréquentes pauses pique-nique..

Alors aujourd'hui, on a remis ça avec la Blonde, la Rousse, Nath, le Chevelu et la Brune. On a ressorti nos grandes nappes, pris notre livre du moment, cuisiné plein de petites choses à grignoter. On a aussi ouvert notre cher Pink de la maison Tapon (un vin subtil et savoureux entre le rosé et le rouge) acheté à Saint-Emilion...

Ma Brune a aussi apporté quelques bulles, puisque vendredi dernier était un grand jour : elle a obtenu son permis dès le premier essai contrairement à une autre princesse qui souhaite rester anonyme et qui a dû s'y reprendre trois fois.

Une journée comme je les aime avec son petit lot de beaux moments. Vivement la prochaine fois.

Une-journee-comme-.-1382.JPGSe transformer en p***** d'héron le temps d'un pique-nique.

Une-journee-comme-. 1333Avoir une robe qui va d'un côté comme de l'autre.

Une-journee-comme-. 1335Ouvrir une bouteille de champ', car la Brune a désormais "tout d'une grande".

Une-journee-comme-. 1332Être là même si la librairie doit ouvrir à 14h00.

Une-journee-comme-. 1341Venir malgré un presque-découvert et sortir sa petite jupe à pois.

Une-journee-comme-. 1339Quand le Chevelu se laisse prendre au jeu des conversations de filles.

Une-journee-comme-.-1326.JPGSouvenir de Saint-Emilion

Une-journee-comme-. 1378Les salades "minute" de notre Valoche.

Une-journee-comme-. 1393

Quelques gourmandises, en passant...

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article

Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg