Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 05:30

http://www.boutiquesdemusees.fr/uploads/photos/4013/10905_xl.jpg

Bonjour, je ne suis pas là pour le moment, merci de laisser un message après le signal sonore vos petits mots et je repasserai chez vous à mon retour. Je m'échappe du côté de Lille, je récupère ma Brune à la gare, ma Rousse nous rejoint en soirée et Marion nous accueille pour la nuit ! Samedi, nos cartes bleues n'auront peut-être plus de raison d'être.

Bon week-end !

 

 


Repost 0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 06:00

♪ ♫ Paroles paroles paroles ♪ ♫

 

Mort-annoncee-. 8547

 Les classiques et simplissimes low boots noires que je cherchais...

-50% Monoprix. 

Mort-annoncee-. 8550Je suis dans ma période guêtres.

-50% Monoprix.

Mort-annoncee-. 8565

 Boucle(s) d(')or(ées) pour parfaire un chignon décoiffé.
-50% Monoprix.

Mort-annoncee-. 8555♪ ♫  Autour de ton cou  ♪ ♫
-50% Monoprix.

Mort-annoncee-. 8568C'est dans "l'hair" !
-50% Monoprix.


Pas évident de résister à ces folles étiquettes rouges qui vous narguent, perfides, en vous annonçant ostensiblement des remises de 50%. Dans les rayons, avec ma jolie Mel après un petit repas en tête-à-tête, nous errons en cherchant LA bonne affaire. Je laisse derrière moi quelques petites bricoles qui n'ont pas besoin de venir alourdir l'addition. (Vendredi après-midi, je serai à Lille pour un début d'après-midi au musée pour les derniers jours de l'expo Babel et des peintres flamands) et il se "pourrait" donc que je traîne mes talons sur les pavés lillois après une pause thé chez Léontine. Il se pourrait hein.

Et vous ? Z'avez fait des folies ?

 

 

 


Repost 0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 06:00

BD-8149.JPG

"Vivre dans le tintamarre de nos rêves et feindre le silence." Charlie

Ma Blonde a eu un véritable coup de coeur pour cette BD et il m'aura fallu peu de temps pour découvrir cette belle histoire à l'honneur en ce mercredi pour le Top BD des blogueurs de Yaneck et les rendez-vous BD du mercredi de Mango...

Charlie la souris vit seul. Il apprivoise la solitude et la trouve finalement bien douce "quand on la choisit". Il écrit, enfin essaie, car depuis longtemps, les mots ne viennent plus. A l'intérieur, au coeur de son petit cocon, sur le petit plancher, des tonnes de feuilles chiffonnées passent d'un simple petit tas à une montagne insurmontable. Dehors, le grand carnaval se prépare. Malgré cette ambiance festive, rien ne vient raviver l'envie d'écrire. Serait-ce cette si douce solitude qui le ronge ? Apparaît alors un petit oiseau bleu, à chaque fois que Charlie se sent trop seul. "Ensemble" ils essaieront de retrouver le chemin de l'écriture. 

"Vous, vous décorez les quatre coins de la ville de centaines de guilandes...tandis que lui lâche quelques bulles de savon qui flottent un instant au gré du vent... Tout ça pour quoi?... Juste pour, ne serait-ce qu'un moment, rendre les choses plus jolies... J'aimerais écrire la vie de cette manière là. Mes phrases seraient des guirlandes et mes mots des bulles... Tisser l'étoffe d'un voile translucide brodé de rêves... Hisser mes sensations au plus haut mât d'un bateau de papier... Et laisser le vent souffler...Respirer..."

Une BD teintée de poésie, légère et parfois un peu triste, qui dit combien il peut être difficile de coucher ses mots sur le papier et de trouver SA place. Avec Bulles et Nacelle, on découvre que la clé se trouve peut-être chez les autres... Alors certes, je suis loin du choc émotionnel provoqué par Abélard la semaine dernière, mais ce fut une lecture réellement rafraîchissante. A lire, bien évidemment en se laissant (em)porter par le rythme sensuel du grand Django.

http://www.unamourdebd.fr/wp-content/uploads/2012/03/logo_bd_mercredi_mango.jpghttp://3.bp.blogspot.com/-lOnWYgTOJHY/TygWN2_4vJI/AAAAAAAABuA/AyN7V4UPRwc/s1600/BD+logo-top-bd-blogueurs.jpg15/20

Repost 0
Published by Moka - dans Comic strip !
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 06:00

Box 8537

 

J'adore les listes. Les listes des lectures conseillées par Soizic, les listes de séries à regarder préparées par Louis, les listes de films que Marion ou Camille me recommandent chaudement, celles des livres à acheter dans un futur plus ou moins proche chez ma copine Nathalie, mes sélections musicales qui prennent de l'ampleur chaque jour , ces "to do list" faites pour me motiver à m'organiser un peu plus qui n'ont qu'une efficacité éphémère, la liste des souvenirs que je laisse derrière moi, la liste des voyages que je veux faire ou refaire, celle d'Amandine avec les salons de thé parisiens à tester... Ces derniers temps LA liste à la mode tourne, nouvelle année oblige, autour des bonnes résolutions. Curieusement (ou pas), j'ai préféré de ne pas me prêter à l'exercice....

En revanche, hier, après une reprise qui a finalement été très douce, j'ai eu le plaisir de trouver ma box dans ma boîte aux lettres... Et quand j'affirmais aimer les listes, il faut croire que l'équipe de My Little box l'a bien compris en nous proposant "My little New life box" et son programme 2013 que j'approuve pleinement. Alors bien sûr, je vais taire son fabuleux contenu (qui en ferait baver plus d'une) pour préserver l'effet de surprise de celles qui l'attendent encore impatiemment, mais j'avais envie, parce que ces mots me parlent, de les partager avec vous.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Moka - dans Mon nombril
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 06:30

Le sapin a disparu et le salon a enlevé sa tenue de fête. Les premières cartes de voeux ont égayé ma boîte aux lettres (Merci Sandrine, Dom et Jeanine !) Les miennes partiront demain. Côté lecture, je commence le Joël Dicker qui effectivement, se lit merveilleusement bien et j'ouvre le second tome Les Années douces. Dans ma grande chambre, une nouvelle couette pour illuminer ma vie la pièce. Les copies corrigées vont retrouver des propriétaires impatients. La coupure fut telle qu'il va falloir retrouver un rythme perdu. L'heure de la reprise est arrivée et je ne veux pas manquer de temps pour lire...

Et, c'est assez rare pour être noté mais mes baskets seront de sortie ce soir. (Parce que les bonnes résolutions, toussa...)


Une-journee-comme-.-8179.JPG

Ranger "tout ce qui brille"

Balade.JPG

Préparer la reprise...

Une-journee-comme-. 8459

Une-journee-comme-.-8450.JPG 

Un curieux Barney qui hésite entre une pause lecture... .... ou déjeuner.

 

Bonne reprise et bon courage aux copines profs pour la reprise !

 

Repost 0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 11:00

Jeudi soir, j'étais invitée chez Hélène et Fred pour un véritable repas de fête... Une soirée délicieuse en tout point, un menu savoureux merveilleusement orchestré par Hélène et des vins fabuleux choisis par Fred.  Un joli moment partagé avec de nouveaux visages, des gens intéressants et curieux et un vrai coup de coeur pour les très jolies et pétillantes Lou et Jeanne. Merci encore pour votre accueil chaleureux, le CD et tous les conseils BD. Le Chabouté est désormais mien !

Friends---Co-8200.JPG

Entre curiosité et gourmandise.

Friends---Co 8204

Menu de la Saint Basile

Copyright ©Fred.

Samedi midi, la Camille des champs retrouvait la Camille des villes. Nos pères Noël respectifs avaient envie de faire durer un peu le plaisir à quelques heures de la reprise... Je suis donc venue dans mon traîneau-micramilla pour livrer les derniers paquets. C'est toujours un plaisir de lui faire des cadeaux tant je déborde d'idées pour elle ! Et en plus de cela, Camille sait recevoir puisque le Côteaux du Layon était au rendez-vous ! (Quant au repas sans four, elle a géré ça comme une pro !) Du côté de mes paquets, la shopping addict qui sommeille en moi hurlait puisque Camille m'a offert un magnifique portefeuille Nat et Nin. Je jubilais.
Design 8477

Design 8470     

Des champs à la ville.

Friends---Co 8484

Friends---Co 8485

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Friends---Co 8492

Petits mots et paquets cadeaux.

Friends---Co 8493

Oui, vous ne rêvez pas. C'est bien un portefeuille Nat & Nin.

Une petite pochette tricotée pendant ses longues soirées d'hiver...

Friends---Co-8496.JPG

Une de ses créations : une bague oiseaux, parce qu'elle me connaît vraiment bien.


Et le samedi c'est sushi ! (Et macarons. Et îles flottantes. Et cocktails...)Friends---Co-8526.JPG 

Ma journée amiénoise s'est prolongée en compagnie de Cécile, Soiz', Hélène et ma Rousse ! (Quatre filles, trois blogs, dis la Rousse, il va falloir t'y mettre ! :) ) Et quelle soirée ! Se retrouver dans un restaurant japonais plein à craquer.

Commander, recommander, se régaler, parler livres à n'en plus savoir où écrire les conseils de chacune. Vouloir tout découvrir. Tout de suite. Se dire que ça pourrait être chouette d'aller manger un cheesecake qui fait hurler les papilles et se rendre compte que le Karamel n'est plus. Aller finalement au Ad'hoc et choisir une déclinaison de trois macarons so waouhhhh ! Commander un cosmo, des abricots frappés, un cocktail coco dont j'ai oublié le nom qui fait voyager. Se confier, papoter, rire et prendre un plaisir fou à être ensemble. Finir la soirée en terrasse à 3h du matin en sirotant un Virgin Mojito. Devoir repartir et se dire qu'on remettrait bien ça en février, mars, avril, mai, juin, juillet, août, septembre, enfin, vous avez compris.


Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 06:00

Jeunesse-8184.JPG

Attention : que celles qui me reprochent déjà en ce début d'année d'alourdir leur PAL s'abstiennent de lire ce billet. Jean Claude Mourlevat a été ma découverte de l'année 2012. J'ai lu avec passion Le Chagrin du roi mort et élevé au rang des plus beaux livres jeunesse Le Combat d'hiver. J'avais acheté Terrienne lors du salon du live de ma ville où j'ai eu l'immense chance de rencontrer cet écrivain et de partager un moment avec lui lors d'une rencontre avec mes trolls. Un grand moment pour nous (comme pour ma collègue doc' qui lui voue un véritable culte.) Comme à son habitude, Jean-Claude Mourlevat nous entraîne dans un univers que lui seul sait créer et flirte cette fois avec les frontières du fantastique. Anne Collodi rencontre un vieil homme qui va la prendre en stop. Etienne Virgil, cet écrivain en mal d'idées, va très vite être intrigué par la jeune femme qui dit être à la recherche de sa soeur Gabrielle qui aurait disparu mystérieusement après son mariage.

De fil en aiguille, Anne se retrouvera à devoir passer une "frontière", sorte de faille située à un carrefour en pleine campagne pour gagner un monde où les terriens sont les pires ennemis qui puissent exister. Comment mener ses recherches insensées quand elle doit avant tout faire tout son possible pour ne pas attirer l'attention sur elle? Un plongeon dans un monde hostile qui pourrait lui coûter le prix fort...

Même si ce livre ne m'a pas bouleversée autant que Le Combat d'Hiver, je ne peux que renouveler toute l'admiration que je porte à ce grand romancier. Chaque lecture demeure délicate, aussi savoureuse qu'une petite gourmandise qu'on ne voudrait pas finir trop vite. Il nous offre une fois de plus une palette de personnages très attachants, charismatiques et poignants. Les oppresseurs, souvent terrifiants et implacables réveillent chez les oppressés cet instinct de vie qui me plaît tellement. Et c'est souvent avec regret et émotion que nous assistons, impuissants, à la disparition aussi violente que subite, de certains personnages que Mourlevat avait pourtant soigneusement pris le temps de nous faire aimer sous sa plume fourbe et cruelle...  Rien ne nous est épargné, magie de la lecture. Merci Monsieur Mourlevat.

" Je l'aime à cause de ça. J'aime le froid, le trop chaud, la pluie, la boue, les embouteillages, les examens ratés, les cartes postales moches, les mensonges, les larmes, les blessures et la mort. J'aime ce qui me manque et ce qui dépasse, j'aime le trop et le pas assez, je veux me brûler aux orties et aux casseroles, ça ne me dérange pas, je veux bien égarer mes clés, avoir mal à la tête, être trompée (pas par Bran), être bousculée. Mais je prends aussi les bonnes choses. Je veux être caressée, je veux manger des banana split, je veux écouter de la bonne musique, recevoir des lettres, voir naître des bébés, faire la sieste, aller à Venise..."

Dedicaces-8024.JPGJanvier 2012. Notre CDI ne sera plus le même...

Petite séance de lecture pour les privilégiés que nous sommes....

Deux nouvelles d'un recueil qui sera prochainement publié.

 

Terrienne, Jean-Claude Mourlevat

Date de parution : 20/01/11

Editeur : Gallimard Jeunesse

ISBN : 978-2-07-063723-2 

Présentation : Broché

Nb. de pages : 386 pages


Dans les oreilles d'Anne Collodi....

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 10:00

Hier, je poursuivais mon début d'année parfait en compagnie de ma Rousse. Direction Paris. Nous avions rendez-vous avec le grand Hopper. Assister à cette exposition avait quelque chose de très fort pour moi dans la mesure où ce talentueux peintre est un des artistes que j'admire le plus. C'était aussi un projet de longue date.

Après une traversée de Paris avec le petit bolide de ma grande copine, nous arrivons au coeur du quartier Saint-Michel... Pause dans la mythique librairie Shakespeare&Compagny, véritable musée où je pourrais passer des heures.

Direction Saint-Germain-des-près en bonnes bourgeoises que nous sommes pour un déjeuner dans un endroit on ne peut plus convivial qu'Amandine nous avait chaudement recommandé. De grandes tables, une cuisine plutôt tradi à un prix défiant toute concurrence pour le quartier... Un confit de canard savoureux à souhait. (Et je ne parle pas du vin blanc, délicieux compagnon de cette pause méridienne.)

Enseigne de choix pour le dessert puisque c'est chez Ladurée que nous passons un merveilleux moment. Coup de foudre assuré entre thés d'exception et pâtisseries à damner un saint. Orgasme garanti, aussi.

L'après-midi passe à une vitesse incroyable et Edward nous attend. L'autre coup de foudre de la journée. Enfin ! Des tableaux à couper le souffle, de la lumière plein les yeux et l'envie d'écrire un roman à chaque oeuvre observée. Apprendre son admiration pour Rimbaud et Verlaine, n'en être que plus sous le charme, ressentir son amour pour Paris, revivre un peu New York... Aimer ce que j'entends des relations parfois orageuses entre Hopper et sa femme "Quand la complicité dépasse l'altérité..." Des petits frissons, des yeux émus, des pensées qui se perdent un peu. Je découvre également quelques-unes des gravures d'Hopper dont j'ignorais l'existence et que je trouve exceptionnelles. Une expo attendue et savourée à chaque pas, à chaque oeuvre malgré la foule. Une découverte pour ma Rousse qui ressort ravie de cette parenthèse culturelle. Plénitude absolue et partagée. Nous ne pouvions définitivement pas manquer ce grand rendez-vous parisien. A notre sortie, plus de monde encore dans la file d'attente et un joli présent offert par ma Rousse.

Retour vers Saint-Michel en longeant les quais de Seine et en profitant pleinement de cette ville que j'aime tant quand la nuit tombe. La seule vue de Notre-Dame donne envie de relire Hugo...

L'heure du départ approche, envie de rester, encore et encore. Histoire d'être au sommet de notre forme, pause raclette. La grande classe. Deux heures du matin, heure du retour, l'excitation est encore palpable. Il faudra attendre quatre heures pour que le sommeil ait raison de moi. Et cela tombe bien, j'ai le Dicker qui m'attend, comme dernier clin d'oeil au magistral Hopper.

Une-journee-comme-. 8244

Moka in wonderland.

Une-journee-comme-. 8246Dickens à l'honneur. Noël oblige...

Une-journee-comme-. 8261Suivre les conseil d'Amandine et passer un merveilleux moment... Merci ! 

Une-journee-comme-. 8310Orgasme gustatif en vue.

Une-journee-comme-. 8298Une-journee-comme-. 8335

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thé Marie-Antoinette: rose, miel, agrumes.  / Ispahan mon amour.

Le paradis terrestre.

Macarons Ladurée sur pavés parisiensFolie du jour, bonjour. Macarons et pavés parisiens.

Une-journee-comme-. 8352Une-journee-comme-. 8364


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris mon amour.

Une-journee-comme-. 8393

Edward, nous voilà.

Une-journee-comme-. 8394Béni soit le billet coupe-fil...

Une-journee-comme-. 8422Paris by night... Une réservation qui se profile...

 Des envies qu'on concrétise.


Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 06:00

Romans-8075.JPG

Lecture offerte par Marion et mug Les Cousines de Léon Lille.

Un titre qui donne le ton, qui est venu mettre un point final à mes lectures de 2012 et qui sera l'occasion d'une première chronique littérature pour 2013.

D'abord, une dédicace, toute personnelle de ma jolie Marion. Les initié(e)s identifieront assez vite la référence.

" Dis moi si tu resterais là, à attendre de savoir s'il s'agit d'une simple histoire de collier, ou d'une histoire de sexe et de collier, ou alors, le pire de tout, une histoire de collier et une histoire d'amour ?

Tu resterais ?

Tout en sachant que les choses ne pourraient qu'empirer...

Ou tu ferais ta valise ?

Et ces quelques mots qui s'échappent du prologue.

" Que celle -ou celui- qui ne veut pas- ou plus- entendre parler d'amour repose ce livre."


Ce livre, c'est l'histoire d'Anna, de Louise, de Thomas et d'Yves. Mais c'est aussi, par la force des choses, celle de Romain et Stanislas... (Promis, j'arrête là les prénoms...)

Les deux femmes approchent la quarantaine et vont être surprises (et le mot est faible) par une jolie rencontre. Louise va s'éprendre de Thomas, psychanalyste rencontré lors d'une soirée mondaine et Anna va tomber sous le charme d'Yves, écrivain qui se cherche. Anna et Louise sont respectivement mariées à Stan et Romain, elles sont mères, sans pour autant subir leur vie de couple et vont alors être frappées par ce "coup de foudre" que tant de personnes attendent désespérément. Ce sont leurs histoires croisées que nous allons suivre au fil des pages...

" Mille fois, il lui a dit "je t'aime" D'où sait-il aujourd'hui qu'il a menti ? Yves va quitter Ariane et il a honte de cette chaleur sucrée qui s'appelle l'affection, honte de cette tristesse qu'il va devoir feindre, honte de cet élément nouveau, éclatant, qu'il va falloir cacher."

Alors, oui, inévitablement, la plume de Le Tellier vient nous parler d'amour. Celui qui un jour vous explose au visage et vous donne la force de tout quitter pour lui. Celui qui vous happe, qui vous entraîne dans une histoire que vous n'attendiez plus. Celui qui vous consume, celui qui vous donne le choix de devenir lâche ou la plus courageuse des femmes. Les héroïnes de Le Tellier doivent ainsi se résoudre à faire des choix, qu'elles seront capables ou non d'assumer mais qu'elles finiront par faire quoi qu'il advienne...

J'ai vraiment pris un plaisir fou à lire ce livre et me suis terriblement impliquée dans cette lecture tant elle dit toute la complexité du sentiment amoureux. Les protagonistes incarnent tour à tour la douleur déchirante de sentir l'autre s'échapper et l'euphorie des amours naissantes. Elle met en avant la jalousie des hommes trompés et ce désespoir qui les pousse à aller à la rencontre de "l'Autre". Elle dit aussi l'amour fou de l'époux malheureux, enlisé dans le quotidien, lui qui paraît pourtant si indifférent à l'éloignement de sa femme... Et il y a ce personnage d'Anna, que j'ai trouvé détestable tout au long du roman et à qui Le Tellier offre une dimension incroyable dans les derniers mots du livre.  Un roman qui dit toute la beauté des sentiments, sans négliger la douleur de celui qui part ou les regrets de celui qui reste. Un livre qui pousse aussi à prendre la plume. A lire, de toute évidence.

Les passages à retenir :

La prestation magistrale de Louise "Pourquoi la concierge est-elle dans l'escalier ?"

La "double lecture" : Yves/Stan.

En partance pour l'enterrement : Louise et Thomas.

L'heure des bilans: la fin du livre.

 


" Mais je sais surtout, que si chaque souvenir est là, figé dans ces mots,

c'est pour accomplir l'impossible: ne plus te perdre jamais."

 

Parce que j'ai bien l'intention de terminer le challenge amoureux de l'Irrégulière...

Catégorie : titre contenant le mot "amour".

http://img.over-blog.com/291x300/3/11/56/56/logoamoureux_saison2.jpg

Repost 0
Published by Moka - dans Romans
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 09:00

BD 8172

Ma soeur a eu le plaisir de recevoir le premier opus des aventures d'Abélard sous le sapin par Ma Blonde. J'avais ouï-dire que cette BD était un vrai chef-d'oeuvre souvent encensé par la critique. Inutile d'attendre pour lui emprunter, il me fallait les deux tomes dans ma BDthèque ! Un petit tour chez Bulles en Stock et hop, le tour était joué !

"Personne n'est innocent ! On est tous coupable de quelque chose !

Hommes, femmes, tous ! Sauf peut-être les enfants.

Mais les enfants sont des cons."

(Ndlr: Le génie tient donc en cinq phrases.)

Abélard (rebaptisé Abdelard par Elise) est un petit canard, tout ce qu'il y a de plus charmant. Chaque matin, il trouve dans son chapeau, une petite maxime, un conseil, un aphorisme qu'il interprète, essaie de comprendre et qui va aussi guider sa vie et ses choix. Il vit près d'un marais avec ses camarades et passe son temps à pêcher ou à jouer aux cartes. Une vie douce, calme et tranquille dans un univers très masculin. Mais un jour, il croise Epilie, femme fatale aux formes généreuses qui le trouble. N'étant que de passage, elle finit par quitter le marais. Attristé, il décide de trouver le cadeau qui la fera revenir et qui saura la séduire : et pourquoi pas une étoile trouvée en Amérique? Un premier voyage commence, ce petit candide vit sa première errance. Il découvre le monde et l'interroge, le questionne sans cesse avec une naïveté qui émeut autant qu'elle nous fait sourire. Il découvre toute la noirceur du monde et n'admet qu'à demi-mot la cruauté des êtres. D'un optimisme à toute épreuve, il rencontrera un ours bourru on ne peut plus désenchanté, au langage souvent cru qui va devenir son compagnon de voyage...

 " Avant d'admettre l'absurde, on épuise toutes les solutions."

Le second tome débute avec les préparatifs du voyage : rien ne se passe comme prévu pour Abélard qui embarquera avec bien des difficultés. S'en suit un huis clos sur ce grand navire qui va gagner la belle Amérique. L'ours désabusé et le petit canard partageront une même cabine et une belle amitié va naître. Aux antipodes l'un de l'autre, ils vont pourtant s'accorder à merveille. Et cela tombe plutôt bien " Si deux hommes ont toujours la même opinion, l'un deux est de trop".

J'ai sans conteste atteint avec cette histoire un degré d'émotion inégalé en terme de lecture BD et il m'est vraiment difficile de trouver les mots justes pour vous transmettre tout le plaisir que j'ai ressenti à la découvrir. A travers une histoire simple et douce, Régis Hautière dépeint la liaison dangereuse et sublime de toute la cruauté et de toute la beauté du monde. Il offre à la naïveté la plus belle des incarnations avec ce magnifique personnage d'Abélard qui ne peut pas vous laisser indifférents.

Ouvrir et lire ces deux tomes, c'est être forcé d'admettre qu'en effet, tout n'est qu'une brève histoire de poussière et de cendre, c'est comprendre qu'un jour, on puisse vouloir partir sans réfléchir pour quelqu'un qu'on aime, c'est recevoir une grosse claque, c'est se prendre Abélard en pleine face et ne jamais s'en remettre tout à fait.

"Chaque illusion perdue est une vérité retrouvée."


http://www.unamourdebd.fr/wp-content/uploads/2012/03/logo_bd_mercredi_mango.jpg


http://3.bp.blogspot.com/-lOnWYgTOJHY/TygWN2_4vJI/AAAAAAAABuA/AyN7V4UPRwc/s1600/BD+logo-top-bd-blogueurs.jpg

20/20

(Le sublime s'est fait BD...)

 

Le billet de Marion.

Repost 0
Published by Moka - dans Comic strip !
commenter cet article

Pour Faire Connaissance...

  • : Au milieu des livres...
  • Au milieu des livres...
  • : Au fil des pages, mon univers se construit. Des livres, quelques clichés, des envies d'ailleurs, des rendez-vous dans les salles obscures et des instants musicaux.Bienvenue au milieu des livres...
  • Contact

Plongée dans...

 

 

http://syros.fr/blogs/syros-le-blog/wp-content/uploads/2013/04/CV-Nox-tome-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782369020042.jpg

Chroniques

 

Chroniques-livresques.jpeg

 

Comic-strip-copie-1.jpeg

Mon-nombril.jpegMoi-apres-mois.jpeg

On-the-road.jpeg

Je suis ici aussi...

Pinterest.jpg