Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 07:00

Au fil des rencontres et des discussions, j'ai décidé de me mettre sérieusement à niveau question cinéma: du navet au chef d'oeuvre... Entre Camille, Gautier, David et Marion les très bons conseils pleuvent et je n'ai que l'embarras du choix, à défaut d'avoir beaucoup de temps. Bref, depuis quelques temps, je retourne régulièrement au cinéma, et je me consacre au mieux à l'alternance lecture/ visionnage de DVD... D'où ces petits billets avec mes brèves impressions à la sortie des salles, en direct de mon canap' ou sous la couette.

 Dans les salles...

 

Le-Havre-pola.jpg

Le Havre d'Aki Kaurismäki 

Un film ô combien curieux sur l'immigration dans la cité portuaire. Un cireur de chaussures, vivant dans un milieu précaire, va héberger un petit africain malgré la loi. Je suis complètement passée à côté de ce film qui a pourtant été encensé par la critique. Quelques jolis moments, mais peu réceptive de manière générale, je retiens surtout les fous-rires nerveux qui ont ponctué la séance... 


Des-Vents-contraires-pola.jpg

Des Vents contraires de Jalil Lespert

Le coup de coeur de ces dernières semaines. (Je n'avais pas lu le livre contrairement à mon habitude) Une jolie surprise pleine de finesse et de retenue. Un drame porté brillamment par Benoît Magimel qui m'a bouleversée. Subtil à souhait dans son interprétation, il nous transmet ce poids de l'absence, cette douleur intolérable qui l'obsède sans pour autant donner dans le pathétique et le larmoyant. Un très beau moment de cinéma.


la-delicatesse-pola.jpg

La Délicatesse des frères Foenkinos

J'adore Audrey Tautou, j'ai aimé passionnément La Délicatesse de Foenkinos. Je n'avais pas très envie d'aller voir l'adaptation car j'avais comme l'impression que j'allais être déçue. J'aurais dû m'en tenir à la lecture du livre car sans surprise le film fut vraiment décevant...

 

Sous la couette...

invictus-2010-624419-pola.jpg

Invictus de Clint Eastwood

C'est je crois une de mes premières déceptions eastwoodiennes. (Bon après l'indigeste et le bien pire Au-delà)  Un sujet politico-historique avec le talentueux Morgan Freeman en Nelson Mandela qui va redonner ses lettres de noblesse à l'équipe de rugby de son pays, symbole de cohésion des peuples dans un climat où l'apartheid a fait des ravages. Joliment traité, je n'ai pourtant pas été séduite... Mais Clint, je t'aime tout de même d'amour.

 

Un-monde-parfait-pola.jpg

Un monde parfait de Clint Eastwood

Chaudement conseillé par mes amoureux du cinéma, je pensais découvrir Un monde parfait. Et dès la première scène ( Un "trou de verdure", des billets qui s'envolent, un homme allongé dans les herbes hautes, un masque de gentil fantôme...), les souvenirs resurgissent. Je me rends compte avoir déjà vu et adoré ce film. Avoir beaucoup pleuré aussi. Ce film me rappelle à quel point j'aime le cinéma d'Eastwood : pour ce talent qu'il a à sublimer les rapports humains et à susciter aisément mon potentiel lacrymale . Une perle que j'ajoute à mes films préférés... 

tous-les-matins-du-monde001-pola-copie-1.jpg

Tous les matins du monde d'Alain Corneau :

Si nombreux sont ceux qui crient au chef-d'oeuvre, le film d'Alain Corneau ne m'a pas totalement convaincue. Des moments sublimes en musique, un jeune Guillaume Depardieu plutôt juste dans son jeu, mais une lenteur et une passivité qui m'ont parfois éteinte. Bref, impression en demi-teinte...


HIMYM-pola01.jpg

La saison 1 d'HIMYM (2ème visionnage)

Kids, comme je me remets à l'anglais, que je veux rencontrer un Ted, que je craque pour Barney, que Marshall me fait pleurer de rire, et que les épisodes de la saison 7 sont tellement longs à arriver sur le net, j'ai eu très envie de reprendre la série découverte cette année. Que ceux qui ignorent l'existence de ces personnages filent à la FN$C ou sur $m$zon de toute urgence pour se procurer cette série qui me fait rire autant que Friends et The Big Bang Theory !

 

Dans le canap'...

Dans la série je suis une midinette...

Love-Actually-pola.jpg

Love Actually de Richard Curtis

Vu et revu, je ne me lasse pas de regarder ce film. Une excellente comédie offrant un concentré d'acteurs qu'il me plaît de retrouver à chaque fois. Des scènes cultes pour ce film chorale réalisé avec ce qu'il faut d'humour, d'amour, de rebondissements, d'acteurs so graou, de dialogues savoureux: succès garanti pour les soirées des vacances d'hiver. A regarder encore et encore pour sourire avec émotions lors de la déclaration d'amour faite sur pancarte, pour regarder amoureusement le déhanché de notre cher Hugh, pour craquer sur le so britsh Colin Firth et avoir envie d'apprendre le portugais, pour convaincre même les plus réticents à se marier, pour ce petit pincement à l'ouverture du cadeau de Noël et pour bien d'autres scènes que j'aime tant...

La-Boum-1-pola.jpg

La Boum de Claude Pinoteau

Vic a treize ans et vit pleinement son adolescence : premiers émois, premières boums, relations conflictuelles avec ses parents, soirées entre copines, mensonges et trahisons, premiers baisers et j'en passe. Un film madeleine de Proust qu'une fois encore j'ai pris plaisir à revoir chez ma copine Nathalie. Un premier jour de l'année qui s'achève en beauté.

Boum-2-pola.jpg

La Boum 2 de Claude Pinoteau

Sophie Marceau a bien grandi. Elle a des seins et cherche toujours un mec. Comme vous et moi elle prend le train, sauf qu'elle n'y croise pas que des gros moustachus ou barbus à bretelles et se retrouve par inadvertance avec le passeport du fabuleux Pierre Cosso (Je vous épargne les jeux de mots d'un comique des temps modernes R.M et de son jeune disciple G.M) On retrouve avec plaisir la jolie Vic et ses sorties d'ado. Et puis la BO de Cosma, c'est quand même le pied ! Pour la suite, comme il était 1.30 du mat et que j'avais bu cinq rosés pamplemousse, j'avoue avoir sombré dans un profond sommeil en plein milieu du film... Damned !

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 07:00

My-december.jpg

Les concours de rimes en O avec Albine / les vendredis de 13h à 14h / Les Mac Do d'après conseil / Les "Euh, oui, à l'occasion" / Le jeu du Père Noël / Les conseils et les bulletins / La visite d'une sucrerie très curieuse / Le passage de Steph à Péronne /Les premiers achats de Noël / La fin de mon interdit bancaire à la libraire :) / Les joies du café à l'italienne grâce à Valou et Fabien / Le petit déj chez Valou / Les clémentines corses / Les licornes d'un geek sous acide / Les gin fizz au Couleur café / Les ponts d'Agathe / Les déclarations d'amour alcoolisées mais ô combien sincères / Le phénomène Aurélia / La rencontre avec Rico et M.Eolienne / Les fous-rire à n'en plus finir sur les bords de la Somme / Les courses de Noël / Une agréable rencontre chez Martelle / Les dernières heures de cours / Les réunions parents-professeurs / Le thé & les vins chaud avec Nico et Didou que j'aime retrouver même si c'est moins souvent / Les projets de voyages fous fous fous envisagés à 2h du mat' autour d'un verre / Se jeter à l'eau ou ne rien dire ? / Humeur flottante /Pré-Noël chez Elo avec les princesses /Un bol de lait et Un Kinder délice à 4.30 du matin chez ma Rousse / les indices du Père Noël / "Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue" / La vision effrayante du double dông /S'être jetée à l'eau /Les pâtes carbo de M.Steph /La mort de Césaria Evora / Du temps pour lire / Mon père Noël procrastinateur démasqué : Valou et son cadeau fashion que j'aime d'amouuuuuuuuurrr ! / Un repas de Noël avant l'heure chez Dom/La course aux cadeaux lancée /Des chaussons orgasmiques grâce à Steph / Des verres de vins entre copines / La course-poursuite avec Gaby et le gobage de pompons / Une carte qui miaule / Un mini-marathon ciné pour redonner vie à ma carte Gaumont / Un coup de coeur pour The Civil Wars / Le départ pour un Noël wimereusien / La ville où l'on ne dort jamais /  Un Noël en famille très réussi / Une pluie de cadeaux / Une petite qui miaule et qui promet un joli week-end / La visite de l'expo d'Orsay / Le resto parisien avec Steph, Elo et Aurélia / Une absence et une distance regrettables/ le retour au cinéma/ le Noël avec Camille et les cadeaux sur le thème Rimbaud / Le meilleur chinois du monde / Un projet qui se concrétise/ Une heure d'anglais par jour /Un appart pour ma Rousse/ Un week-end de rires et de retrouvailles/ Un retour inattendu / Une année 2011 riche en surprise et en rebondissements...

Repost 0
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 07:00

Je vous souhaite à tous un très beau Noël auprès de vos proches...

En ce dimanche un peu particulier,

j'ai choisi le talentueux Frank Sinatra pour notre réveil musical...

 

Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 09:00

Blues-Bayou-Lacombe---Cytryn.jpgJe crois qu'Elo possède quasiment tous les Benjamin Lacombe qui ont été publiés. Alors même si j'aime acheter mes propres livres, j'aime assez l'idée de lui en piquer un ou deux en attendant d'avoir un compte en banque un peu plus conséquent. Blues Bayou s'est donc discrètement glissé dans mon sac lors de notre soirée d'avant Noël...

Juste derrière la première de couverture, nos yeux en prennent plein la vue avec de très jolies affiches de Jazz où de grands noms attirent notre attention : le majestueux Frank Sinatra (que j'aime d'amour), l'exceptionnel Louis Amstrong, le talentueux Duke Ellington. ..

Nous sommes en Louisiane, au coeur du Mississipi. Deux jeunes enfants vivent dans de petites cabanes construites sur les eaux... Inutile de dire que cet endroit est l'endroit rêvé pour des jeux d'enfants et qu'il est propice à toutes les fantaisies de l'imagination... Et croyez-les ou non, Amy et James redoutent une chose par-dessus tout : la cabane aux pieds rouges. Un orgre y vit. Sans pitié, il dévore toute personne s'aventurant à proximité de chez lui...

Pour se donner quelques sensations fortes, nos deux complices doivent échapper à la messe dominicale pour se retrouver et jouer au coeur de la mangrove... Une de leurs escapades est à deux doigts de tourner au drame... Un incident les conduit à rencontrer l'homme qui vit dans cette maison sur pilotis. Et la découverte qu'il vont faire leur ouvrira la porte vers un univers dont ils ne soupçonnaient pas la richesse et la beauté.

Un joli album proposé ici par deux artistes au talent indéniable. L'univers dépeint par Daniela Cytryn, celui de la Louisiane donne littéralement envie de partir en escapade dans les forêts qui entourent le bayou à bord d'une pirogue. Faune et flore dépaysent complètement et nous emportent dans un imaginaire qui n'est pas sans nous rappeler quelques aventures de l'intrépide Tom Sawyer. Les personnages ont des traits sympathiques et sont particulièrement attachants et joliment représentés. La maison du vieil homme, ce "bric-à-brac de bric et de broc" est un véritable grenier de grand-mère, aux richesses attendrissantes...

Toutefois, le monde de la musique, qui semble occuper une place fondamentale dans l'album, n'apparaît que très (trop?) tardivement. Les pages qui lui sont consacrées sont de toute beauté, mais j'aurais sûrement été encore plus enthousisaste à l'idée d'assister à quelques-un des cours du vieil homme. On attendrait presque une suite à cette jolie histoire qui se termine un peu trop tôt à mon goût... Une lecture que je vous conseille toutefois, qui plus est pour les mélomanes.

Anne, je poursuis ton challenge musical avec cet album !

challenge-Des-notes-et-des-mots-4-polaNouvelle étape pour le Challenge d'Hérisson

 7/20Challenge Hérisson

 

 

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 09:20

Noel-chez-Elo.jpgLa journée d'hier n'était pas une journée comme les autres. Nous avions toutes rendez-vous chez Elo pour fêter Noël entre nous avant de partir chacune dans nos familles... L'équipe des princesses n'était hélas pas au complet... C'est donc dans une ambiance de Noël (musique de fond, sapin joliment orné, décorations de fête...) assurée par notre hôte nous avons ouvert les grandes festivités. Voilà une période que j'adore dans l'année et il y a un an notre petite soirée entre filles avait dû être annulée à cause de la neige qui a paralysé notre région (et à cause d'une fucking grippe pour ma pomme.) Pour le tirage au sort des cadeaux, ma divine Steph, venue spécialement de Lille, m'a offert des chaussons magiques (que je lui jalousais secrètement). Impossible de les retirer une fois chaussés. Un véritable orgasme pour les pieds. (Non, je n'en rajoute pas. Les magasins GAP vous veulent du bien.)

Quant à moi, je m'occupais du cadeau de ma sublime Valou. Comme la demoiselle accueille son amoureux qui vient s'installer chez elle, je lui ai  confectionné un petit KIT pour dîner en tête à tête qui lui a semble-t-il beaucoup plu.

Apéritif dînatoire, papotages de filles, verres de vin, récits des derniers potins, ragots et mésaventures ont rythmé cette très chouette journée qui m'a vraiment fait ressentir l'ambiance de Noël qui me plaît tant.

Pour achever cette journée, Elo m'avait prêté le DVD de Love Actually que je voulais rerererevoir pendant les vacances et que je cherchais en vain dans ma DVDthèque. (Je dois vraiment me le procurer) Inutile de vous dire que la fin de soirée fut donc des plus agréables... Colin Firth, Hugh Grant, des musiques plutôt chouettes, des scènes qui font soupirer d'envie, la ville de Londres à Noël... Bref, une envie folle de repartir dans la capitale londonienne, qui plus est à cette époque de l'année.

 

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 07:00

Le-Carnet-rouge.jpgVoilà un merveilleux petit bijou que j'ai une fois de plus trouvé à la librairie La Fontaine de Castalie... Encore une fois, Benjamin Lacombe nous offre un album qui, en quelques secondes est devenu un coup de coeur. C'est cette fois en tant qu'auteur qu'il se distingue avec cet album, cédant la place d'illustratrice à la non moins talentueuse Agata Kawa. Je ne connaissais pas cette artiste, mais je ne suis pas prête d'arrêter là ma découverte... Cet album relate l'année du jeune William passée au Malborough College. Le jeune homme, conformément à la volonté parentale, s'en va y suivre un enseignement qui le destine à la vie de prêtre. C'est  avec un carnet rouge sous le bras qu'il se présente dans la fameuse institution et qu'il commence à y suivre les différents enseignements dispensés. Dès son arrivée, il est attiré par le somptueux jardin fleuri, lieu clos édénique où "les parfums, les couleurs et les sons se répondent..." Chaque instant de magie est consigné précieusement dans ce carnet à l'intérieur duquel William saisWilliam-Morris.jpgit avec talent toute la beauté du monde. Hélas, cette énergie dépensée à dessiner et écrire n'est pas du goût de ses professeurs et le carnet de William va lui être confisqué... Ceux qui me connaissent et  suivent un peu ce blog savent à quel point j'aime l'univers des albums. J'ai rarement pris autant de plaisir à en découvrir un. L'histoire du jeune William est certes très séduisante mais les illustrations subliment véritablement le texte et offrent à ce bijou ses lettres de noblesse. J'ai aimé ces fleurs et volutes aux couleurs chaudes, ces canapés en tissus fleuris, la beauté des femmes en robes d'époque , les feuillages qui s'enroulent autour des personnages, les courbes tortueuses des racines épineuses... Mere-de-William.jpgAu fil des pages, je n'ai pu m'empêcher de penser à ces grands noms qui ont construit la lectrice que je suis : en lisant cet album j'ai pu solliciter "mes fantômes littéraires", le jardin envoûtant de Zola dans La Faute de l'Abbé Mouret, les effluves parfumées de la serre pécheresse de La Curée, la synesthésie baudelairienne, le chat filou de Lewis Carroll et la subtilité des décors d'Oscar Wilde... Bref, un concentré de poésie et de finesse qui tiraille le lecteur. On s'émerveille devant une page, on ne veut pas la quitter tout en étant tout émoustillé à l'idée de savourer la suivante. Steph, Camille, Marion, l'Irrégulière je suis sûre que vous aimerez cet album qu'il faut vous procurer de toute urgence...

 

Carnet-rouge-Lacombe.jpg

" Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté"

Charles Baudelaire

"L'invitation au voyage" in Les Fleurs du mal

 

Pour faire durer le plaisir, je vous invite sur les deux blogs des artistes:

Celui d'Agatha KAWA

Celui de Benjamin LACOMBE

Nouvelle étape pour le Challenge d'Hérisson

  6/20

Challenge Hérisson

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 10:02

Cesaria-Evora-pola.jpg

Mon dimanche musical est en deuil...

Cesaria Evora nous a quittés.

Fermons les yeux et laissons-nous bercer

par ses mots, sa voix et ses mélodies...

 

Repost 0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 07:00

Tous-les-matins-du-monde--livre-de-Pascal-Quignard--pola.jpgDécouvert cet été avec l'excellent Villa Amalia, Quignard a su me donner envie d'aller creuser un peu du côté de ses autres ouvrages. J'ai acheté Les Solidarités mystérieuses il y a peu mais j'ai préféré commencer par Tous les matins du monde plus rapide à lire et plus en phase avec mes journées et soirées assez chargées.

Nous sommes au XVIIe siècle dans une famille aisée où vivent amoureusement les époux Sainte-Colombe. Le mari est un musicien hors pair. Il joue de la viole avec un talent rare et un amour de la musique incommensurable. Hélas, dès le début du roman cet homme perdra sa femme et choisira de s'enfermer dans son petit cabinet au fond de son grand jardin afin de faire de la musique un refuge. Ayant deux jeunes filles à charge, il leur apprendra l'art de jouer de la viole et les concerts des Sainte-Colombe feront parler d'eux... Un jour, un jeune homme arriviste, Martin Marais, futur musicien à la cour du roi, pénètre dans l'univers de l'artiste et souhaite ardemment apprendre auprès du grand maître. C'est en séduisant sa fille aînée qu'il parviendra à se rapprocher de Sainte-Colombe qui ne le ménagera absolument pas.

De tous les rapports qui se créent entre les personnages, s'il y en a bien un qui a su me séduire par dessus tout, c'est cette relation entre le veuf et "le fantôme" de sa femme. En effet, s'il prend tellement de plaisir à se retrouver au fond de son jardin, c'est parce qu'au fil des notes qu'il joue sur sa viole, il aperçoit sa femme auprès de lui. Conscient de sa folie, il fait pourtant le choix de se laisser porter par ce fantasme musical, lui jouant chaque jour son amour. J'ai aimé lire ce livre sans pour autant être emportée et totalement convaincue par le texte de Quignard. Certains passages étaient d'une poésie et d'une douceur incroyable. J'ai évidemment été sensible à cette belle déclaration d'amour à la musique incarnée par le héros. Toutefois, je lui ai trouvé parfois certaines longueurs décevantes pour un si petit livre. Longueurs qui pourtant sont nécessaires à tous-les-matins-du-monde001-pola.jpgmon sens pour accompagner la lente agonie qui étouffe les personnages...

"Cette visite ne fut pas seule. Monsieur de Sainte Colombe, après avoir craint qu'il pût être fou, considéra que si c'était folie, elle lui donnait bonheur, si c'était vérité, c'était un miracle."

Enfin, je n'ai pu m'empêcher de regarder l'adaptation cinématographique pour compléter ma lecture de l'oeuvre. Très lent, sans grand dialogue, l'oeuvre d'Alain Corneau accorde une place privilégiée aux silences, aux rythmes et à la musique. Certains airs sont merveilleux et donnent une dimension incroyable au film qui est pourtant déroutant par son manque évident de dynamisme et par la lente narration de Corneau.

"Il se prit de nouveau à pleurer doucement. Ils allèrent jusqu'à la barque. L'ombre de Madame de Sainte Colombe monta dans la barque blanche tandis qu'il en retenait le bord et la maintenait près de la rive. Elle avait retroussé sa robe pour poser le pied sur le plancher humide de la barque. Il se redressa. Les larmes glissaient sur ses joues. Il murmura: je ne sais comment dire : douze ans ont passé mais les draps de notre lit ne sont pas encore froids."

En tout cas, grâce à cette chronique, je participe au challenge musical d'Anne, au challenge ABC de Babelio en l'inaugurant avec la lettre Q et enfin j'anticipe un peu sur ma participation au challenge de Calypso : Un mot, des titres où le mot MONDE est à l'honneur. Si le temps me permet d'en lire un autre pour le jour fixé, je le ferai avec plaisir.

challenge-abc2012 Babelio-polachallenge-Des-notes-et-des-mots-4-polaUn-mot-des-titres-pola-monde.jpg

Repost 0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 07:00

Voilà que l'Irrégulière m'a choisie pour un TAG et que j'avais omis de répondre à ce petit jeu... J'ai ajouté quelques images de temps à autre, parce que je suis accro à mes pola !

Si j'étais...

Un film

Match point de Woody Allen

1.Raisons de voir Midnight in Paris

Un mot

La délicatesse

Une boisson

Un excellent verre de rouge.

FxCam_1322941086174.jpgUn bijou

Mon camé que j'aime d'amour.

 

FxCam_1323633088231.jpgUne femme célèbre 

Un mélange savoureux de... 

Simone de Beauvoir,Scarlett Johanson et Zoey Deschanel.

Scarlett-Johansson-pola.jpg

Simone-de-Beauvoir-pola

zooey-deschanel-dans-spider-man1_mini-pola.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Un poème

"Jamais d'autre que toi" de Desnos

Une déclaration d'amour

  Celle d'André Gorz dans le livre dédié à sa femme Dorine. ( Lettre à D.)andreedorine-polaUn végétal

Un nénuphar
Nympheas-pola.jpg

 Une décoration de noël

Un petit grelot.

lot-de-4-grelots-de-45-cm-de-pola.jpg

Une princesse

Princesse SoSo !

Allez sur son blog Food'Amour !

 

Je laisse le soin à Marion et à

Camille, nouvellement arrivée sur la blogosphère de répondre à ce tag !

Bonne semaine !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Repost 0
Published by Moka - dans Tags
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 07:00

besson_300-pola.jpg« Aimer, ce n'est pas gagner à tous les coups. C'est prendre des risques, faire des paris incertains, connaître la frayeur de perdre sa mise pour mieux savourer le frisson de la doubler. »

Se résoudre aux adieux. Philippe Besson

Repost 0

Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg