Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 06:30

Salon livre 2013 Paris (131)

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Noukette puisque nous avons toutes les deux craqué sur cet album fabuleux. Et puis, il faut dire aussi que notre Jérôme (oui, j'aime dire notre Jérôme...) n'a pas tari d'éloges sur ce bijou et que ses conseils lectures me sont vraiment précieux...

Imaginez donc un instant un album qui serait à mi-chemin entre l'histoire de la Tour de Babel et l'Arche de Noé, qui vous procurerait durant toute la lecture cette émotion que vous avez ressentie en regardant, bouleversés, les dix premières minutes de Là-Haut. Ajoutez un soupçon de nostalgie, beaucoup de simplicité et un incroyable talent, le tout enrobé de tons pastels et de couleurs qui vous entraînent dans un lieu poétique et onirique. Choisissez enfin un vieillard au charme fou qui se doit de construire un étage supplémentaire à sa demeure dès que les eaux montent et inondent son modeste petit univers.

Un jour, un geste maladroit. Sa boîte à outils lui échappe (une pipe dans le film d'animation) , coulant dans les petites maisons en cubes superposés et engloutis sous les flots. Le vieil homme plonge alors à la recherche de sa précieuse mallette. Cette descente en eaux profondes l'entraîne dans les méandres de ses souvenirs, puisque chaque petit cube est associé à une époque de sa vie. Les souvenirs ressurgissent, et nous remontons le temps au fil de ses errances. Chaque maison ressemble à un petit tiroir de ce buffet rimbaldien que j'aime tant et qui ne demande qu'à être ouvert pour laisser les souvenirs reprendre vie. Photos, doux instants, rencontres, temps forts de sa vie, chacune de ses découvertes est un vrai moment de grâce.

Une lecture toute douce et pleine de tendresse. Je suis tombée sous le charme de cette histoire qu'il s'agisse de l'album ou du film d'animation. J'aurais tendance à vous conseiller de regarder ce court-métrage avant de vous consacrer à la lecture de l'oeuvre (pour une fois que je défends cette idée) car la vidéo est accompagnée d'une douce mélodie et ne vous "impose" aucun mot... Tout est suggéré. Et puis, pour les budgets plus serrés, ce sera l'occasion de dompter votre impatience en attendant de vous procurer l'album qui se doit d'être dans toutes les bonnes librairies ou bibliothèques...

Pendant ce temps, je file lire l'avis de Noukette tout en ayant la certitude que le coup de coeur sera plus que partagé.

 

Avis de la blogo : Maryline, Gaëlle, Bouma, Lael, MyaRosa, La soupe de l'espace, Liyah, Praline...


(Hélène, je me demande si ce n'est pas l'album que ta princesse

voulait que je lise avant de m'endormir dans ta charmante chambre d'amis..)

 

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 09:40

Album 9277

" L'herbe la porterait, une fleur n'aurait pas reçu l'empreinte de ses pas"

 

Voilà un billet qui devait marquer pour moi la fin du challenge amoureux de l'Irrégulière saison 2. Lors de la première session, j'avais lamentablement lu un seul titre. Peu fière, j'ai tout de même signé pour la deuxième saison en promettant de faire mieux. A vrai dire je pouvais difficilement être moins performante. Me voilà donc nettement plus efficace cette année avec un challenge presque bouclé. La saison trois sera la bonne.

Pour achever ces lectures amoureuses, Marion et moi avions décidé de faire de notre dernier titre une lecture commune. C'est elle qui m'avait donné envie d'acheter La Danseuse papillon d'Alwett et Lucky et c'était un joli clin d'oeil que d'achever ce challenge avec ce merveilleux album. Pour des raisons de timing (la semaine précédant les vacances étant toujours chargée et pleine d'imprévus en ce qui me concerne) , je ne publie mon article qu'aujourd'hui mais elle ne m'en voudra pas. Enfin, j'espère. :)

Emma est dans son cocon, là, nichée au coeur de la nature bleutée et givrée. Et lorsqu'elle sort de ce fragile carcan ce ne sont pas de jolies couleurs qui réchauffent le regard des hommes qui apparaissent sur ses petites ailes poudrées. Emma est un papillon de nuit, une de ces petites créatures qui cherche dangereusement la chaleur et la lumière. Un soir, elle se pose sur le petit bureau de Théophile et arrive l'improbable : elle tombe amoureuse. Une nuit, un tip-top, un craaac, un shkrrr plus tard, la voilà métamorphosée en délicieuse jeune femme à la chevelure enchanteresse (Raiponce peut pâlir d'envie) et aux petits pieds enveloppés dans des chaussons de danseuse. Gracieuse et légère, elle intègre vite l'Opéra et va devenir la danseuse la plus remarquée. Une étoile est née, ce qui n'est pas sans attiser les jalousies. Toutefois, elle danse, virevolte, avec une seule idée en tête : que Théophile la remarque.

Avec cet album, on atteint à mon sens le sommet de la délicatesse. L'héroïne est splendide, servie par des illustrations de toute beauté qui traduisent cette dualité qui la caractérise si bien : ce charme de la femme qu'elle est, et cette légèreté vaporeuse de créature éphémère. Un vrai bijou dans le paysage des albums. L'union parfaite entre la poésie d'Alwett et le talentueux pinceau de Luky qui offrent à la tradition littéraire des métamorphoses une très jolie touche de modernité.

A la fin de l'album, les personnages n'appartiennent plus à la fiction puisque l'annexe nous révèle que derrière Emma se cache le personnage d'Emma Livry et que le Théophile dont il est question n'est autre que le célèbre Théophile Gautier. Il n'est pas question d'histoire d'amour entre ces deux personnages mais nous découvrons que'Emma Livry a partagé le même destin que notre papillon de nuit et que monsieur Gautier s'éprenait facilement des Etoiles de l'Opéra. Un complément savoureux et passionnant.

danseuse-papillon.jpg

Je n'ai pas encore lu le billet de Marion, allons donc le découvrir ensemble.

Vous me suivez ? C'est ici.

logo saison3 Challenge amoureux irrégulièreCe billet doux inaugure donc le challenge amoureux de L'Irrégulière saison 3

dans la  catégorie « L'Art d'aimer (album) »

Mes autres catégories sont ici.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 07:00

Jeunesse-5367.JPG

C'est officiel, mes étagères comptent un bijou de plus du côté des albums... C'est mon premier Jimmy Liao et me voilà déjà conquise. Quelle petite merveille ! 

" Elle a l'habitude de tourner à gauche, il a la manie de tourner à droite.

Ils ne se sont jamais rencontrés."

Deux jeunes voisins, un immeuble très new-yorkais, un parc, des escalators, des rues, des grilles, des chemins... Un même univers familier, et pourtant, jamais nos deux héros ne se croisent. Elle boit des thés dans son appartement cosy, il boit du café en zappant et en attendant de mettre son nez dehors. Et un jour : LE face à face et une journée qui passe à une vitesse folle. Une journée durant laquelle on se sent grisé, étourdi par la simple présence de l'autre.

"Ils sont tous deux convaincus qu'une passion soudaine les a réunis.

Une telle certitude est belle, mais l'incertitude est plus belle chose encore."  

Wislawa Szymborska

Sauf que dans ce petit monde, les choses ne se déroulent pas toujours comme dans un conte de fées. Très vite, nos héros sont séparés. Une histoire si bête de papier, d'encre et d'eau. Un triste concours de circonstances. Commence alors l'attente interminable avec en suspens, cette question : vais-je croiser de nouveau son chemin ? Les saisons défilent et l'univers de Jimmy Liao vient nous envoûter. Chaque petit détail saura toucher le lecteur attentif: chercher les héros au coeur d'une foule d'anonymes, regarder virevolter les feuilles d'automne dans le vieux parc. (En nous disant que demain, nous irions volontiers nous balader sous ce même soleil froid emmitouflés dans notre écharpe.) Il nous arrivera aussi de pester contre ces petits êtres qui ne se voient pas ou qui prennent des directions opposées alors qu'ils sont souvent l'un près de l'autre... Enfin, sûrement parce que cette histoire nous enveloppe de douceur et de poésie, il nous sera impossible de ne pas avoir envie de poursuivre la découverte des autres bijoux de Liao et de ne pas chérir éternellement celui ou celle qui nous aura fait pousser la porte de cet univers onirique et chaleureux...

http://tourner1page.fr/wp-content/uploads/2011/12/DSCN2986-350x350.jpgEn bref, Soizic : MILLE MERCIS !  Les mots me manquent tant j'ai aimé cette histoire. Je comprends tellement ton admiration pour l'artiste et les raisons pour lesquelles il t'inspire tant lorsque toi aussi tu te transformes en magicienne avec tes crayons et tes pinceaux... La Lune perdue sera sans aucun doute ma prochaine lecture...


Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:00

Album-5078.JPG

Un album qui m'a fait penser à l'avant-bras de Marion, un coup de coeur de passage.

Un petit être studieux et concentré, dans la salle de classe qui doucement laisse son esprit vagabonder. Des mots qui rappellent à quel point il est bon de se laisser emporter là où nos pensées nous conduisent, qu'on le veuille ou non.

S'échapper, quitter son corps et suivre à notre tour ces petites plumes jaunes. Avoir la tête ailleurs. Un album poème, qui invite au voyage et qui entretient nos envies de contrées lointaines et/ou de prendre un jour la plume.

 

EDIT : En dédicace à la Librairie Pages d'Encre d'Amiens le 17 Novembre !

J'y serai !

 

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 16:18

Album-4944.JPG

Il était là, dans ma librairie adorée. Il m'attendait, sagement, mon prénom sur le petit post-it réservé aux coups de coeur.

Parce que le mercredi après-midi, c'est mon moment, souvent trop court, avec ma Nathalie.

Parce que j'attendais cet album depuis longtemps.

Parce qu'il est enfin dans ma bibliothèque et qu'il va faire pâlir d'envie les autres livres et déclencher une vague de jalousie chez les copines...

Parce que je sais d'avance que j'ai un bijou entre les mains. Et ce n'est pas Gwen qui va me contredire...

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 07:00

Salon-2012-0421.JPG 

Une lecture qui arrive à point nommé puisque ce soir, mes princesses et moi serons réunies dans le palais princier de notre brune Elodie, autour de vin et de petites choses à grignoter.

C'est un bel album que nous proposent les Editions du Ricochet. Ici, Sylvie Chausse et Capucine Mazille revisitent le célèbre conte d'Andersen La Princesse au petit-pois. Dès le premier coup d'oeil sur la couverture, je fus conquise par l'univers de l'illustratrice très riche et dans l'esprit des albums qui me séduisent.

Une jeune princesse, ayant grandi dans un univers sans aspérité ni douleur, atteint l'âge où les filles de roi se doivent d'épouser le prince d'un royaume voisin. Dans un univers ou les canapés-boudoirs ont des sourires, la jeune femme va d'abord découvrir les pièces de son château qui regorgent de trésors dangereux loin de son univers de douceur et de confort... Viendra alors le jour où elle n'hésitera pas à quitter son confort princier pour une vie de princesse tendance hippie en "communion" avec la nature...

De son côté, le prince du royaume voisin ne vit que pour la réussite (qui passe, notez-le par le trio "grammaire, mathématiques et exercices militaires") et doit aussi finir par trouver LA princesse avec qui il vivra heureux et aura beaucoup d'enfants... De fil en aiguille, la rencontre va avoir lieu. Comment alors introduire ce petit pois autour duquel l'avenir du futur couple royal repose ?

J'ai vraiment aimé cet album qui n'est pas sans évoquer le talentueux Lewis Carroll et son univers magique. Cette princesse n'a pas la tignasse blonde d'Alice, mais est vêtue de robes magnifiques aux doux rubans de soie et adore, argument de poids, manger des religieuses au chocolat et autres douceurs exquises. Une princesse très Marie-Antoinette de Coppola en somme... Enfin, quelle jolie scène que celle de la découverte de la bibliothèque royale ! En bonne passionnée de livres, j'ai passé un temps certain à observer les titres qu'elle offrait à la jeune héritère... 

En bref, une jolie lecture très agréable pour les yeux !

Jeunesse-0423.JPG La Princesse au petit pois (extra-fin)

Auteur/ Illustrateur: Sylvie Chausse et Capucine Mazille.
Editeur : Editions du Ricochet
ISBN : 978-2-352-63017-3
Prix : 14.70

NDLR: Mention spéciale à Gaëlle B. qui m'a confectionné la plus jolie des couronnes de princesse de sa librairie à l'occasion du deuxième anniversaire de leur bel univers livresque. Je l'ai bien méritée, il faut dire qu'un tiers de mon salaire est généralement injecté dans les caisses de la Fontaine de Castalie. Et je ne m'en lasse pas.

 

Ah oui, une pensée particulière à une autre princesse, mon homonyme,

qui s'approche un peu plus de la trentaine aujourd'hui !

Camille, un petit sac plein de jolis petits cadeaux "très toi" t'attend.

Je t'embrasse.


Pour vos oreilles : To the Dancers in the rain Emilie Simon

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 07:00

Album-9707.JPG

Rue du Monde a encore frappé ! Et avec cet album, cette merveilleuse maison d'édition en bouleverse des petits coeurs blessés, en comble des petits coeurs amoureux, en réveille des petits coeurs endormis. Vous l'aurez compris, je sors toute émue de cette merveilleuse et trop brève lecture. A la manière d'un abécédaire, l'auteur nous offre 26 petites pensées associées au sentiment amoureux. Vous savez, ces instants qui vous transportent, vous désolent, vous comblent de bonheur... Ils sont ici consignés comme 26 envies différentes de dire combien l'on aime. Les illustrations, colorées et pétillantes sont un bonheur pour les yeux et l'esprit de l'album est assez fidèle aux titres traditionnellement proposés par Rue du Monde...

Une merveille à faire passer entre toutes les mains !

Et à offrir à un amoureux, mais pas n'importe lequel.


Album-9703.JPG

"Ailleurs : notre cour de récréation à tous les deux."

Album-9701.JPG

"Lettre : le timbre de ta voix quand tu n'es pas là."

Album-9705.JPG

"Nus : avoir la nuit pour seul habit."

Album-9706.JPG"Rendez-vous : pourvu que son nez aime mon parfum."

 

Avec ce petit album, j'inaugure avec plaisir la deuxième saison du Challenge amoureux de L'Irrégulière.Voilà les thèmes proposés pour cette année. (Je ne vous cache pas que je manque d'idées pour la catégorie 3 qui ne me tente pas beaucoup...)


1. Un "classique".

2. Un livre (roman, théâtre, poésie...) dont le titre contient le mot "amour" ou "amoureux".

3. Une histoire d'amour fantastico-ésotérique.

4. Un livre de chick-litt, une comédie romantique, enfin un truc light quoi.

5. Un texte érotique.

6. Et toujours la "catégorie libre".

 

Je remplis donc le contrat pour la deuxième thématique proposée, soit un livre dont le titre contient le mot "amour" ou "amoureux".

http://img.over-blog.com/291x300/3/11/56/56/logoamoureux_saison2.jpg

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 09:00

Blues-Bayou-Lacombe---Cytryn.jpgJe crois qu'Elo possède quasiment tous les Benjamin Lacombe qui ont été publiés. Alors même si j'aime acheter mes propres livres, j'aime assez l'idée de lui en piquer un ou deux en attendant d'avoir un compte en banque un peu plus conséquent. Blues Bayou s'est donc discrètement glissé dans mon sac lors de notre soirée d'avant Noël...

Juste derrière la première de couverture, nos yeux en prennent plein la vue avec de très jolies affiches de Jazz où de grands noms attirent notre attention : le majestueux Frank Sinatra (que j'aime d'amour), l'exceptionnel Louis Amstrong, le talentueux Duke Ellington. ..

Nous sommes en Louisiane, au coeur du Mississipi. Deux jeunes enfants vivent dans de petites cabanes construites sur les eaux... Inutile de dire que cet endroit est l'endroit rêvé pour des jeux d'enfants et qu'il est propice à toutes les fantaisies de l'imagination... Et croyez-les ou non, Amy et James redoutent une chose par-dessus tout : la cabane aux pieds rouges. Un orgre y vit. Sans pitié, il dévore toute personne s'aventurant à proximité de chez lui...

Pour se donner quelques sensations fortes, nos deux complices doivent échapper à la messe dominicale pour se retrouver et jouer au coeur de la mangrove... Une de leurs escapades est à deux doigts de tourner au drame... Un incident les conduit à rencontrer l'homme qui vit dans cette maison sur pilotis. Et la découverte qu'il vont faire leur ouvrira la porte vers un univers dont ils ne soupçonnaient pas la richesse et la beauté.

Un joli album proposé ici par deux artistes au talent indéniable. L'univers dépeint par Daniela Cytryn, celui de la Louisiane donne littéralement envie de partir en escapade dans les forêts qui entourent le bayou à bord d'une pirogue. Faune et flore dépaysent complètement et nous emportent dans un imaginaire qui n'est pas sans nous rappeler quelques aventures de l'intrépide Tom Sawyer. Les personnages ont des traits sympathiques et sont particulièrement attachants et joliment représentés. La maison du vieil homme, ce "bric-à-brac de bric et de broc" est un véritable grenier de grand-mère, aux richesses attendrissantes...

Toutefois, le monde de la musique, qui semble occuper une place fondamentale dans l'album, n'apparaît que très (trop?) tardivement. Les pages qui lui sont consacrées sont de toute beauté, mais j'aurais sûrement été encore plus enthousisaste à l'idée d'assister à quelques-un des cours du vieil homme. On attendrait presque une suite à cette jolie histoire qui se termine un peu trop tôt à mon goût... Une lecture que je vous conseille toutefois, qui plus est pour les mélomanes.

Anne, je poursuis ton challenge musical avec cet album !

challenge-Des-notes-et-des-mots-4-polaNouvelle étape pour le Challenge d'Hérisson

 7/20Challenge Hérisson

 

 

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 07:00

Le-Carnet-rouge.jpgVoilà un merveilleux petit bijou que j'ai une fois de plus trouvé à la librairie La Fontaine de Castalie... Encore une fois, Benjamin Lacombe nous offre un album qui, en quelques secondes est devenu un coup de coeur. C'est cette fois en tant qu'auteur qu'il se distingue avec cet album, cédant la place d'illustratrice à la non moins talentueuse Agata Kawa. Je ne connaissais pas cette artiste, mais je ne suis pas prête d'arrêter là ma découverte... Cet album relate l'année du jeune William passée au Malborough College. Le jeune homme, conformément à la volonté parentale, s'en va y suivre un enseignement qui le destine à la vie de prêtre. C'est  avec un carnet rouge sous le bras qu'il se présente dans la fameuse institution et qu'il commence à y suivre les différents enseignements dispensés. Dès son arrivée, il est attiré par le somptueux jardin fleuri, lieu clos édénique où "les parfums, les couleurs et les sons se répondent..." Chaque instant de magie est consigné précieusement dans ce carnet à l'intérieur duquel William saisWilliam-Morris.jpgit avec talent toute la beauté du monde. Hélas, cette énergie dépensée à dessiner et écrire n'est pas du goût de ses professeurs et le carnet de William va lui être confisqué... Ceux qui me connaissent et  suivent un peu ce blog savent à quel point j'aime l'univers des albums. J'ai rarement pris autant de plaisir à en découvrir un. L'histoire du jeune William est certes très séduisante mais les illustrations subliment véritablement le texte et offrent à ce bijou ses lettres de noblesse. J'ai aimé ces fleurs et volutes aux couleurs chaudes, ces canapés en tissus fleuris, la beauté des femmes en robes d'époque , les feuillages qui s'enroulent autour des personnages, les courbes tortueuses des racines épineuses... Mere-de-William.jpgAu fil des pages, je n'ai pu m'empêcher de penser à ces grands noms qui ont construit la lectrice que je suis : en lisant cet album j'ai pu solliciter "mes fantômes littéraires", le jardin envoûtant de Zola dans La Faute de l'Abbé Mouret, les effluves parfumées de la serre pécheresse de La Curée, la synesthésie baudelairienne, le chat filou de Lewis Carroll et la subtilité des décors d'Oscar Wilde... Bref, un concentré de poésie et de finesse qui tiraille le lecteur. On s'émerveille devant une page, on ne veut pas la quitter tout en étant tout émoustillé à l'idée de savourer la suivante. Steph, Camille, Marion, l'Irrégulière je suis sûre que vous aimerez cet album qu'il faut vous procurer de toute urgence...

 

Carnet-rouge-Lacombe.jpg

" Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté"

Charles Baudelaire

"L'invitation au voyage" in Les Fleurs du mal

 

Pour faire durer le plaisir, je vous invite sur les deux blogs des artistes:

Celui d'Agatha KAWA

Celui de Benjamin LACOMBE

Nouvelle étape pour le Challenge d'Hérisson

  6/20

Challenge Hérisson

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 07:00

M.Wilson-Thomas-Scotto.jpgC'est entre "deux portes", en "coup de vent" que j'ai reçu ce joli présent de ma petite soeur Elise. Elle connaît mon affection toute particulière pour le travail de Thomas Scotto et savait qu'elle ne commettrait pas d'impairs en choisissant sa dernière publication dans notre librairie favorite... C'est donc enroulée dans ma couette, cet album dans une main et un mug de thé russe dans l'autre  (ok, je vous l'accorde tourner les pages devient vite une entreprise périlleuse...) que j'ai fait la rencontre de M.Wilson, un vieil homme somme toute comme les autres.

C'est une journée de braderie et ce vieux monsieur, attachant à souhait sous les talentueux coups de crayons de Peggy Nille, prend place pour proposer ses "biens" aux chineurs de passage. Une vente bien singulière puisque M.Wilson vend ses souvenirs. Les exposer aux yeux des passants fait naître chez lui ce sourire d'une tendresse incroyable, et lui permet M.Wilson Peggy Nillede renouer avec un passé heureux ou plus triste : voyage dans le désert pour l'anniversaire de son épouse, soirée aux bras de sa femme pour un sensuel tango, remise de diplôme, départ pour le front... Avec nostalgie, il profite de cette vente incongrue pour réveiller un passé enfoui au fond de sa mémoire. Mais, une fois réalisées, ces transactions qui ravissent tous les clients de monsieur Wilson font disparaître de sa mémoire ces moments de vie qui n'ont finalement de valeur inestimable que pour le vieil homme et ses proches. Car au milieu de la foule arrive une petite fille rousse qui vient vite constater  l'avancée de la vente. C'est la petite-fille de M.Wilson, et quelle n'est pas sa surprise quand elle trouve la vieille table vide de tous les vieux objets qu'elle s'attendait à trouver en ce jour de braderie.

"Alors papy, t'as vendu quoi finalement ?

- J'ai...

- Ton poste de radio, je suis sûre ! Non ? Ta canne à pêche alors ! Tu t'en sers jamais !

- Non... j'ai...enfin... oui, je me suis débarrassé de certaines choses.

[...]

- De quoi alors ?

- De quelques souvenirs que j'avais avec ta grand-mère...

- Des souvenirs avec qui ?

- Eh bien... ta grand-mère...

- J'connais pas.

Un horrible frisson parcourut monsieur Wilson. La voix de sa petite résonnait comme un sifflement douloureux."

 En effet, si sa vente si originale a eu un succès incroyable, cette conversation avec sa petite fille lui fera prendre conscience de la bêtise de sa décision. Pourquoi vendre tous ses souvenirs alors qu'ils sont si précieux pour cette petite rousse qui ne sait rien de sa grand-mère ? Pourquoi ne pas partager avec elle un peu de son/leur histoire ?

C'est encore un texte toute en poésie et ô combien émouvant que nous offre Thomas Scotto. On se régale avec ses personnages aussi touchants que sympathiques et on savoure comme une précieuse gourmandise ses albums où il sait le quotidien des gens. Qu'il nous parle d'amour tendre entre deux jeunes amoureux qui attendent l'un après l'autre ou d'amour familiale dans ce merveilleux album, monsieur Scotto sait encore une fois trouver les mots justes et offre à chaque nouvelle publication ses lettres de noblesse à la littérature jeunesse trop souvent, et à tort, décriée ou malmenée... La taxer de manquer de profondeur ou de "suvoler" les choses est souvent l'argument un peu facile qu'on met en avant, par mépris ou méconnaissance de cet univers. Or, ce genre d'album nous ravit et nous prouve littéralement le contraire. Il va d'ailleurs faire un petit détour par la bibliothèque de ma salle de cours pour que mes trolls puissent le savourer à leur tour. Hélène, si tu passes par ici, tu peux ajouter ce titre à la commande du CDI, tu sauras l'apprécier sans aucun doute ! (Et tu ne seras pas la seule...)

Une autre envie de Scotto ? C'est ici : Rendez-vous n'importe où... de T.Scotto et I.Monchy

Encore merci à mon Elise, des cadeaux comme celui-ci, j'en redemande !

Nouvelle étape pour le Challenge d'Hérisson

5e /20

Challenge Hérisson

Repost 0
Published by Moka - dans Albums
commenter cet article

Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg