Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 07:00

My-Apil.2012.JPGRemettre ma petite palissade en bois/ Recevoir ma carte électorale / Une baisse de motivation difficile à expliquer / La valse lente des parents /Constater qu'on n'a pas besoin d'un garçon pour régler des problèmes de siphon (Message pour Louis T. : ne pas voir de sens caché dans cette phrase. Merci.) /Croiser Benjamin / L'anniversaire de Steph' / Les papotages plus ou moins heureux avec mon Al' dans notre recoin préféré du collège /Le non-anniversaire d'Al'/ L'anniversaire de Camille / Du soleil dans la maison / Des petits-déjeuners et des apéritifs dans ma cour / Un voisin qui voit croître sa libido déjà intense avec le printemps et des cris qui me réveillent la nuit / Partager "une première fois" avec sa Rousse / Dickens vs Benameur sous une couette printanière/ De la nouvelle déco dans mon chez moi /Des vacances officielles avec les princesses / Quand une petite robe noire fait l'unanimité /Découvrir le nouvel appart de ma Rousse autour d'une Moussaka Maggie / Donner des airs charentais à sa valise new yorkaise / Déjeuner avec Nico un samedi midi / Boire un thé avec Camille en ville / Trouver que c'est finalement bien mieux ainsi / Chanter à tue-tête en faisant la cuisine / Danser comme une folle à en faire pâlir Shakira / Bain moussant vs copies / Avoir entre les mains le manuscrit d'un écrivain que j'admire pour le lire en exclusivité /Une fatigue extrême / Un "Brownie vanille & fraises" plus qu'apprécié par mes collègues / Une twingo qui fait deux tonneaux et une miraculée / La crainte d'un "jamais deux sans trois"/ Un lundi déco chez Elise / Un marathon copies / Un nouveau sac à main / Des petites bricoles chez Les Cousines de Léon / Les petits cadeaux de Dom qui a toujours des trésors dans la grande armoire de sa chambre / Un lundi et un restaurant en famille / Un vrai bureau sans vêtements qui traînent pour travailler /La finale de Top Chef ! / Le départ de Norbert /Des tas de copies qui diminuent / Retrouver un rythme de travail à la hauteur de ce que je suis /Une princesse qui manque à ma vie / Un point de non-retour /Des livres, encore et encore/Une addiction certaine à la blogosphère / Une soirée ciné "deux films" avec Nico / Croiser Charlotte et Babar et les trouver vraiment très beaux ensemble /Une carte qui distribue de la bière / Des tremblements émouvants / De clins d'oeil en sous-entendus / Des confessions enivrées / Un baiser volé. Puis d'autres qui s'offrent volontiers / Voir que J. a changé / Une soirée "surréaliste" qui devait se terminer à 23.00 .... 1.30... et finalement 4.30 /Une nuit improvisée à l'arrière du kangoo de Nico / Les répliques mémorables de J. en soirée / Découvrir Gaspard Proust (qu'on lui a si bien vendu) / Enfin se remettre au piano / Un dimanche thé & petites verrines avec ma Valou d'amour / Attendre LE bon choix / Aimer follement son nouveau vernis "Tangerine fatal" / Une petite bague noeud qui brille / Des jupes printanières /Une prise de conscience tardive / Le goût amer de la liberté / S'endormir en écoutant (enfin) Horowitz jouer Mozart et vouloir l'écouter de nouveau. Mais à deux /Accepter de toute évidence que tu me manquais. Infiniment. /Un collier offert / Une jolie tunique en dentelle /La reprise du solfège / Un vendredi soir aussi terrifiant que surprenant / LE demi-tour qu'il fallait faire / Un retournement de situation digne des plus beaux coups de théâtre / Une soirée dans un shaker entre collègues / Se dire que le Fût et à mesure aura notre peau /Une seconde première fois / De la magie /Les deux ans de la Fontaine / Le sandwich de Rémy / Un concours d'achats de livres gagné par Al' à 10 euros près /Un bulletin dans l'urne / Ne pas être que la fille du vendredi /Tes larmes / Deux bières passion / Un coup de fil apaisant / Un mail clin d'oeil /-7.5kg sur la balance / La cuisine d'Elo / Le petit dîner d'Aurélia / Un cosmo avec Charlotte et les filles au Fût  /Un dîner en tête-à-tête dans mon restaurant préféré / Un petit déj en tête-à-tête, le lendemain / Des efforts vains / Le départ pour Charmant / La traversée de Paris / Une voiture qui dérape / L'arrivée dans ma maison en pierre/ Présenter à ma famille des personnes importantes dans ma vie. / Une grande table conviviale autour d'un repas merveilleux / Les curieuses "tartines" dont nous parle Marion /Une première nouvelle lue par Agathe.

Repost 0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 07:00

Dans 600 km, notre joyeuse troupe posera ses valises dans un coin de verdure perdu à une trentaine de kilomètres d'Angoulême. La pause vacances que nous attendions toutes. Mes premières vacances avec Marion, Agathe et Aurélia, mon deuxième séjour avec mon Albine qui était déjà à mes côtés en Italie et un voyage auquel ma soeur Elise est plutôt habituée pour tous nos étés charentais.

http://storage.canalblog.com/78/95/569803/68108486.jpgSource : Blog de Bauchette


Au programme :

Shopping et balade dans le vieil Angoulême, virée vin à Saint Emilion, petit détour par Oradour-sur-Glane (moins funky je vous l'accorde) et passage par Bordeaux, histoire de faire les boutiques et découvrir les petites librairies. Le reste du temps sera placé sous le signe de la consommation excessive et variée de vins dégustation vinicole, de la lecture de livres interdits, de footings matinaux balades en pleine campagne, de séances raconte-moi ta vie de merde bavardages de filles sous l'auvent jusqu'à des heures tardives, de prise de kilos dégustations de divers desserts que Renée saura préparer pour combler les gourmandes que nous sommes.

 

Dans ma valise, mon reflex, pour immortaliser ces vacances toutes ensemble, des livres cela va de soit, des petites robes, des gros pulls, des tenues moins glamour que les princesses ne porteraient pas en présence de leur prince charmant, c'est ça aussi l'avantage de partir entre filles.


Ce départ m'a permis de donner un second souffle à l'intérieur de ma petite Micra, (ce qui, pour ceux qui me connaissent, n'était pas une mince affaire...) Passage chez le garagiste, nettoyage intérieur, prise de RDV pour une révision... Ahum... J'ai l'impression de ne plus être vraiment moi...


Je ne sais pas si je vais avoir le temps d'alimenter ce blog durant ce périple charentais. En attendant, je vous souhaite à tous une bonne semaine, pleine de lectures et de bons moments.

 

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 14:00

Dimanche, c'est l'heure du départ.

Aujourd'hui l'heure de faire ma valise.

C'est je crois l'étape que j'aime le moins car cela m'oblige à faire preuve d'une certaine organisation qui m'échappe et me dépasse. Et autant dire qu'il va falloir la jouer stratégique puisque nous partons entre filles et qu'il est bien connu qu'une princesse ne voyage pas léger. Le temps ne nous aide pas non plus puisqu'il faudra gérer un mois de mai hivernal avec au plus profond de nous des espoirs d'éclaircies et de soleils printaniers. On peut toujours rêver non ?

Mon-nombril-0730.JPG

Je dois également résoudre un problème de taille. Le choix des livres que j'emporte avec moi. En pleine boulimie livresque, je veux en lire dix en même temps et j'ai toujours peur de lire plus que prévu et de manquer de pages...

D'office, Une Page d'amour de Zola trouvera une place de choix dans ma valise. Envie d'emporter également Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi. Le titre m'arracherait presque des larmes. Je veux voir si les mots qu'il contient sont à la hauteur de cette annonce qui accroche le regard. Acheté récemment pour en avoir entendu beaucoup de bien Nos Cheveux blanchiront avec nos yeux. Encore une petite place pour Les Eternelles d'Yves Simon qui m'attend depuis trop longtemps sur ma PAL.

En toute objectivité, je doute avoir le temps de tout lire, d'autant que le vin et les discussions tardives occuperont déjà bien assez nos soirées...

Enfin, autres passagères saugrenues de ma valise : mes baskets. Oui, nous allons, faire du sport. Ô toi lecteur moqueur qui souris et dont je devine déjà les mauvaises pensées, oui, nous allons essayer de bouger un peu. Affaire à suivre, compte-rendu de nos projets fous fous fous au retour de ce petit séjour.

Mon-nombril-0659-copie-1.JPG

Et sinon, comme pour avoir un avant-goût de ces vacances, et parce que toutes les filles ne pouvaient faire partie du voyage, Elo nous a préparé une soirée filles comme nous les aimons. Du vin rouge, du blanc, de quoi se déhancher sur les Rita Mitsouko, Grease et Shakira, des bavardages, des potins, un filet mignon aux pommes divin et plein de petits desserts à grignoter...

Mon-nombril-0665.JPG

Mon-nombril-0652-copie-1.JPG

Tapis rouge et mention spéciale à notre Prince Jo qui nous a vues au réveil décoiffées, démaquillées et encore légèrement avinées nous a apporté pains au chocolat et croissants au réveil ainsi qu'une rose pour chacune d'entre nous. Classieux, à souhait. Un amour. Incontestablement.

 

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 07:00

Salon-2012-0421.JPG 

Une lecture qui arrive à point nommé puisque ce soir, mes princesses et moi serons réunies dans le palais princier de notre brune Elodie, autour de vin et de petites choses à grignoter.

C'est un bel album que nous proposent les Editions du Ricochet. Ici, Sylvie Chausse et Capucine Mazille revisitent le célèbre conte d'Andersen La Princesse au petit-pois. Dès le premier coup d'oeil sur la couverture, je fus conquise par l'univers de l'illustratrice très riche et dans l'esprit des albums qui me séduisent.

Une jeune princesse, ayant grandi dans un univers sans aspérité ni douleur, atteint l'âge où les filles de roi se doivent d'épouser le prince d'un royaume voisin. Dans un univers ou les canapés-boudoirs ont des sourires, la jeune femme va d'abord découvrir les pièces de son château qui regorgent de trésors dangereux loin de son univers de douceur et de confort... Viendra alors le jour où elle n'hésitera pas à quitter son confort princier pour une vie de princesse tendance hippie en "communion" avec la nature...

De son côté, le prince du royaume voisin ne vit que pour la réussite (qui passe, notez-le par le trio "grammaire, mathématiques et exercices militaires") et doit aussi finir par trouver LA princesse avec qui il vivra heureux et aura beaucoup d'enfants... De fil en aiguille, la rencontre va avoir lieu. Comment alors introduire ce petit pois autour duquel l'avenir du futur couple royal repose ?

J'ai vraiment aimé cet album qui n'est pas sans évoquer le talentueux Lewis Carroll et son univers magique. Cette princesse n'a pas la tignasse blonde d'Alice, mais est vêtue de robes magnifiques aux doux rubans de soie et adore, argument de poids, manger des religieuses au chocolat et autres douceurs exquises. Une princesse très Marie-Antoinette de Coppola en somme... Enfin, quelle jolie scène que celle de la découverte de la bibliothèque royale ! En bonne passionnée de livres, j'ai passé un temps certain à observer les titres qu'elle offrait à la jeune héritère... 

En bref, une jolie lecture très agréable pour les yeux !

Jeunesse-0423.JPG La Princesse au petit pois (extra-fin)

Auteur/ Illustrateur: Sylvie Chausse et Capucine Mazille.
Editeur : Editions du Ricochet
ISBN : 978-2-352-63017-3
Prix : 14.70

NDLR: Mention spéciale à Gaëlle B. qui m'a confectionné la plus jolie des couronnes de princesse de sa librairie à l'occasion du deuxième anniversaire de leur bel univers livresque. Je l'ai bien méritée, il faut dire qu'un tiers de mon salaire est généralement injecté dans les caisses de la Fontaine de Castalie. Et je ne m'en lasse pas.

 

Ah oui, une pensée particulière à une autre princesse, mon homonyme,

qui s'approche un peu plus de la trentaine aujourd'hui !

Camille, un petit sac plein de jolis petits cadeaux "très toi" t'attend.

Je t'embrasse.


Pour vos oreilles : To the Dancers in the rain Emilie Simon

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 07:00

BD 0523

Achetée lors des deux ans de ma librairie préférée, cette BD n'a pas eu le temps de passer par la case PAL. J'ai en effet profité de ma pause bain matinale pour découvrir l'univers du Shä et de Salomé dont Nathalie m'avait vanté les qualités.

 

Salomé est une jeune geek rousse blonde vénitienne un peu déjantée qui partage sa vie avec Shä, le chat, qui n'est autre que son compagnon. Le Shä est d'une intelligence rare, particulièrement cultivé et adore les tests des magazines féminins. Un curieux point de départ je vous l'accorde.

Cette BD met en scène, sous la forme de petites situations anecdotiques le quotidien de nos héros, leurs désaccords, leurs tendres échanges souvent drôles à souhait. Malgré leurs différences, ils parviennent à trouver de nombreux points d'entente et partagent une complicité évidente. Certains personnages récurrents sont plaisants à retrouver au fil de l'oeuvre. Notamment cette grand-mère au franc parler savoureux qui vient fumer sur son banc ou participer au concours de feuilles mortes. Un concentré d'humour et de bonne humeur qui fait plaisir à lire et offre un joli moment de détente. Je crois que c'est exactement ce qui me fallait.


Le-Sha-et-Salome.jpg

Shä et Salomé: Jours de pluie.

Auteur/dessinateur : Montel et Clément
Editeur : Jean- Claude Gawsewitch
ISBN : 978-2-350-13280-8 
112 p  
18 euros
Avec ce titre, je participe à la BD du Mercredi chez Mango
http://3.bp.blogspot.com/-YYJgBiTxj-U/T4-BLcswyBI/AAAAAAAAPC0/woTISOsQhoQ/s1600/Logo+BD+Mango+Noir.jpget au Top des Blogueurs organisé par Yaneck.
Note attribuée : 16/20
http://img.over-blog.com/300x300/1/56/36/50/Fourre-tout/Logo-Top-bd-2012.jpg

Repost 0
Published by Moka - dans Comic strip !
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 07:00

Romans-0054.JPGDe passage chez ma petite soeur, j'ai subtilisé ce petit livre sur ses étagères... Une histoire de couple, encore. Mais sans tumulte cette fois. Juste l'histoire de deux personnes qui ont eu suffisamment d'amour l'une pour l'autre pour avoir l'envie/ le courage/ la patience (rayer les mentions inutiles) de rester auprès de l'autre jusqu'à ce que la mort les sépare. Et voilà qu'un matin, cette garce de faucheuse vient briser cette routine affectueuse que nos deux héros partageaient tendrement. Alors que madame se prélasse au réveil enroulée dans sa couette, monsieur comme chaque matin lui prépare le premier café de la journée. Madame se lève, le rejoint sur le canapé où il semble serein, observant les quelques flocons qui commencent à tomber. Sauf que ce matin là, c'est à un homme mort qu'elle destine ses premiers mots matinaux. Tout bascule. Ce jour tant redouté de l'éternelle séparation la gifle avec une violence sans nom. En quelques secondes, la voilà devenue veuve.

Affolement ? Panique ? Premiers coups de téléphone ? Effusion de larmes ? Détresse ? Non.

Elle l'observe là, paisible. Elle sait que le moindre coup de téléphone lancera une machine administrative qu'elle n'est pas prête à affronter. Alors, comme on apprivoise le silence, elle se prépare à son absence, elle laisse la chaleur s'enfuir du corps du défunt et la rigidité prendre une place toute particulière. Commence  alors la longue et curieuse journée auprès de son monsieur Jules.

Cette parenthèse qu'elle s'offre auprès de son mari mort la conduit à faire le point sur la vie qu'ils ont menée tous les deux, elle revient sur leurs orages (au doux prénom d'Olga) et sourit tristement de leur amour passé. Cet adieu prendra le temps nécessaire et verra même naître une tendre complicité avec le petit David, voisin du dessous.

Ce texte est très court mais de toute beauté. Prenant le contre-pied de toute réaction attendue dans une telle situation, l'auteur nous offre, pour reprendre le titre de Simone de Beauvoir, une très belle "cérémonie des adieux.". En toute simplicité, ce livre "triste" devient un émouvant portrait de couple avec ses failles et ses faiblesses. 

 

L'avis d'Aifelle...


Une journée avec Monsieur Jules de Diane Broeckhoven
Paru le : 6 octobre 2011
Editeur : Nil
ISBN : 978-2-84111-458-0
98 pages
Pour vos oreilles : Ma Veuve de Bensé.
Repost 0
Published by Moka - dans Romans
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 10:05

Mon-nombril-0497.JPG

Réveillée par les rayons de soleil qui se faisaient rares ces derniers temps, j'apprécie particulièrement ce lundi. Pour une raison que tout le monde comprendra. Je suis en vacances. Quinze jours pour vivre à mon rythme sans réveil, sans penser à mille choses à la fois, à m'abreuver de lectures dans mon coin de verdure préféré, mon plus bel échappatoire.

Mon-nombril 0502

J'ai aimé mon dimanche soir passé autour d'un daïquiri fraise et d'une jolie table de restaurant avec ma copine Didou que je n'avais pas vue depuis un vin chaud partagé place Gambetta lors du marché de Noël. A mon retour, j'ai aimé aller m'envelopper dans ma couette douce et fleurie en lisant jusque deux heures, sans me soucier des cernes du lendemain, sans me dire qu'il me faudra faire illusion et masquer ma fatigue matinale aux trolls qui défileront devant moi toute la journée...


Bien sûr, ce lundi a aussi une face cachée, moins plaisante, en ce lendemain de premier tour des présidentielles qui pique un peu trop. Entre nausées et rage profonde, je suis consternée par ces premiers résultats. Envie de vomir 18% de ces "bons" français qui aiment tant leur putain de "bonne vieille France." Consternée par leurs choix, qui me dépassent, me révoltent et me remplissent d'une incompréhension sans borne. Si le duo Le Nain/Le Mou était attendu, j'osais espérer que le troisième homme serait tout autre que cette furie blonde aussi haineuse que son oeil de verre paternel.  

Attendons donc le 6 mai, en espérant que les doutes exprimés hier ne se confirment pas. Pour ceux qui lisent ce billet et qui n'ont pas voté dimanche, mobilisez-vous et faites le bon choix.

Et en parlant de choix , d'autres poids sont aussi là, bien trop pesants. Pas envie qu'ils s'installent et prennent trop de place en moi. Envie de légèreté, de bien-être et de simplicité. Rien d'autre.

 Pour vos oreilles : The civil wars Poison & Wine

Repost 0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 10:00

Un dimanche spécial pour notre pays.

Un dimanche comme les autres pour d'autres.

Un dimanche durant lequel chacun d'entre nous va pouvoir faire entendre sa voix.

Un dimanche durant lequel certains choisiront de garder le silence et de ne pas apposer leur signature sur les listes électorales.

Par choix, pur désintérêt ou désillusion.

Des cons aux "élites", de la pourriture de lepeniste convaincue aux rouges utopistes, des modérés aux indécis, des blasés aux coeurs encore plein de convictions et d'espoir de profonds changements. Les français en somme.

Chacun derrière son petit morceau de papier dira de quelle France il veut pour demain. Chacun clamera en silence et en toute discrétion ce qu'il veut ou ne veut plus.

Mon-nombril-0352.JPG

Mon-nombril 0351

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon dimanche un peu particulier, commence en douceur par un petit déjeuner-lecture sous un soleil frais. Un premier roman, Mai en automne, celui de Chantal Creusot, avec tous les espoirs et attentes que suggèrent les premières fois. Puis un bain le temps de finir la BD Shä & Salomée, avant de partir me balader et m'exprimer.

  Mon-nombril-0364.JPG

 

Elle est arrivée il y a quelques semaines dans ma boîte aux lettres, vierge de tout tampon et d'Histoire. Elle va servir à quinze jours d'intervalle et aura accompli sa toute première mission.

Je vote pour la deuxième fois aux élections présidentielles.

Mon premier rapport à la politique a eu lieu lorsque j'ai assisté,  passive car mineure mais très informée, au triste spectacle de Jospin se faisant battre au premier tour par un monstre haineux et plongeant une partie des français dans un état d'incompréhension incroyable. J'ai ensuite assisté, à l'échec de Ségolène Royal et surtout de la Gauche avec beaucoup de tristesse et de désarroi.

Depuis cinq ans, je n'ai pu que constater dans quelle mesure la machine de guerre de la droite de celui-dont-on-ne-veut-plus/pas-prononcer-le-nom a mis à mal et démoli (entre autres) mon corps de métier. Les conditions se dégradent en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et j'envisage l'avenir du monde de l'éducation avec un pessimisme incroyable. Et pourtant, ceux qui me connaissent savent à quel point mon métier me tient à coeur et me passionne. 

Aujourd'hui, je vais aller voter, avec la profonde inquiétude de voir l'actuel Président reconduit pour un nouveau quinquennat. Les conversations vont de bon train en salle des professeurs et je fais partie de celles qui espèrent véritablement avoir tort de redouter  la réélection de Nicolas le petit.

Je m'inquiète et cela me tourmente sincèrement.

Mon-nombril-0367.JPG

Qu'on se le dise, je ne ne suis pas dupe et naïve non plus et me doute que ceux qui clament haut et fort que "Voter ici ou là ne changera rien." n'ont pas totalement tort, bien que ce discours m'agace. Je ne supporte pas cette facilité qui consiste à dire "tous les mêmes " en songeant aux politiques. Je sais que la gauche a ses failles et souvent pas des moindres. Mais je refuse cette droite que je vomis pour les valeurs qu'elle défend. Je sais aussi que les changements profonds attendus pour notre pays seront parfois difficilement compatibles avec les enjeux économiques. J'attends, pleine d'espoirs et de doutes un réveil et de la nouveauté.

Un vrai changement, radical, profond, censé et pensé.

Rendez-vous le 6 mai.


NDLR so girly: J'ai mis mon vernis rouge, laissant le bleu électrique aux autres jours.  La seule touche de bleu que j'afficherai sera un badge que d'autres porteront aujourd'hui sans le moindre doute...

Qu'on se le dise, cette année, la princesse va voter.

A bon entendeur.

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 08:00

http://transfrontalieres.files.wordpress.com/2011/09/la_cantatrice_chauve_1.jpg?w=490&h=328

Une grande bouffée d'oxygène jeudi soir. Ma Blonde, Céline, la Dom, du rire aux éclats: exactement ce dont j'avais besoin . Me laisser emporter par la fabuleuse prestation de cette troupe qui a interprété magistralement  La Cantatrice chauve de Ionesco sous la direction d'Anne Delattres. Comme je le disais hier, je ne prends pas de réel plaisir à lire ce théâtre. Souvent, il m'échappe, m'interpelle juste sans que je lui donne vraiment la chance de me convaincre. En revanche, c'est ma deuxième expérience scénique après avoir découvert Fin de partie de Beckett, et une fois de plus, je suis aussi conquise que surprise...

Six acteurs drôles à souhait portent cette "anti-pièce" avec un dynamisme incroyable. La communication tourne en rond dans ce décor naturel aux allures de gazon anglais, les mots se délitent, les corps se tordent et subissent ce feu qu'il faut impérativement éteindre. J'ai littéralement adoré les choix de mise en scène de Catherine Delattres et totalement adhéré à cette lecture pleine d'érotisme que contiennent tant bien que mal ces personnages vides et plein de retenue. Je pense aussi à la célèbre tirade du pompier qui force l'admiration. Quel bonheur à regarder. Et que dire de la scène finale où l'absurde atteint son paroxysme !  Du coup, j'ai sorti le livre de ma bibliothèque pour retrouver avec plaisir les mots de Ionesco qui m'ont tant plu hier... 


Oh, et au milieu de toute cette absurdité,

un soupçon de lucidité dans la bouche de M.Martin :


" Oublions, Darling, tout ce qui ne s'est pas passé entre nous et , maintenant que nous nous sommes retrouvés, tâchons de ne plus nous perdre."

 



Repost 0
Published by Moka - dans Théâtre
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 18:22

Après quatre heures de cours à parler de Rimbaud mon amour avec fougue et passion, après un petit resto avec des collègues et un détour par la librairie avec mon Al',  j'ai le plaisir de recevoir la visite de Dom qui passe la soirée avec moi... Comme d'habitude, j'ai été utlra gâtée par ma frisée préférée... Merci mille fois: des noeuds, de la dentelle, et une carte dont l'univers parlera à un grand nombre d'entre vous..

Mon-nombril-0257.JPG

 

Au programme de l'après-midi (entre autres...) Un thé et des bavardages avant de retourner au restaurant ( j'aime ce genre de routine...) et de rejoindre Céline et Valou ( dont j'ai rencontré le père aujourd'hui et qui va enfin connaître ma Dom ! ) au théâtre puisqu'on joue la Cantatrice chauve dans ma ville. Je ne suis pas une fervente lectrice de théâtre de l'absurde mais j'aime être surprise par les mises en scènes proposées. Verdict ce soir.

Elle (la pendule) marche mal. Elle a l'esprit de contradiction. Elle indique toujours le contraire de l'heure qu'il est.

 

Mon-nombril-0264.JPG

 

En attendant, je n'échappe pas à la règle puisque quand Dom est là, les bulles pétillent...


Mon-nombril-0265.JPG

 

" Elle (la pendule) marche mal.

Elle a l'esprit de contradiction.

Elle indique toujours le contraire de l'heure qu'il est ".

Ionesco.

 

Cette phrase me parle tellement. L'impression d'être un peu "pendule" ces derniers temps. Comprendra qui veut.

 

Pour vos oreilles : Du temps, par Amandine Bourgeois

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article

Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg