Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 07:00

Cadavre exquis BagieuLecture d'un dimanche après-midi enfouie sous la mousse vanillée de mon bain. Certaines BD de la talentueuse mademoiselle Bagieu sortent en poche chez Folio et ce n'est pas pour me/nous déplaire ! Cadavre exquis nous entraîne dans l'univers de Zoé, hôtesse d'accueil au salon de l'auto dont le quotidien n'est pas des plus exhaltants. En dehors de son boulot merdique, elle partage sa vie avec un raté qui incarne, mesdemoiselles tout ce qu'il y a de plus repoussant chez un homme. Tous les clichés "tue-l'amour" sont réunis en un même odieux personnage. Imaginez, Monsieur sur son canap' en slip-chaussettes, main scotchée à son jouet favori (dans le-dit slip si vous me suivez) quand ce n'est pas à la télécommande de la télé, maîtrisant l'art bruyant de ses orifices corporels, grossier à souhait et j'en passe... Zoé n'est pas non plus un modèle de réussite, maihttp://www.linternaute.com/livre/bd-manga/cadavre-exquis/image/cadavre-exquis-605640.jpgs sa spontanéité et sa naïveté sont touchantes et d'autant plus drôles qu'elle va rencontrer un homme dont elle ignore la popularité... Thomas est un célèbre écrivain qui vit tel un reclus dans son immense appartement... L'arrivée de Zoé va bouleverser sa vie. En panne d'inspiration, il va retrouver le plaisir d'écrire.

Très vite, Zoé va à son tour apprécier d'être traitée comme une princesse dans les bras de cet homme. Jusqu'au jour où elle le trouve en tête-à-tête avec une jolie blonde, répondant au doux statut d'ex-femme, autour d'un pot de glace Cookies Dough de chez Ben& Jerry's (Pardon je fantasme et  m'égare). Dès lors, elle va découvrir Thomas sous un autre jour...

Quel plaisir de retrouver la plume et le crayon de Pénélope Bagieu ! Je suis une grande fan de ses Jospéphine et suis de près Ma vie est tout à fait fascinante sur son blog et cette Zoé m'a beaucoup fait rire. Si je m'identifie plus à sa Pénélope qu'à cette petite brunette n'ayant jamais mis les pieds dans une librairie, j'ai toutefois pris beaucoup de plaisir à parcourir cette BD.http://www.bodoi.info/wp-content/images/S1017/bagieu_thomas.jpg La nouveauté avec Cadavres exquis, c'est aussi que cette BD nous propose une histoire, un long récit qui ne relève pas de quelques planches anecdotiques comme on en avait l'habitude avec ses autres publications. Familiers d'une ou deux planches qui étaient de véritables condensés humoristiques, nous aurions pu craindre que le récit finirait par s'essouffler. Eh bien non, pari tenu pour Pénélope, et pour notre plus grande satisfaction qui n'est pas avare de multiples rebondissements pour ses personnages ! J'apprécie toujours cet humour bien à elle et qui lui garantit ce succès tant mérité. La sortie poche est une belle opportunité car je reproche toujours aux BD d'être trop vites lues, rendant ainsi la pause lecture un peu coûteuse.

Bref, un bon moment de détente comme Mademoiselle Bagieu sait si bien nous apporter. A offrir à une bonne copine en toute occasion...

Avec cette lecture, je fais un retour discret chez Mango pour sa rubrique de la BD du mercredi. Allez y faire un tour pour découvrir les choix des autres participants !

Bonne lecture !

Repost 0
Published by Moka - dans Comic strip !
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 07:00

L'Irrégulière m'a devancée quand elle a publié sa lettre au Père Noël... Il me fallait encore peaufiner la mienne mais la voilà toute prête pour vous chers lecteurs. (Maman, Elise, amies, collègues, inconnus, fans, prince charmant les idées sont là...)

Cher Père Noël,

Cave-a-vin-pola.jpgTu connais mon penchant addictif pour le nectar bordeaux, celui qui donne le sourire et qui sublime nos soirées. Bien que vite consommé quand il passe la porte de mon humble palais princier, l'idée de pouvoir le conserver et le servir à mes invitées buveuses compulsives à toute occasion me ravirait. Ainsi, va jeter un oeil chez mon père qui possède une cave à vin que je lui envie et qui trouverait bien sa place dans mon chez moi...

L'année dernière, j'ai eu l'occasion de parcourir bien des pays (une dizaine) et de faire de merveilleux voyages. Passer en quelques mois de la phobie de l'avion à l'addiction des vols aux quatre coins de l'Europe ou à l'autre bout du monde n'est pas donné à tout le monde. Le Brésil m'a donné envie d'Amérique du Sud (Pérou, ArgNew-York-pola.jpgentine...) et je veux partir à New York pour un prochain voyage que je veux voir arriver très vite. Alors si tu n'es pas trop fauché, un petit billet d'avion me comblerait de bonheur. (Oui Père Noël, je m'embourgeoise et mes envies dépassent les boîtes de jeux de société ou  les livres que je commandais alors que j'étais encore toute petite !) Si tu es un peu fauché, un petit budget pour partir un week-end dans les pays nordiques, en Islande ou en Europe de l'Est ne serait pas de refus. Si tu es vraiment très très très fauché, je me contenterai d'un joli globe terrestre vintage pour déposer sur le futur bureau d'architecte que je recherche activement. (Et que tu peux aussi essayer de me trouver à l'occasion) A défaut de voyager tout de suite et ayant bien conscience de l'ampleur de mes projets, je pourrai au moins me prendre pour la pauvre Lucette qui choisit sans enthousiasme la prochaine de ses destinations dans la pub LOTO...)

Reflex-polaSi tu manques encore d'idées, je veux bien un nouvel appareil photo. Un reflex cette fois-ci, parce que je le vaux bien. (Et parce qu'avec tous les voyages qui m'attendent, faire rêver avec de superbes clichés serait même d'utilité publique pour mes proches.)

Dans la rubrique, j'ai pitié de ton porte-monnaie et de ton petit budget, ma cuisine accueillerait volontiers une jolie cafetière italienne pour boire des cafés avec mes copines en nous racontant nos mésaventures de princesses modernes... Ma copine Valou me prête la sienne en attendant mais elle ne remplit qu'un grand mug ou deux petites tasses.

DSCF7218-pola.jpgCôté classiques, tu connais mon amour pour les livres. Ainsi, quelques titres supplémentaires trouveraient sans problème leur place dans ma bibliothèque. Je veux bien les oeuvres complètes de Proust chez Folio (non, ce n'est pas une blague...) , le Taschen sur Edward Hopper que j'aime d'amour. Pour te simplifier la tâche, les autres titres que j'aimerais lire sont même répertoriés ici. Oui, tu peux le dire, je pense à tout ! En t'appuyant sur les conseils avisés d'un certain David N., tu peux également compléter ma dvdthèque avec les Clint Eastwood que je dois (re)voir absolument : Breezy, Honkytonk Man, Un Monde Parfait, Impitoyable, Les Proies, Les Pleins Pouvoirs.   .

311167-conseils-et-selection-de-dressing-0x384-1-pola.jpgContrairement à Irrégulière, je ne te demande pas de me trouver un prince charmant car je doute qu'il existe vraiment mais si jamais un prince "assez" charmant lisait ce billet, le formulaire de contact  n'attend plus que lui ! (Cinglés s'abstenir.) carrie2-pola-copie-1.jpg

 Côté demande de princesse, une journée avec pause massages & soins lors d'un week-end shopping à Paris avec mes adorées pour renouveler une garde-robe indécemment imposante viendrait parfaire le tout ! Comme je suis une fille arrangeante et que je ne voudrais pas trop en demander, je veux bien faire l'impasse du massage à la condition qu'un prince "assez charmant" se dévoue d'ici là pour s'en charger.

Bon, je te l'accorde, j'ai vu les choses en grand cette année. Fais au mieux, et n'oublie évidemment pas les chocolats et macarons qui assurément, ne viendront pas arrondir mes hanches . De mon côté, je m'occupe de la jolie petite robe noire que je porterai le soir du 24 pour être absolument parfaite et à la hauteur de tes efforts.

 

Moka /Camille.

Repost 0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 07:00

Camille-pola.jpg

Le Banquet

Toutes les femmes que tu as aimées,
Je les reconnais
Quelque chose dans leurs regards, se tait
Chaque femme que tu as laissée,
Seule sur le quai, recevra de ma part un bouquet

Il est doux
De se venger,

Toutes les femmes que tu as aimées
Je les reconnais
Ton reflet dans leurs cheveux, me plaît
Chaque femme que tu as blessée
Je la flatterai
En silence je lècherai ses plaies

Il est doux
De se venger

Toutes les femmes que tu as aimées
Même en secret,
Quel étrange jeu de miroir, se crée
Chaque femme que tu as quittée,
Je l'inviterai, à se rendre au grand banquet
Où toutes les femmes qui t'ont aimé,
Ne feront sans se priver, de ton petit dard dressé,
Qu'une seule et langoureuse bouchée.

 

Repost 0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 10:30

Les-souvenirs-Foenkinos.jpgComment rater la dernière publication de l'écrivain qui a ravi votre été, de l'homme qui n'est pas étranger au fait de prendre la décision ô combien importante de lire Belle du Seigneur après ses mille et une allusions au fil de ses oeuvres ?

A peine arrivé dans les cartons de ma libraire adorée, le livre m'était réservé d'office. Il faut dire que Nathalie a dû m'entendre encenser monsieur Foenkinos durant toute la période estivale, alors il était évident que je me procure ce livre de toute urgence. Et pourtant, je ne me suis pas jetée dessus une fois rentrée. J'avais besoin d'un peu de temps avant de retrouver ses mots. Et puis, cette histoire familiale allait, pensais-je, m'éloigner un peu de mon besoin de lire des histoires d'amour singulières comme il sait si bien les écrire. J'ai débuté ce livre alors que Marion le lisait également. De message en message, nous avons décidé d'en faire une lecture commune. Après quelques problèmes de timing, nous allons chacune pouvoir découvrir ce que l'autre a ressenti en lisant ce dernier livre de Foenkinos.

  "J'étais là, je vivais, mais j'étais comme irrémédiablement  attaché à la mort de mon grand-père. Puis les douleurs s'échappent. J'ai pensé à lui de moins en moins souvent, et maintenant, il navigue paisiblement dans ma mémoire, mais je n'éprouve plus le poids au coeur des premiers temps. Je crois même ne plus ressentir de véritable tristesse. La vie est une machine à explorer notre insensiblilté. On survit si bien aux morts. C'est toujours étrange de se dire que l'on peut continuer à avancer, même amputé de nos amours." Le livre s'ouvre sur la mort du grand-père du narrateur et donne toute suite le ton. Foenkinos nous conduit avec délicatesse et légèreté vers un univers qui me charme et me fascine: celui des vieilles personnes qui attendent avec angoisse ou impatience le moment venu de "s'endormir trop longtemps." Le décès du grand--père nous guidera vers le portrait tendre et aimant de la grand-mère dont le périple sera de toute beauté. Et pas à pas, toutes les générations sont  dépeintes avec cet art de l'anecdote propre à Foenkinos. La rencontre des parents, leur amour qui s'éteint... La dernière partie du livre en revanche, lui sera consacrée, évoquant ainsi sa rencontre avec Louise et son incapacité à écrire son roman, lui qui ne cesse de mettre en avant la nécéssité de se retrouver pour écrire.

Ce livre est donc le troisième roman de ma rentrée littéraire. Peut-être celui que j'attendais le plus. J'ai aimé retrouver la plume de Foenkinos et j'avoue avoir beaucoup aimé le portrait des grands-parents qu'il a dressé avec brio.  J'aime encore et toujours sa manière de parler du monde qui l'entoure en exploitant des thèmes romanesques somme toute assez classiques. Toutefois, sa façon de nous les relater est toujours pleine de fraîcheur et de spontanéité. Sans aucune lourdeur, ses récits nous font souvent sourire: de complicité, de bienveillance ou d'acquiescement. J'ai aussi apprécié ces souvenirs qui ponctuent le texte à la manière d'itininéraires "bis", donnant parfois une place singulière à un personnage qu'on ne mentionnera qu'au détour d'une ligne dans tout le roman. Bref, une découverte encore savoureuse qui j'espère aura plu à Marion...

1% rentrée littéraire-pola

3/7

Repost 0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 07:00

My-November.jpg

 

Rencontre-dédicace avec Benjamin Lacombe !!!!!! / Deux Billy en plus dans mon bureau /Une envie folle de Kinder Bueno / Une fleur orange et un sourire / Des cuillers de Nutella /La reprise des cours / Les cadres photo au-dessus de ma nouvelle cheminée / La finale de Masterchef / La soirée Poker chez Guillaume / Le petit resto avec mes adorés / Un dimanche en famille / Un moment avec Lisa chez Pages d'encre / Un passage chez Les Cousines de Léon / La découverte de "Chez Maman" mon nouveau restaurant préféré / La découverte d'une spécialité aveyronaise: la "soupe de fromage" / Le Tariquet /La confiture d'abricots de Camille qui accompagne mes petits-déjeuners /Les travaux de mes élèves sur leurs lectures de vacances / Chanter en solfège avec Nathalie et Valou / Coup de coeur pour un bureau d'architecte / L'envie d'être à Noël / Mon nouvel ensemble de lit tout doux (rendant impossible le réveil dès la première sonnerie) / Les paquets de copies qui s'accumulent /Les macarons au chocolat et à la framboise pour accompagner mon thé / Assister à un très beau moment entre ma Valou et son amoureux / Une journée parisienne dans le quartier St Michel /Sur la route de Madison (bis) / Un repas asiatique so yummy ! /Finir le dernier Foenikos enroulée dans une couette / Du travail à n'en plus finir / Une soirée au rétro avec les princesses / Les macarons au chocolat offerts par une élève / La soirée Porto chez Marie / Le Beaujolais nouveau au boulot / Le coup de coeur pour Gran Torino / La reprise des soirées vin chez Valou / Les énigmes pour passer le temps en formation / Un agréable moment partagé / Du Saint Emilion dans un bar pas comme les autres / Une grosse envie de m'endormir devant Time out/Les premiers achats de Noël / Des photos volées / Un regard percutant / Un feu de cheminée / Un week-end de princesse / Les premiers conseils de classe 

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 07:00

Montherlant-pola01.jpg

Tous les participants chez Chiffonnette.

Repost 0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 08:36

 

Arthur-Rimbaud-pola.jpg

Rêve pour l'hiver

L'hiver, nous irons dans un petit wagon rose
Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
Dans chaque coin moelleux.


Tu fermeras l'oeil, pour ne point voir, par la glace,
Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
De démons noirs et de loups noirs.


Puis tu te sentiras la joue égratignée...
Un petit baiser, comme une folle araignée,
Te courra par le cou...


Et tu me diras: "Cherche!" en inclinant la tête,
Et nous prendrons du temps à trouver cette bête
Qui voyage beaucoup...

 

Arthur Rimbaud

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 07:00

DédicacePetite virée amiénoise avec mes princesses pour un rendez-vous avec Benjamin Lacombe bon, ok pour une décicace. Nous sommes allées chez Pages d'encre , une libraire que j'aime beaucoup, avec mes copines Camille et Elo.Benjamin Lacombe Arrivées suffisamment en avance, nous avons pu faire partie des premières chanceuses à lui présenter nos livres pour cette séance de dédicaces et passer un moment à discuter avec le talentueux Benjamin Lacombe. En dehors de son sourire ravageur, son joli minois,  je l'ai trouvé vraiment très ouvert et accessible et c'est je crois la première fois que j'ai passé autant de temps à discuter avec LAcombeun illustrateur. Ses petites pauses I-pad pour nous faire découvrir la version numérique de l'Herbier des fées furent très drôles et savoureuses, sans parler des présentations de quelques illustrations du très attendu Notre Dame de Paris. Bref, encore un très bel après-midi dévastateur pour ma carte de crédit, mais particulièrement riche de rencontres dans un cadre que j'aime beaucoup et où je prends toujours beaucoup de plaisir à me retrouver... Contes macabresJ'ai aussi eu la joie de retrouver Lisa ! Il me tarde d'avoir un peu plus de temps pour un petit tête-à-tête gourmand toutes les deux !

 Quant à Camille, comme j'ai une promesse à tenir, j'attends tes disponibilités pour qu'on puisse vite se voir et parler un peu plus que vendredi. Marion, Aurélia et Elise, cet article me permet de partager un peu avec vous ce moment où votre absence a été remarquée.

 

Pour les amoureuses des livres, Benjamin Lacombe sera au Salon du livre jeunesse de Montreuil le premier week-end de décembre.Librairie Pages d'encre Je pense qu'il faudra s'armer de patience pour les dédicaces mais vous savez maintenant où le trouver ! Enfin, petit message à la demoiselle blonde fan de monsieur Lacombe que j'ai rencontrée dans la file d'attente, si tu passes par ici et que tu lis ce message, tu peux comme promis me laisser ton mail en privé pour que je puisse t'envoyer quelques clichés de ce petit moment magique...

Repost 0
Published by Moka - dans Dédicaces
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 07:00

Oscar-et-la-dame-rose.jpgOscar a dix ans.

Oscar a une leucémie.

Oscar est condamné.

Oui, je vous l'accorde, on a connu plus réjouissant.

C'est à travers le regard d'un enfant que Schmitt nous fait pénétrer dans l'univers hospitalier. Sans sombrer dans l'écueil facile du récit pathétique et larmoyant, il nous offre une vision "presque" joyeuse, sinon émouvante de ce monde de douleur.

 

Ainsi, Bacon (grand brûlé) Pop-corn (petit garçon obèse), Einstein (hydrocéphale) et Peggy Blue (maladie du sang bleu) accompagnent Crâne d'œuf (Oscar) au quotidien.

Parmi le personnel, nous rencontrons rapidement Mamie Rose. Mamie Rose est, selon ses dires, une catcheuse. C'est surtout une femme un peu vulgaire qui jure sans cesse mais qui a une qualité inestimable : sa grande sincérité. C'est d'elle que vient l'idée un peu saugrenue de persuader Oscar d'entretenir une conversation avec Dieu, conversation qui se voudra épistolaire. Après avoir appris maladroitement qu'il était condamné, Oscar exige une chose: voir cette dame rose chaque jour. Nous sommes le 19 décembre et pendant douze jours, ils pourront se voir. Toutefois, le temps sera étrangement (dé)compté :

"A partir d'aujourd'hui, tu observeras chaque jour

en te disant que ce jour compte pour dix ans."

Oscar accepte aussitôt ce jeu avec le temps. Il promet également à Mamie Rose d'envoyer chaque jour une lettre à Dieu. Les jours passent et Oscar s'amuse à grandir, plus vite que les autres. La dame rose l'invite à se dépasser, à vivre les grands moments que se doivent de vivre les adolescents... Puis l'âge adulte arrive vite. Trop vite.

C'est ma deuxième lecture de ce court titre de Schmitt. Je me souviens l'avoir découvert il y a quelques années et en avoir gardé un souvenir ému. Je relis rarement les livres, (excepté l'Antigone d'Anouilh) et cette relecture fut pour moi profondément bouleversante. Schmitt parvient à dédramatiser un sujet on ne peut plus tabou que la mort d'un enfant et parvient même à nous faire rire. Si l'enfant voit sa vie avancer à un rythme plus cadencé, nous savons tous quelle en sera l'issue . Nous savons que chaque nouvelle lettre envoyée à Dieu l'entraîne un peu plus vite vers la mort. Et quelles lettres ! Brillamment, Schmitt offre à ce petit texte une dimension philosophique claire mais subtile portée par le personnage de la dame rose. Interlocutrice privilégiée, elle parvient, par son statut, à réaliser ce que des parents, trop maladroits et malheureux dans une telle situation ne peuvent faire... Et c'est encore elle qui, tout en douceur, accompagnera le lecteur lors de l'ultime courrier

Après quelques années sur mon étagère, j'ai pris un immense plaisir à redécouvrir ce texte malgré le nœud au ventre qui nous envahit quand nous approchons de la fin du livre. Au fil des pages, l'émotion nous gagne, des visages apparaissent et Oscar s'efface pour laisser place à un proche, à une absente. Ces lettres l'une après l'autre sont une jolie manière d'apprivoiser la mort qui vient. Celle à laquelle on se "peut" se "préparer", mais sans jamais être finalement prêt.

Théoriquement, ce livre devrait avoir été ouvert, aussitôt fermé, perdu, dévoré, oublié, détesté, apprécié, lu par mes quatrièmes. Avant même les vacances, certains lecteurs sont venus me dire à quel point ils avaient aimé et avaient été touchés par ce petit livre qui "se lit trop vite". Certains d'entre eux ont même avoué à demi-mot avoir eu envie de pleurer, avoir retenu leurs larmes. J'aime quand les livres les font réagir. J'aime qu'ils goûtent à ces sensations de lecteurs qu'ils n'ignorent que trop. Bref, j'attends impatiemment la rentrée pour en parler un peu avec eux car il est indéniable qu'il ne les laissera pas indifférents.

Je n'ai aucune idée de ce que vaut le film (des avis ?) et l'idée d'une dame rose incarnée par M.Laroque ne me réjouit guère mais je laisse la bande-annonce aux plus curieux d'entre vous...

 

Repost 0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 07:00

My-October.jpg

Des oeufs à la coque / L'impression d'avancer au piano / Les balades sur la foire/Un resto sur St Leu avec Dom & Dom/ Les croustillons brûlants / La Barbe à papa trop sucrée / Des BD chez Bulle en stock/ Les concours de tir à la carabine / Les courbatures matinales /Un message de Thomas Scotto sur mon blog/ Des goûters gourmands / La petite vieille un peu folle de Mt St Q. / Un coucher de soleil, un dimanche soir dans mon coin de verdure /Les petits cadeaux de Dom / Des verres avec Jo et les princesses/Les badges offerts par Clarisse /Des mardis soir au Pub après le boulot / Réception de ma toute exclusive carte 12-30ans (!!!!) / Un réveil en sursaut quinze minutes avant d'aller bosser/Un livre à l'expéditeur toujours inconnu dans mon casier/Une petite vieille qui se/me demande toujours pourquoi je viens lire "ici" / Des promesses / Une BD qui fait battre le coeur : Les Echos invisibles / Des copies, mais pas trop / Des journées plus épuisantes que d'autres / Le rythme ternaire en solfège / La réunion Miss Captain / Mes élèves qui me disent avoir aimé Oscar et la dame rose /La préparation de ma sortie à la bibliothèque et à la librairie avec mes trolls de 6e / Un samedi avec la Dom et ma petite soeur / L'éclat de rire après la réplique " J'ai juste réussi à piéger Penny" / La fin de la saison 6 d'HIMYM (damned !) / Mes conversations-thérapie-persuasion avec ma Valou/L'émission d'Inter conseillée par Camille sur les chansons de Chiara /S'exploser le genou gauche en voulant rattraper un volant au bad, façon Travolta dans Grease... (et rater le dit point.) /Coup de coeur pour Never let me go /Ne pas éclaircir un point qui me tourmente : ai-je un voisin qui pousse d'étranges cris (type syndrôme Gilles de la Tourette ) ou qui jouit vraiment très bizarrement... (type hurlement bestial)/ La crémaillère de Marie /Les mardis Mac Do avec Albine / Les textos de Marion à toute heure du jour ou de la nuit /Ma pause thé & cookies-pas-croustillants-mais-plein-de-chocolat chez ma sublime Valou / Un demi-tour dans la rue pour un compliment qui met de bonne humeur / Un bel album de Thomas Scotto offert par ma petite soeur /Des lasagnes et une pizza savoyarde (au maroilles)/Mourir en faisant le cross du collège /Un premier "long morceau" au piano/ Un café philo troqué contre une soirée entre copines / Des mains froides et un manteau sur les genoux / Mes chatons qui deviennent des chats / Mr.Nobody/ Des thés à la librairie / Adoption du "protocole de princesses" d'Aurélia qui m'a profondément touchée/ Le courrier de Camille /L'inscription aux tournois de bad / Commencer à lire Belle du Seigneur / Les verres de vin chez Céline/ Un vaudeville râté /Des pizzas maison/Un week-end wimereusien avec trois des femmes de sa vie Dom, Elise & Marion/ Du shopping à la cité de l'Europe / Une balade en bord de mer / Un serveur complètement dingue et effrayant / Je est "une autre" : Pénélope & Hippolyte /" Près de l'oeil, elle se nomme Assassine ou Passionnée" /Mon lit réparé / Un grand ménage et tri dans la maison /La fin des vacances...

Edition d'article suite au conseil musical de Sébastien.


 
Repost 0

Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg