Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 07:00

Romans-0278.JPG

ll m'aura fallu peu de temps avant de me procurer et de lire La Septième Vague, second opus de Glattauer. La suite tant attendue de Quand souffle le vent du nord est effectivement arrivée très vite dans ma bibliothèque.  

Qu'allait-il advenir de Léo Leike et Emma Rothner après la fin du premier livre ? C'est la question qui m'a poussée à rapidement lire cette suite. Une nouvelle fois, ce bouquin n'a été ouvert que deux fois. Dix pages lues avant de m'endormir et tout le reste achevé le lendemain matin.

Comme pour Quand souffle... l'échange des mails entraîne le lecteur au coeur des méandres des sentiments amoureux. Entre aveux, nouveaux départs, retournements de situations, hésitations et questionnements intérieurs, nos héros se malmènent autant qu'ils s'estiment et ne peuvent se passer l'un de l'autre. Certaines phrases ont pu laisser un sourire sur mon visage, d'autres m'ont plutôt agacée par leur platitude... J'ai, je l'avoue, été un poil moins enthousiaste pour ce tome, bien que certains échanges demeurent malgré tout savoureux. Le personnage d'Emmi me paraît également plus vite et facilement insupportable. Enfin, l'attente concernant l'issue de cette liaison dangereuse perd un peu de sa grandeur ici, ce qui est légèrement regrettable. Il n'en demeurait pas moins intéressant d'achever ce cycle et de libérer nos personnages de cette histoire virtuelle.

Enfin, la fin pêche un peu pour son côté prévisible mais on pardonnera cela à Gattauer tant il parvient à nous faire lire une fois de plus son livre d'une seule traite.

 

Tiens, je ne l'avais pas mentionné mais ces deux billets viendront s'ajouter au challenge amoureux de L'Irrégulière dans la catégorie "light".

http://img.over-blog.com/291x300/3/11/56/56/logoamoureux_saison2.jpg

 

Repost 0
Published by Moka - dans Romans
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 08:00

Vendredi soir, départ pour Paris pour y pendre la crémaillère d'un ami: une soirée qui est venue ponctuer une journée de correction qui s'est finalement bien passée.

Mon-nombril 0189

Samedi matin, après un réveil légèrement douloureux (dormir à trois sur un matelas gonflable un peu trop dégonflé n'a rien arrangé) nous sommes allés errer dans les rues de cette ville que j'aime tant.

Petit passage par une des librairies à deux pas de chez David: Le Merle moqueur. Il faut impérativement que je retourne là-bas tant le cadre est agréable et les choix de lectures riches et bien mis en valeur. (Et je ne parle pas du rayon papeterie et de ses petits carnets.)


Mon-nombril 0205

Direction le Père Lachaise pour une balade méridienne nécessaire pour nous faire sortir de notre sommeil. C'était ma première visite du très célèbre cimetière et j'ai aimé toutes ces allées pavées. Sans carte, nous sommes juste allés ci et là en repérant quelques tombes mais je compte bien y revenir avec un guide plus avisé.

La journée se ponctue par une pause dans un petit restaurant-tapas dans le XXe à la carte ô combien savoureuse. Une pause qui ravit nos pa(/u)pilles.

Mon-nombril 0257-copie-1

 

Mon-nombril-0277.JPG

Enfin départ pour Saint-Michel pour une traditionnelle pause au milieu des livres. Gibert n'aura pas causé ma perte mais m'aura permis de faire quelques jolies affaires. Poule se laisse prendre au jeu de mes idées de lectures et repart avec un sac assez bien rempli. (Elle m'a aussi plus qu'encouragée à lire L'Ombre du vent de Zaflon qui a rapidement fini dans ma sélection du jour.) Soizic verra que j'ai suivi son conseil en me procurant une histoire de zombies (et pourtant, je ne pars pas convaincue d'avance.) Gwenn pourra également noter que j'ai cédé au fameux Goodbye Berlin ! qui me narguait depuis trop longtemps et qu'elle a récemment chroniqué. Steph' remarquera enfin qu'Un jour est mien et que je vais moi aussi pouvoir veiller tardivement pour finir ce titre et en parler avec elle.


Mon-nombril-0211.JPG

 

Mon-nombril 0208

 

Mon-nombril-0250.JPG

Mon-nombril 0213

Après cette pause au paradis des livres d'occasion, je ne manque pas l'arrêt obligatoire par le Starbucks pour mon frappuccino aux fruits rouges. Notre marche vers la célèbre rue Mouffetard se verra ralentie par la non moins célèbre Gay pride. Une pause inattendue très plaisante et festive. L'autre pause sera aussi un joli moment puisque David nous conduit là où les glaces sont divines et exquises. Mon choix se portera sur le duo béni des dieux : cookies/stracciatella. Ô joie.

Mon-nombril 0212

 

Mon-nombril 0268Un retour marqué par la fatigue et une dernière promenade au Jardin des plantes sous le soleil. Le sommeil me gagne et l'envie de rentrer également. Je commence ma nuit dans la voiture.

Ce matin, dilemme ô combien difficile à résoudre : par quel livre vais-je commencer ce dimanche matin ?

Ce matin, ma Fée des bois a encore frappé pour adoucir mon réveil... Un petit déjeuner de princesse comme elle sait si bien le faire m'attendait. Un moment de grâce ! Merci ma Sublime. ♥♥♥

Bon dimanche à tous.

Mon-nombril 0275

Repost 0
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 20:06

My-June-2012.JPG

Le dernier mois de cours / La fête des mamans / Un tête-à-tête au Shana / Une conférence sur Rousseau passionnante / Des airs de dix-neuviémiste / Des fleurs dans ma maison / A la recherche de notre jardin / Des discussions avec la bête / Une belle soirée chez Jo & Sylvie/ Quatre billets d'avion pour la Sardaigne en Juillet / Chercher en vain mon passeport égaré depuis mon retour de NYC /Une journée à Guise avec les trolls de 4e/ Un agacement certain / Ne plus trouver sa carte de crédit /Un Quick'n'toast sans tomate /Un colloque toulousain /Echanger des cours avec Poule / Un nouveau prénom sur MSN / Un jardin près des étangs et beaucoup de petits moments de bonheur en perspective / Un RDV au terminal 2F de Charles de Gaulle/ Des macarons Ladurée pour des retrouvailles sucrées / Un resto chinois à cinq /L'anniversaire de Babar/Jo vs Billy / Une journée pleine de sommeil dans les yeux/ Un texto déplacé pour une histoire de câbles / Une tarte aux fraises et une tarte rhubarbe meringuée fabuleuses /Les premières plantations/  Taper "Cagliari" dans Google images et rêver /Retrouver les joies et plaisirs des amours (re)naissantes. / Une fête de fin d'année / Trois familles autour d'une table à grignoter des frites/ L'anniversaire de Soizic / Le cheesecake du Karamel / Des folies chez les Cousines de Léon amiénoises /Aller voter après un repas très arrosé / Des rires autour d'une bonne table /Se faire offrir un séjour en Ecosse pour le mois d'Août et être folle de joie/Une Blonde qui lutte contre de sales bestioles / Remettre enfin la main sur mon passeport ! /Une fête de la musique avortée /Une nuit à lire / Une imagination tristement débordante / Un réveil contre un coucher matinal / Un batracien / Des démons qui peinent à s'échapper pour de bon /Une mauvaise foi à en vomir / Un après-midi de travail très efficace/ Une soirée bowling / Revoir Max et Elise /120 km de silence / Les mercis et au revoir des élèves / Les dernières heures de cours / 350 pages dévorées à une vitesse folle/ L'absence de ma blonde /Un tournoi de bad et un restaurant en terrasse/ Un petit-déjeuner à ma porte (merci ma Valoche) /Des textos "illusion" / Le choix de ne plus s'investir pour ceux et celles qui ne font pas d'efforts / La soutenance d'un second Master II de philosophie / Le concert de Sanseverino et les dessins de Guarnido / La maudite correction du brevet / Découvrir le nouvel appart de David/ Sa crémaillère parisienne/ Rencontrer-retrouver des gens très sympathiques  /Des fraises au petit-déj / Une douche très étroite / Errer au Père Lachaise / La théière sur la tombe de Merleau-Ponty / Cinq personnes en terrasse /Se retrouver au coeur de la Gay-pride / Un passage par la Rue Mouffetard / Des glaces pétales /Le jardin des plantes /Des affaires chez Gibert / L'envie de profiter pleinement de ce bel été qui s'offre à moi.

 

 

Repost 0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 06:00

  Mon-nombril-0163.JPG

 

Une bouteille de Perrier, de la "lecture", mes copines, des petites saveurs réconfortantes à grignoter et à partager, des stylos rouges. Jusqu'aux deux derniers mots, cette journée avait tout pour paraître merveilleuse. Aujourd'hui est en réalité une journée des plus désagréables de l'année : je suis de correction pour le brevet. Oui, ce n'est rien à côté de la montagne de commentaires littéraires, des tonnes de dissertations corrigées par mes collègues du lycée ou de la guerre dans le monde, mais c'est ma petite montagne à moi, ma complainte du vendredi matin. Je déteste ce jour-là...

Heureusement, ce soir et demain, Paris m'attend.

 

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 07:00

 

Culturel 0032

 

Il y a quelques jours de cela j'ai surmonté ma fatigue (et ma flemme du dimanche soir) pour assister à un concert de Sanseverino qui avait lieu dans ma ville. Je n'écoute/connais pas tellement ses albums et n'avais jamais vraiment pris le temps de m'intéresser réellement à ce qu'il faisait. Ma culture sanseverinienne se limitait donc à un titre qui me fait toujours sourire quand je l'écoute.

Sauf que ce concert n'était pas un concert comme les autres. Un invité d'honneur, que les amateurs de BD sauront reconnaître, était de la partie : Guarnido, le talentueux dessinateur de la BD Blacksad. (Découverte au dernier salon du livre de ma ville...) Et comme mes copines libraires étaient là pour vendre ses BD, j'ai cédé à la tentation de me procurer le tome 1 et de le faire dédicacer.


Culturel 0074


Culturel-0110.JPG

 

Culturel-0089.JPG

 

Quel beau concept ! C'était la première fois que j'assistais à un tel concert (Il n'y en a eu que cinq en France) et la complicité (pourtant toute récente d'après mes oreilles bien informées) des deux artistes faisait un bien fou à voir. J'ai aimé découvrir cet homme de gauche aux textes incisifs et drôles et j'ai vraiment éprouvé beaucoup de sympathie pour Guarnido que j'ai vraiment adoré. Et quel joli cadeau que de le voir prendre une guitare et jouer aux côtés de Sanseverino le temps d'un morceau : une incroyable  générosité pour le plus grand plaisir d'un public conquis.

Les oreilles pleines de Rock-Jazz manouche, je suis repartie ravie de ce concert incroyable, une BD dédicacée en main. Je regrette vraiment que les habitants de ma ville ne soient pas assez mobilisés autour de ces manifestations culturelles d'une qualité exceptionnelle...


Culturel-0123.JPG

 

Repost 0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 07:00

BD-9803.JPG

Trouvé au détour d'une étagère dans ma librairie adorée, c'est un très bel ouvrage que nous offrent ici les Editions de la Gouttière (Ce qui réjouit d'autant plus la picarde que je suis! )

Attention aux yeux, vous avez entre les mains un véritable feu d'artifice !

Une grande ville a été touchée par un mal mystérieux : la rabougrite. Des immeubles aux jardins, des visages aux vêtements, les couleurs n'ont plus le droit de cité. Elles ont "disparu", grignotées insidieusement par le gris et le noir, au grand désespoir d'un vieil homme que tout le monde surnomme "le fou".

Commence alors une merveilleuse fable sur le pouvoir des livres. En effet, nous apprenons de quelle manière leurs pages blanches se gorgeaient d'encre et de mots pour mieux nous faire voyager et rêver. Hélas, dans cette triste ville, les livres désormais se font rares et il n'en reste qu'un en possession du vieillard. Lui seul a su le protéger et lui seul jouit d'un teint de rose et d'un jardin haut en couleurs. Jusqu'au terrible jour où ce livre prend son envol et devient une proie facile de la vicieuse rabougrite.

Quel bel hymne à la lecture ! Nos yeux pétillent de joie face à ces bulles colorées qui veulent reconquérir la ville et le scénario est un vrai bonheur pour tout amoureux de la lecture. Le personnage du vieil homme est tendre à souhait et on le suit dans son si beau et douloureux combat : le lecteur l'accompagne dans sa course, s'essouffle et reprend espoir... Un moment trop court que je vous invite à savourer pleinement !

 

Avec ce titre, je participe à la BD du Mercredi chez Mango
http://3.bp.blogspot.com/-YYJgBiTxj-U/T4-BLcswyBI/AAAAAAAAPC0/woTISOsQhoQ/s1600/Logo+BD+Mango+Noir.jpget au Top des Blogueurs organisé par Yaneck.
Note attribuée : 17.5/20
http://img.over-blog.com/300x300/1/56/36/50/Fourre-tout/Logo-Top-bd-2012.jpg
Repost 0
Published by Moka - dans Comic strip !
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 07:00

Romans-0022.JPG

 

Certaines en lisant cet article diront : Il était temps ! D'autres ne comprendront pas pourquoi j'ai attendu si longtemps avant de me plonger dans ce livre passé par toutes les bibliothèques des princesses et de quelques autres. A vrai dire, j'étais particulièrement réticente à l'idée de découvrir ce titre, malgré l'enthousiasme d'Elise, Marion et Poule qui l'ont réellement aimé. Il faut dire qu'il y a deux ans, mon capital intolérance "littéraire" avait fortement souffert de la lecture des 23 premières pages d'un roman épistolaire à vomir de K.Pancol. (J'en ai oublié le titre, c'est dire s'il m'a touchée). Pas envie de renouveler l'expérience et je craignais que ce livre m'engage sur un terrain littéraire marécageux. Et voilà qu'hier, je tombe sur le fameux bouquin et me dis que sa lecture marquera officiellement mes premiers pas vers ma PAL estivale...

C'est sur un malentendu que débute l'échange de mails entre Léo et Emma. Une histoire de résiliation d'abonnement à une revue les conduit à de premiers brefs échanges qui laissent déjà entrevoir la personnalité de nos deux héros. Emma est une jeune femme mordante, drôle et très à l'aise avec les mots. Léo semble plus discret et en retenue tout en possédant cet humour pince-sans-rire qui fait/fera tout son charme. Très vite et en toute simplicité, la complicité s'installe et nos deux personnages éprouvent ce besoin irrépressible de s'écrire malgré les multiples carcans de leurs vies respectives. Ils construisent autour d'eux un espace virtuel clos et intime où l'autre va prendre de plus en plus de place, où le simple échange va devenir une véritable ouverture à l'autre, ouverture addictive qui va les dépasser et dont ils ne maîtriseront pas toujours les conséquences.

Je pensais sincèrement détester ce livre. Il s'est avéré que je me suis prise au jeu de ces courriers et qu'une fois le livre ouvert, il m'a été difficile de le poser. Les échanges n'échappent pas à quelques lourdeurs et mièvres clichés mais les deux personnages ont un style bien à eux et sont assez convaincants. Voilà donc un livre rafraîchissant, léger, mais touchant que je vous invite à découvrir cet été pour celles qui sont en manque d'idées de lectures. Il existe un second volet (La Septième vague) que je compte bien découvrir, ne souhaitant pas en rester là où le premier volet s'achève.

http://img.over-blog.com/291x300/3/11/56/56/logoamoureux_saison2.jpg

Un pas de plus dans

le Challenge amoureux

chez L'Irrégulière.

Catégorie "Light"

 

Repost 0
Published by Moka - dans Romans
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 09:00

Mon-nombril-0021.JPG

 

J'ai parmi mes trolls des fils d'ouvriers, de chômeurs, de boulangers, de postiers, de banquiers, d'artisans, de commerçants, de profs, de mères au foyer et j'en passe...

Mais j'ai aussi deux élèves aussi brillants qu'intéressants, frère et soeur, dont le papa est écrivain. Un grand monsieur que j'aime beaucoup et que j'ai adoré découvrir lors de la publication de son premier roman chez Stock. Un joli succès, primé. Je me souviens avoir pris une claque monstrueuse en lisant son livre et l'avoir dévoré avec passion et émotion. Je l'ai lu, offert à maintes reprises et j'ai toujours été très impressionnée d'avoir cet homme face à moi lors des réunions parents-professeurs. Nous avons, il me semble, apprécié notre travail mutuel (il est déjà venu présenter son essai dans une de mes classes de troisième) et voilà qu'un matin, C., son fils, me demande de passer un coup de fil à son père qui souhaite me parler.

Aussi préoccupée qu'excitée par cette demande (que me voulait-il donc ?), je passe le dit coup de fil et après quelques échanges courtois d'usage, voilà mon écrivain (notez cette manière égoïste et insidieuse de me l'approprier...) qui me propose de travailler avec lui : son nouveau livre paraît chez Stock en Janvier 2013 et il envisage un projet avec une de mes classes pour la rentrée littéraire 2013. Vivre "en temps réel" les étapes de la publication d'un livre, échanger autour de l'acte d'écriture, le travail de conception, de rédaction, le passage du brouillon au texte définitif. Quelques jours après notre discussion, son aînée me remet le manuscrit et un petit mot qui me touche. [Le temps passe.]


Avant-hier, je n'ai donc dormi que vers 4h00 du matin. Il est de ces insomnies qu'on préfèrerait éviter. J'ai ouvert la fameuse enveloppe. J'ai attendu quelque temps avant de me lancer dans la lecture du texte. Bien évidemment, je ne peux pas en parler ici ni dévoiler le moindre de ses extraits. Je sais jusque qu'à l'heure où j'écris ce billet, ses mots n'ont pas totalement quitté mon esprit. Je les "digère" encore puisqu'ils réveillent chez moi des questionnements, font appel à des sujets qui me hantent. J'ai une fois de plus été totalement emportée par cette justesse de ton, cette façon d'évoquer la douleur (physique ou moral) en la dépouillant d'artifices. J'aime aussi cette humble pudeur de dire son amour, au détour d'une phrase anodine.

 

Je ferai un article moins obscur lorsque le livre sera publié, histoire de vous faire partager cette jolie lecture. Je ne sais pas encore quelle tournure prendra ce projet, mais j'ai aimé qu'il me "choisisse", qu'il m'offre cette lecture privilégiée.


Finalement, j'ai tout de même un peu aimé être en froid avec le sommeil cette nuit.

Repost 0
Published by Moka - dans Evénements
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 08:40

Voilà un programme plutôt réjouissant me direz-vous. Si mon vendredi était calme et paisible, ce samedi soir a été plus festif et convivial. (Et encore, je conduisais.) Une sieste parce qu'une matinée dans une fête d'école primaire m'a tueR pour être en forme, un peu de lecture, une robe et des chaussures de princesse, et, soixante kilomètres plus tard...

Mon-nombril-0006.JPG

 

Mon-nombril-9840.JPG... Une soirée auprès de Soizic pour fêter ses "25 printemps" (à quelques saisons près.) Soizic est une petite brune assez incroyable que j'ai eu l'occasion de rencontrer chez Lisa, lors d'une soirée entre "blogueuses amiénoises". J'ai très vite aimé sa franchise et cette manière bien à elle de te donner envie de lire tous les livres dont elle te parle : un gros coup de coeur pour une très belle personne.

Un petit détour par Les Cousines de Léon, lieu incontournable pour les cadeaux offerts aux filles que j'aime beaucoup. (Tiens en parlant de filles que j'aime beaucoup, je dois t'envoyer un mail Camille)

Un passage furtif par une librairie (Et zut, pas celle où travaille Soizic, parce qu'il faut garder quelques secrets quand on fait des cadeaux...)

Un verre en terrasse avec ma Rousse chérie et ne pas vraiment voir le temps qui passe.

Regagner le Quai Bélu et s'installer à une grande table pleine de sourires, de Piña  Colada et de nouveaux visages. Rencontrer la drôlissime et pétillante Vanessa et la très jolie Cécile et les apprécier immédiatement. Être heureuse d'être là et de faire partie de la fête.

Mon-nombril 9882

 

Mon-nombril 9896Découvrir le Karamel et avoir déjà envie d'y retourner parce qu'en effet, on vendrait père et mère pour leur cheesecake. (Mode petite bourgeoise comblée: moi qui ne jurais que par le Cheesecake du Slavia de Prague ou les incontournables délices new-yorkais de Magnolia Bakery, j'ai maintenant moins de chemin à parcourir pour mes orgasmes gustatifs.)

Mon-nombril 9866

Rencontrer des mamans qui ne parlent pas des faux exploits de leurs "toujours-très exceptionnels-enfants" pendant des heures (ou alors pour s'en moquer un peu), avoir des discussions aussi sérieuses que superficielles, connaître désormais les noms des médecins amiénois so graouuuu qu'il faut croiser dans une vie et rencontrer lorsqu'on n'est pas vraiment malade, parler bouquins et dédicaces, vouloir follement découvrir La Boulangerie de la rue des dimanches, être prête à me laisser tenter par un Stephen King et vouloir faire de la place dans ma bibliothèque pour les albums de Jimmy Liao (Oui, même le "vert" finalement bleu conseillé à Noël dernier...)

Se rendre compte qu'il est déjà plus d'une heure et devoir partir trop tôt, parce que la vie amiénoise est un peu trop loin de ma petite ville désormais. 

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 21:03

Une soirée qui a des allures de bouffée d'oxygène. Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour moi ces dernières semaines et la fin d'année dévore le moindre de mes moments plaisants... Bulletins à remplir, réunions, l'obligation de rester diplomate alors qu'on a envie d'envoyer balader les cons, des élèves à captiver malgré tout, des tensions à apaiser, des obligations qui happent le peu d'énergie et de motivation qu'il me reste.

Pas le temps de donner des nouvelles ici, de vous lire, et encore moins de lire et de faire diminuer ma PAL (et pourtant j'ai quelques bijoux à partager...)


Mon-nombril-9824.JPGAdoncques...

Ce soir, je déserte donc le café philo auquel j'avais pourtant prévu d'assister.

Ce soir, je vais oublier mes dernières copies.

Ce soir, je vais lire, plongée sous ma couette et dans un merveilleux livre.

Ce soir, je vais me faire un petit dîner au lit en solo. (Enfin, presque...)

Ce soir, je laisse de côté les petits désagréments de ces journées qui passent trop lentement.

Ce soir, c'est juste mon petit soir.

Broche-9839.JPG

Mon-nombril 9809

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article

Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg